BIFFF 2013 – Key of Life : imbroglio au pays des Yakuzas

par |
Key of Life est un film japonais concourant dans le cadre de la compétition internationale du BIFFF, déjanté, il mélange allégrement tendresse et grand banditisme.

Image de Kanae, directrice de publication, a prévu de se marier, seulement il lui manque un mari. Sakuraï, comédien au chômage, a prévu de se suicider, seulement même pour cela il manque de compétence. Kondo, tueur à gages, a prévu de prendre un bain, mais un bête accident lui a fait perdre la mémoire. Sakuraï va en profiter pour usurper son identité et lui donner la sienne, dès lors Kondo n’aura de cesse que de retrouver qui il est.

C’est sur cette improbable combinaison de personnages que repose la mayonnaise de Key of Life. Farce comique partant de personnages ultra-caricaturaux, le film se compose d’un enchaînement de scènes improbables, souvent inattendues. On se laisse agréablement surprendre par les situations mises en scène par Kenji Uchida, qui régulièrement s’amuse à prendre le contre-pied de ce qu’attend le spectateur, détournant et remodelant habilement ses personnages.

Bien que partant de personnages aux traits grossis et de situation absurdes, le film se déroule tout en légèreté et ne reste pas dans le gag continuel. Les éléments comiques du film sont par ailleurs bien amenés et souvent décalé. On sourit par exemple au son des battements de cœur de Kanae.

Le casting du film est impeccable, les acteurs ont la gueule de l’emploi et interprète leurs rôles avec brio. Key of Life est une farce gentille et divertissante, décomplexée et donc rafraîchissante.

En savoir +

Key of Life
De : Uchida Kenji
Avec : Teruyuki Kagawa, Masato Sakai

Vous avez aimé cet article ? Partage le !

Image de
: Apprenti doutologue, assidu scribouillard, avide voyageur et kinoïte appliqué, Florent combat la procrastination sur de nombreux fronts, peut-être finira-t-il par gagner. Plus sur: www.assiduite.blogspot.fr/

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article