Un léger bruit dans le moteur – Esprit criminel junior

par |

Certains romans sont trop. Trop crus, trop violents, trop rouge sang. Finir American Psycho c’est voir lutter corps à corps la nausée de la morale et l’envie de découvrir l’ensemble de ce fin tissage textuel. Les images ajoutent encore une dimension à l’horreur pour peu que les traits suintent autant que le fil des phrases.

C’est le cas dans Un léger bruit dans le moteur l’adaptation BD d’un roman qui suit un petit garçon et son histoire « à lui » bien qu’elle représente n’importe quel trop-plein de haine ordinaire. Fantasme de toute personne coincée au sombre fin fond du trou le plus pommé, le petit garçon a un plan pour s’en sortir, tuer tout le monde.

Un léger bruit dans le mote

Le mélange de l’innocence et du malsain, de la typographie enfantine et de l’insalubrité ambiante donnent la bile à la bouche. Chaque meurtre, tout en exposition graphique a quelque chose de juste et jubilatoire et le lecteur de culpabiliser face à une telle ambigüité  des sensations. Réussir un effet aussi poussé sur aussi peu de pages est une très belle performance pour le dessinateur Muñoz qui gère merveilleusement bien l’ombre et la lumière, les gueules, les patelins ainsi que pour Gaet’s qui fait peser chaque mot et donne une vision que l’on ignore souvent de l’enfance, celle de la cruauté crue. Si l’illustrateur publie ici son premier projet, le scénariste rouennais n’en est pas à son galop d’essai. Cependant, c’est la première fois qu’on le retrouve si loin de son univers de biographies de musiciens. Une très belle collaboration pour un ouvrage à ne pas remettre entre des mains fragiles.

Un léger bruit dans le moteur, dessins de Jonathan Muñoz, scénario de Gaet’s d’après un roman de Jean Luc Luciani, Éditions Physalis, 17,90 €

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Mélissandre L. est une touche à tout, et c'est sous prétexte de s'essayer à tous les genres littéraires (romans pour enfants, nouvelles pour adultes, SF, chansons voire recettes de cuisine et plus encore) qu'elle se crée des avatars à tour de bras. En ce moment, elle se passionne pour la cuisine vegan et le crowdfunding, elle ne désespère pas de relier un jour les deux. Profile Facebook panoptique : http://www.facebook.com/Mlle.MelissandreL / Envie de participer à son dernier projet ? http://www.kisskissbankbank.com/marmelade

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 8 novembre 2012
    Sam a écrit :

    Toi, tu sais comment éveiller la plus vive des curiosités.

  2. 2
    Melissandre L.
    le Vendredi 9 novembre 2012
    Melissandre L. a écrit :

    Et encore tu n’as rien vu/lu.

Réagissez à cet article