Top 5: Les Films qui n’aimaient pas les enfants

par |
Un rire d'enfant vous met en joie ? Hé bien il est certains réalisateurs pour qui c'est le plus angoissant des sons. Et qui se complaisent à transmettre cette terreur contre-nature (après tout, l'adulte doit protéger sa progéniture, pas se protéger d'elle !). « Ne vous reproduisez-pas ! », semblent dire ces films à leurs spectateurs...

Mentions honorables :

Big-up aux films horrifiques asiatiques, ceux de Hideo Nakata en tête, où l’enfant revient si souvent en fantôme, livide ou liquide. Dark Water, The Grudge, Ring

Spéciale dédicace aux films tirés d’écrits de Stephen King : Simetierre (Mary Lambert), Children of the Corn (Fritz Kiersch), Charlie (Mark L. Lester)… Si le maître des romans d’angoisse recourt lui-même à plusieurs reprises à l’enfant comme source d’effroi… Tout est dit.

Le Top 5

# 5 ILS (David Moreau, Xavier Palud, 2006)
Le film, sous-estimé par beaucoup – sans doute parce qu’il est français ? – est pourtant très efficace dans la montée de la peur. Jusqu’au twist final (attention spoiler). On y apprend que les bourreaux de ce jeune couple sont de simples enfants qui auraient répondu, lors de leur procès ; « Ils n’ont pas voulu jouer avec nous… ». True story.

# 4 ROSEMARY’S BABY (Roman Polanski, 1968)
Une source d’ennui, on vous dit. Non, pas le film, les bébés. Si la douce Rosemary n’avait pas tant désiré son enfant, elle ne se serait pas retrouvée dans un tel pétrin. Que ce soit une grossesse nerveuse ou satanique, la pauvrette aurait mieux fait de s’abstenir…

# 3 THE OMEN (Richard Donner, 1976)
Damien, c’est le mal. Fils du Diable qui sous la forme d’un… chacal a engrossé une jeune femme (non, ne visualisez pas), il est l’Antéchrist, le vrai. Il attend son heure patiemment, faisant quelques victimes çà et là… Mieux vaut ne pas se retrouver dans ses parages, et surtout ne pas tenter de contrecarrer ses plans.

# 2 ESTHER (Jaume Collet-Serra, 2009)
Elle est trop parfaite. Petits nœuds dans ses anglaises, robes à l’ancienne trop bien repassées… En plus, elle vit mal son Œdipe : son cœur est à papa et sa maman, elle la verrait bien morte ! Elle cache forcément quelque chose. Il faut se méfier des gentilles petites filles, telle est la morale !

# 1 THE CHILDREN (Tom Shankland , 2009)
Oh, mais oui, ils ont l’air mignons ces enfants. Ils jouent, tous réunis ! Et puis c’est Noël, tout se passe toujours bien, à Noël. Et les parents ne se doutent de rien, ne se méfient pas de leurs bambins… Mais l’horreur, une horreur d’1m20, va bien vite les rattraper, les assommer, les assassiner. On sous-estime trop souvent la force des moins de 12 ans.

Alors ? Vous voulez toujours des enfants ?

Post-Scriptum : Mais bien sûr, vous pouvez voir aussi : Halloween (celui de Rob Zombie), Morse (Tomas Alfredson), Godsend (Nick Hamm), Joshua (George Ratliff), Chromosome 3 (David Cronenberg), La mauvaise Graine (Melvin LeRoy), Le Village des damnés (Wolf Rilla ou John Carpenter)…

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Miss Cinéma de Discordance et chroniqueuse hétéroclite since 2005. [Blog] [Twitter]

6 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Rock Brenner
    le Vendredi 11 mars 2011
    Rock a écrit :

    Il y a aussi le très troublant « Les révoltés de l’an 2000″ de Narciso Ibanez Serrador dont Tom Shankland s’est quelque peu inspiré pour « The Children »…

  2. 2
    VIOLHAINE
    le Vendredi 11 mars 2011
    VIOLHAINE a écrit :

    Merci Rock pour la précision !

  3. 3
    le Vendredi 11 mars 2011
    Cine-emotions a écrit :

    Tu as oublié les films de genre espagnol comme L’Echine du Diable ou l’Orphelinat qui mettent les enfants sur le devant de la scène. Sinon, les autres films c’est tout bon, et ce sont surtout des excellents films :)

  4. 4
    VIOLHAINE
    le Vendredi 11 mars 2011
    VIOLHAINE a écrit :

    J’y ai pensé et puis, pouf, j’ai oublié.
    Bref c’est aussi pour ça que l’article se finit par des points de suspension ! :D

  5. 5
    Samuel Cogrenne
    le Vendredi 11 mars 2011
    Samuel Cogrenne a écrit :

    Et tu as oublié aussi… Non je déconne! ;) Ah la magie des tops! Le frenchy Ils était en effet assez perturbant de par son inspiration de faits réels mais je suis surtout heureux de voir ici un des plus grands films du cinéma j’ai nommé Rosemary’s Baby. En tout cas on s’étonne après que je n’aime pas les enfants!

    Sinon juste pour le fun, j’ajouterais ce bonus presque de genre espagnol mais qui en tout cas en dit long sur la pertinence de ton top: http://www.youtube.com/watch?v=roVgJxMiCPY

  6. 6
    Arnaud Cassam-Chenaï
    le Samedi 12 mars 2011
    Arnaud Cassam-Chenaï a écrit :

    Je sais pas s’il y a un rapport, mais j’ai une peur phobique des nouveaux-nés depuis TRAINSPOTTING. Ça marche quand même ?

    Super top sinon, même si ça manque de John Woo ! :-p

Réagissez à cet article