On vous rappellera – Sophie Talneau

par Gaëlle|
Chronique désopilante sur les coulisses du chômage, « On vous rappellera » ne manquera pas de vous réjouir.

talneauSophie Talneau a 24 ans et une vie de travail devant elle, quand elle décide de quitter son poste d’assistante marketing. Son diplôme en poche, elle ne devrait avoir aucune difficulté pour retrouver un emploi. Formatée par sa prestigieuse école de commerce, c’est sûr, les recruteurs vont se l’arracher ! Du moins c’est ce qu’elle pense…

Seulement voila, le parcours est semé d’embûches et les postes en marketing sont rares. Alors, au bout de plusieurs mois de chômage, elle connaît l’ANPE comme sa poche et bénéficie du RMI. Tout un poème quand on connaît l’administration…

Et puis les entretiens se succèdent : recruteurs pervers, psychologues, donneur de leçon ou étalant leur connaissance…. Une pelleté pleine de personnalités diverses et variées pour une seule finalité : un job.

Et ce n’est pas les associations, diverses et variées, d’aide aux chômeurs qui pourront l’aider à passer haut la main les sélections pour un poste.

Plongée mordante dans la jungle du recrutement, cette petite chronique bien réelle ne vous laissera pas indifférent.

« Un consultant en je-ne-sais-quoi prend le temps de me recevoir (…) Il m’explique tout de suite le contenu du poste pour lequel je suis candidate, celui d’assistante commerciale. Or, j’ai répondu à une annonce pour un poste d’ingénieur commercial. La nuance est de taille. J’aurai du réagir immédiatement mais je suis sonnée. (…).

Devant mon mutisme, mon recruteur s’éclipse. Ses collègues, sourire Ultra-Brite, chemise blanche, pas de cravate, défilent dans le bureau en me lançant des regards en coin. Je remarque un petit Post-it collé sur mon CV. J’ai très envie de voir ce qui est écrit dessus. Coup d’oeil à droite, coup d’oeil à gauche, personne en vue. Je me saisis du petit papier jaune. Quelqu’un a écrit : « Tout ce qu’il te faut pour le secrétariat ». Si j’avais un pistolet, j’achèverai le monstre qui a commis cette note. Et je promènerai sa tête en haut d’une pique, pour l’exemple »

Partager !

3 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Vendredi 3 juin 2005
    RayWerber a écrit :

    Bonjour,

    je voudrai m’entretenir avec Sophie Talneau,
    pouvez vous me communiquer son mail ?

    Merci et bonne continuation.

  2. 2
    le Lundi 4 juillet 2005
    Aude a écrit :

    Bonjour,

    Je souhaiterais également entrer en contact avec Sophie Talneau afin de l’inviter à une manifestation. Auriez-vous ses coordonnées?
    Merci d’avance

    Aude

  3. 3
    Gaëlle
    le Lundi 4 juillet 2005
    Gaëlle a écrit :

    Bonjour tout le monde,

    simplement pour information, je ne connais pas personnellement Sophie Talneau. Je n’ai donc pas ses coordonnées…

    A bon entendeur

Réagissez à cet article