Adema – Planets

par admin|
Connu par le passé comme étant le "groupe du demi frère du chanteur de Korn" (prononcé en général d'une seule traite et en attaché), Adema revient avec un troisième album et un nouveau chanteur. Nouveau départ donc...

adema_planetsAyant connu un certain succès outre Atlantique dès la sortie de leur premier album en 2001, Adema était très vite apparu comme un groupe phare de la vague néo métal de l’époque. Manque de chance, quelques semaines après la sortie de Unstable leur deuxième album, c’est Arista Records leur label qui se voit obliger de mettre la clef sous la porte. Une signature sur Earache et un changement de chanteur plus tard, voici le retour d’ Adema avec leur troisième album: Planets .

Autant être direct tout de suite, à l’écoute de ce CD, le sentiment qui prédomine est celui d’un ennui profond. Se démarquant clairement de l’influence néo des débuts, Adema nous livre là un album plus rock et plus classique. Oubliez tout de suite les grosses guitares et les riffs de tueurs, Planets se veut être un album plus réfléchi et plus mature. Mais malheureusement n’est pas Tool qui veut, et aucune émotion n’arrive à filtrer ce cette succession de titres qui se ressemblent tous.

Pourtant à de rares moments, sur Better Living Through Chemistry notamment, on sent qu’il se passe quelque chose et qu’ Adema pourrait avoir l’étoffe des grands en délaissant ce côté aseptisé et en se lâchant un peu plus.

Étrange décisions de la part d’ Earache de signer un tel groupe. Plutôt réputé pour ses productions hardcore / extrême, il faut sans doute y voir là une volonté du label de toucher ainsi un plus large public. Autant avec [Addiction Crew->53], la sauce prenait tout de suite, autant cet album nous laisse profondément de marbre. Trop plat, trop propre, trop lisse, il manque encore à Adema ce petit truc qui fait qu’une musique vous touche et vous parle.

Ni bon, ni mauvais, juste banal. Planets est un CD qui ne laissera pas beaucoup de traces. Aussitôt écouté, aussitôt oublié.

Partager !

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mercredi 18 mai 2005
    clawa a écrit :

    Franchement je ne trouve pas que cet album soit « ennuyeux ». Il n’est certes pas comme tous les autres, mais il a un quelquechose qui fait que l’on s’anime en l’écoutant. Les refrains sont accrocheurs, notamment sur « Tornado »" ou encore « Shoot the arrows », et je ne vois pas pourquoi ils seront vite oubliés !!! Adema a perdu deux de ses membres, dont le chanteur, et je pense que c’est un « nouveau » groupe qui se cherche… Mark Chavez et les autres membres s’entendaient plus sur certains styles, alors que Luke Caraccioli peut avoir fait changer totalement de point de vue le groupe entier ! Peut-être que leur label a finalement eu raison de signer avec eux… Mais on en reparle dans quelques temps ! ! !

Réagissez à cet article