Match aller – Julien Capron

par |
Grand championnat de rugby dans la pointe Nord de la République. Volmeneur, le club favori qui dispute le premier match est confronté à une désagréable surprise alors que les joueurs regagnent les vestiaires : on a utilisé le sac de sport de l’un d’eux pour y ranger un corps démembré et carbonisé.

capronFénimore Garamande et Casilde Binasse, les deux Enquêteurs Provinciaux chargés de l’affaire. D’abord désorientés alors qu’ils recueillent de maigres indices, Fénimore et Casilde voient chaque nouveau match du championnat ponctuée d’une mort spectaculaire qui emprunte à la mythologie – intuition corroborée par la présence de notes en grec laissées près des corps, et qui seraient liées aux textes d’Héraclite.

Une précision pour tous ceux qui souhaiteraient entrer dans Match aller de Julien Capron . Il s’agit d’un prequel d’ Amende honorable, son premier roman sorti en 2007. Un roman uchronique se déroulant dans une France où la peine de mort a été rétablie et le durcissement carcéral ne cesse de s’accroitre. Ce qui explique la novlangue présente durant tout l’ouvrage, et cette impression de dimension parallèle dans laquelle évoluent les personnages de ce roman.

Les premières pages du livre promettent un polar foisonnant, ludique, à la langue passionnée. Julien Capron va jusqu’au bout de son imagination en établissant des tableaux de composition des équipes de chaque match, dessine des faux blasons de clubs, écrit les hymnes et de longues pages de dialogues entre coachs et joueurs, sans parler de celles consacrées aux matchs eux-mêmes. Match aller est donc un bon roman sur le rugby et devrait être envisagé seulement comme tel, tant l’intrigue policière est incompréhensible, surtout mêlée de l’inévitable intrigue sentimentale avec la figure du flic ombrageux, incapable de choisir entre vie de famille et amour passionnel avec sa ravissante collègue.

Il se révèle surtout long, beaucoup trop long pour appuyer la résolution d’un mystère qui nous passe littéralement à côté, trop occupés que nous sommes à essayer de suivre ce qui se passe. Julien Capron a déjà prévu une suite à ce livre, intitulée Match retour . Est-ce qu’on y sera malgré tout ?

Partager !

En savoir +

Match aller, Julien Capron, Editions Flammarion, 2009, 558 pages

A propos de l'auteur

Image de : Née en 1981, Chloé Saffy vit à Toulouse. Sur le net, elle est l'auteur du blog My Way Or The HighWay et a collaboré au e-magazine d'opinion Ring. Adore, son premier roman a été publié en 2009 aux Editions Léo Scheer. On peut également la retrouver sur son site : http://www.ohmydahlia.com [Crédit photo: Kelly B.]

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Lundi 28 septembre 2009
    Lentrelacs a écrit :

    Bonjour,

    Un seul regret à votre critique : que vous n’ayez lu que la dernière de couv’, la synthèse préparée par l’éditeur et les 20 premières pages…

    Ainsi, vous ne commettriez pas quelques « non sens » : non, Fenimore n’est pas ombrageux, il est surtout maladroit, un anti-héros, non cela n’est pas un roman policier, mais un roman, qui use aussi des codes du roman policier, et non, il n’est pas trop long, car vous seriez bien embêté, je le crois, s’il l’on vous demandait d’en couper ne serait-ce qu’un paragraphe.

    En conclusion, reprenez donc ce livre et essayez enfin de le lire pour ce que cela est et restera : une oeuvre extraordinaire, d’un des plus talentueux et prometteur écrivain français.

    Sans rancune et au plaisir de lire votre critique de Match Retour !

Réagissez à cet article