Les petites soeurs – Valérie Saubade

par |
Une intrigue parfaitement ficelée qui transporte le lecteur au sein d'une famille pas comme les autres. Voici en quelques mots le résumé du second roman de Valérie Saubade ... à lire sans plus attendre !

petites_soeursLe suicide de Sarah, jeune femme belle et brillante, marque le début de l’intrigue. Que s’est il passé pour qu’Agathe décide de mettre fin à ses jours à Los Angeles ?

Albert. Ce fut ce dernier prénom que Sarah prononça avant de sombrer, un sourire de supplicié aux lèvres. Elle avait désormais l’éternité pour se venger.

L’annonce du suicide de sa troisième fille a retourné Albert, le patriarche de la famille Debussy. Sarah avait pensé à tout, et a décidé de mettre Agathe, sa nièce, sur un jeu de piste, afin de lui dévoiler les secrets noirs de sa propre famille.

Qui est réellement Madame Lee, la gouvernante qui a élevé durant ces longues années les trois soeurs Béatrice, Bernadette et Sarah aux côtés d’Albert ? Qui est cet homme boiteux qui erre aux abords de la vaste propriété des Debussy ? Pourquoi Rosalynd la femme d’Albert fut internée et oubliée de tous ces 35 dernières années dans un hôpital psychiatrique ? Pourquoi Sarah décida de quitter le domaine familial pour aller se créer une autre vie de l’autre côté de l’Atlantique ?

Telle une pièce de théâtre, cette intrigue met en scène des personnages, noirs, mystiques et attachants, qui entrent et qui sortent au gré des actes.

Agathe ira de découvertes en découvertes, ce qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’aux dernières pages de ce roman hors du commun. Cette famille apparemment si unie, révèle de bien lourds secrets.

« J’ai tenté d’écrire un livre à la fois noir et drôle, sec comme un champ d’été avant l’orage » raconte Valérie Saubade. « A l’époque où il est bon ton de glorifier la famille tout en regrettant sa décomposition, je reste persuadée que le giron familial est le terreau d’origine de tous les sentiments, bons ou mauvais ».

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Après une courte et intense carrière dans le monde du marketing, Anne-Laure s'est lancé dans la grande aventure! En 2009, elle intègre l'Institut des Métiers de la Communication Audiovisuelle en Avignon, et sait à présent manier avec dextérité caméras, appareils photos, microphones et bancs de montage en tous genres. Elle apporte son soutien journalistique à la rédaction de radio Raje en Avignon en réalisant interviews et chroniques. Discordance, elle l'a vu naître et grandir, faire ses premiers pas sur la toile, et participe de manière épisodique à son contenu rédactionnel. Bref, vous l'aurez compris, Anne-Laure touche à tout, l'image, le son, l'écriture, mais elle aime aussi les éclairs au café, qu'on lui raconte des histoires d'amour, le Japon, l'accordéon, les abricots, les sorties en raquettes, les jeux de société, les voyages (pas organisés), les apéros entre amis, le clafoutis aux cerises et le bon vin.

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 1 septembre 2005
    ELLA a écrit :

    SALUT J’AI 18 ANS ET VIENS DE FINIR CET OUVRAGE CE LIVRE EST UNE VERITABLE PERLE A LIRE ET RELIRE MERCI MADAME SAUBADE POUR CES MOMENTS DE PLAISIR!!!!!!!!!!!

  2. 2
    le Samedi 5 mars 2011
    Mapa Poppins a écrit :

    Quel bonheur j’ai eu à lire ce second roman…Des personnages à la psychologie très profonde, des descriptions grinçantes mais toujours justes, un humour décapant qui crée avec le lecteur une complicité jouissive, une intrigue à couper le souffle et, bien sûr, un style clair et fin.
    Bravo et merci à Valérie Saubade, qui confirme avec « Les petites soeurs » son immense talent.

Réagissez à cet article