Zombie Walk de Strasbourg – Réveillez vos plus sales instincts

par |
Le week-end dernier, la 4e édition de la Zombie Walk strasbourgeoise aura attiré plus de 3000 petits fous selon les organisateurs (chiffre retenu par l’AFP), 1000 selon la police, et enfin 1500 selon les DNA, le titre local.

Trêve de pinaillage, tous les ans, les zombies d’un jour sont de plus en plus nombreux à arpenter les rues du centre-ville en traînant la patte et en bavant goulûment. Des milliers de badges à l’effigie de Georges Romero, mythique réalisateur de la Nuit des morts-vivants et président du jury du festival européen du film fantastique, ont été distribués pour fêter l’ouverture du festival (jusqu’au 18 septembre).

La plupart des participants ont été gentiment grimés par les élèves de l’école de maquillage, réquisitionnés sur la plus grande place de la ville où elles ont enchaîné les tartinades de visage au rythme de plus d’un par minute. Mais quelques-uns n’ont pas fait les choses à moitié : sans bras, sans œil, ou avec un couteau dans la tête, les infirmières, militaires, gothiques et mariées morbides se sont fait un plaisir de se jeter contre les devantures des salons de thé ou les vitres du tram. Sac d’os sur le dos, tête de poupée ensanglantée, et kalachnikov en plastique, tout était bon pour amuser les Chinois massés près du quartier touristique de la cathédrale, qui n’en pouvaient plus de bourrer leur carte mémoire de souvenirs incongrus de la capitale des maisons à colombages et des mignonnes cigognes.

Au son de la Fanfare d’outre-tombe, des milliers de personnes se sont laissées tomber par terre devant la cathédrale, pour mourir sous le liquide aspergé par les décontaminateurs en blouse blanche et masque à gaz… Pas tout à fait, puisque ces jeunes échevelés n’allaient quand même pas louper l’occasion de torcher de la bière et jumper sur de l’électro à l’apéro des zombies.

Crédits photo : Ludo Pics Troy

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Journaliste free-lance presse écrite / web - Sur Discordance dans les rubriques Musique/Médias/Société - Tente de s'intégrer mais c'est pas évident. @LaureSiegel

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article