Pas de pitié pour Martin – Karin Slaughter

par |
Le roman de Karin Slaughter part plutôt bien. Ce Martin, pour qui on ne doit avoir aucune pitié est pourtant un homme bien pitoyable.

karin_slaughterEt dans le genre, il cumule. A 40 ans, il vit encore chez sa mère – qui est une mégère épouvantable, radine, grossière, moqueuse, surtout de lui – il travaille à la compta dans une entreprise qui vend des produits pour les WC (désodorisants et papier toilette), il est le souffre-douleur de tous ses collègues de boulot. Pour achever le tableau, il est gras et mou. Instantanément, on pense à l’acteur Philip Seymour Hoffman qui a si bien incarné ce type de personnages patauds, ternes et grassouillets dans Happiness ou Boogie nights .

Pas de pitié pour Martin ? C’est peu de le dire puisqu’en plus de cette vie qui est déjà à la limite du supportable, il se retrouve tout bonnement accusé du meurtre d’une de ses collègues. Sans doute aurait-il dû être plus attentif ce matin quand il a vu que le parechoc de sa bagnole était défoncé, c’était sans doute plus grave que l’anonyme qui a gravé le mot « trouduc » sur sa carrosserie… Alors Martin est-il vraiment celui que l’on croit ? Cet employé empoté et sans histoire cache-t-il en fait un dangereux psychopathe ?

Premières pages jubilatoires. C’est vrai. Mais ce petit polar de série B qui semble être essentiellement une pause détente pour Karin Slaughter (plus habituée des thrillers-fleuves, avec une moyenne de 500 pages de meurtres sordides à chaque nouveau livre) se termine dans un dénouement au désagréable goût d’inachevé. Pressée d’en finir, elle bricole une intrigue assez embryonnaire qui s’achève dans la facilité, mais surtout dans une incohérence presque impardonnable pour un roman à suspense ! Et le tout n’est ni assez cynique, ni assez drôle sur la longueur pour faire oublier cette incartade…

Partager !

En savoir +

Pas de pitié pour Martin, Karin Slaughter, Editions Grasset, 2009 (2008 pour l’édition originale), 153 pages

Site de Karin Slaughter: http://www.karinslaughter.com/

A propos de l'auteur

Image de : Née en 1981, Chloé Saffy vit à Toulouse. Sur le net, elle est l'auteur du blog My Way Or The HighWay et a collaboré au e-magazine d'opinion Ring. Adore, son premier roman a été publié en 2009 aux Editions Léo Scheer. On peut également la retrouver sur son site : http://www.ohmydahlia.com [Crédit photo: Kelly B.]

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article