Poétique de l’Égorgeur – P. Ségur

par |
Original, bourré d'humour, partant dans tous les sens, ce roman est un vrai feu d'artifice. Se jouant des genres et des barrières, Philippe Ségur nous livre un roman unique et inclassable.

poetiqueLes lecteurs friands de suspense ne pourront s’empêcher de le dévorer très rapidement car dès les premières pages se crée une sorte d’alchimie qui empêche toute concentration relative à autre chose qu’à cette histoire totalement décalée…, à savoir « l’incroyable histoire de l’homme aux mains percées ».

Il me semble difficile d’en faire un résumé tant l’imagination de l’auteur est fertile et l’intrigue riche en rebondissements. Nid est professeur de droit à l’université de Toulouse et mène une vie casanière entre sa femme, ravissante, ses deux petites filles dont il est fou, et son travail d’écriture qui lui occupe tous ses loisirs. Mais ne dit-on pas qu’il faut toujours se méfier de l’eau qui dort ? Cette tranquillité feinte dissimule un caractère inquiet voire même un esprit tourmenté. Il projette en fait ses questionnements et angoisses dans une histoire qu’il raconte à ses filles et qu’il étoffe, soir après soir.

C’est ainsi que Yagudin, le héros de son sombre récit, qui n’est autre qu’un criminel démoniaque aux mains percées, va peu à peu envahir le champ de conscience de Nid pour prendre place dans la réalité. Réussira-t-il à éliminer sa femme et ses filles et ainsi détruire sa famille au grand complet ?
Entre curiosité et angoisse, notre brave professeur n’aura d’autre choix que de se lancer à sa poursuite et tenter de mettre un terme au déroulement tragique de cette histoire.

Il ne vous reste donc plus qu’une seule choses à faire : vous précipiter chez votre libraire et acquérir ce roman, en marge de ce qui peut se lire habituellement, pour y découvrir enfin le secret de ce terrible Yagudin… aucune déception à craindre !

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article