BIFFF 2013 – I Declare War : Call of Duty, children edition

par |
La guerre ce n'est pas un jeu, excepté quand on est un gosse. Curiosité venue du Canada, I Declare War de Jason Lapeyre et Robert Wilson est un film inattendu de guerre et d'action ultra-stéréotypé mais terriblement intéressant.

Image de L’idée du film : nous raconter la guerre que se font des gamins dans les bois pour occuper leur chaude journée d’été à la manière d’un combat bel et bien réel ; faire de l’imaginaire de tout gamin qui transforme un bout de bois en Kalachnikov, une réalité.

D’entrée, le film révèle son potentiel : planqué dans les hautes herbes, un gamin armé d’une mitraillette en bois monte à l’assaut de son ennemi. Subtilement, le montage transforme la réplique grossière en un authentique fusil d’assaut permettant à l’assaillant d’abattre sa cible. Cette dernière s’effondre et commence à compter, un steamboat, deux steamboats, trois steamboats, forçant son bourreau à lui jeter une grenade au visage et le faire voler en mille morceaux. Et puis tout aussi subtilement, le montage revient à la réalité, montrant les deux gamins tartinés de peinture rouge débattant de la juste élimination dont nous avons été témoins.

L’excellente idée du film, c’est donc de proposer une gigantesque récréation où le spectateur est invité à traverser l’imaginaire riche et débridé de nos chères petites têtes blondes, en projetant la réalité des objets fantasmés. Un gros rondin de bois devient un lance-roquette ; un lance-pierre, une redoutable arbalète ; un avion téléguidé, un raid aérien salutaire.

Réalisant un incroyable contraste entre la naïveté du jeu de cours de récré intemporel et la violence sordide et cruelle des réels affrontements dont il s’inspire, le film de Lapeyre et Wilson est un ovni qui rejoue La Guerre des Boutons ambiance Call of Duty. Structurant son intrigue autour de la confrontation de deux jeunes chefs de guerre qui dirigent les gamins comme des archétypes du film d’action (le benêt, le prude, le fou, le héros, son meilleur ami, la fille, etc.), les Canadiens parviennent à rendre leur récit captivant, jonglant entre comédie d’aventure familiale et film de guerre traditionnel.

Véritable découverte, le film se regarde avec des grands yeux d’enfant. Intelligent et fin, observant avec tact et talent le monde de l’enfance, citant Napoléon, la dictature des généraux et Patton de Schaffner, I Declare War s’installe dans la compétition du BIFFF par de bons et surprenants échos que nous partageons.

I Declare War

En savoir +

I Declare War
De : Jason Lapeyre, Robert Wilson
Avec : Siam Yu, Gage Munroe, Michael Friend
Durée : 1h34

Vous avez aimé cet article ? Partage le !

Image de
: Étudiant en cinéma et amateur de bande dessinée, il aspire à devenir scénariste dans l'un où l'autre de ces deux médias.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article