Le Parisien – Thomas Lélu

par |
Le Parisien, Thomas Lélu, page 31: " Alice est DJ et leur bizness semble bien tourner. Son mec bosse à GQ et on s'amuse en repensant au livre d'un collègue qui s'était mis en tête de torpiller la hype et tous ses membres dits officiels. Un livre inutile ." Ce fameux livre « inutile », on en a parlé à Discordance.

9782081222045_copieOn a même interviewé l’auteur et on pourra constater le nombre de commentaires générés par les réponses aussi franches qu’incisives d’ Arnaud Sagnard . Dans le panel de personnalités de la hype épinglées par ses soins, on compte effectivement Thomas Lélu, dont les talents artistiques et littéraires sont sérieusement été mis à mal par sa plume avisée.

Que l’auteur-plasticien ait eu envie de régler ses comptes avec le journaliste, cela peut se comprendre, encore aurait-il fallu le faire autrement qu’avec une pichenette envoyée dans les pages d’un livre. Qui ne fait que corroborer tous les propos d’ Arnaud Sagnard ! Le Parisien n’est pas un roman, mais un journal qui retrace six mois de la vie de Thomas Lélu, de juin 2008 à décembre 2008. Six mois dont l’axe principal serait sa relation tumultueuse avec la très craquante et attachante Chloé, mais en réalité six mois de remplissage sur le mode « Ma vie est plus hype que le tienne. »

Ces moments avec Chloé, femme-enfant explosive, artiste qui rit d’un rien et aime allumer pour le plaisir, semblent être à la fois un poison et un antidote pour Thomas qui depuis trois ans vérifie tous les jours l’adage selon lequel « Les femmes, on peut pas vivre avec, mais on peut pas vivre sans. » Il l’aime, puis la quitte, puis ils s’envoient des textos, ils se retrouvent, font l’amour toujours avec force ( Lélu ne se répand pas en détails, ils font l’amour et jouissent fort, point), mais vite ne peuvent plus se supporter etc.

Tout ceci aurait un charme certain si Thomas Lélu voulait bien s’en tenir à son histoire d’amour. Mais comme Le Parisien est un journal, il noie le tout dans un flot d’informations tout aussi factuelles que fatigantes : il va à sa salle de sport (L’Usine), il mange dans des restaurants (chers et branchés), il interviewe des gens pour les magazines pour lesquels il travaille ( Julien Doré etc), il va chez ses parents, pis voir sa soeur aussi. Par contre pour les détails, les commentaires, toute stimulation un peu soit peu intellectuelle ou plaisante sur le pur plan littéraire ou romanesque pour le lecteur, on repassera. Beaucoup de name-dropping gratuit, une pure vie de parisien hype agaçant, furieusement insupportable. On cherche en vain un peu de recul, d’ironie même mais on finit par se demander si ce journal a réellement été écrit dans le but d’être publié.

Impossible de savoir si Thomas Lélu n’a écrit Le Parisien que pour lui (ou les gens qu’il y cite disons), tant il refuse de faire de ce texte plus que personnel une véritable oeuvre publique . Quitte à lire un journal d’artiste parisien prétendument hype, mais véritablement littéraire, on peut toujours préférer celui de Jérôme Attal .

Partager !

En savoir +

Le Parisien, Thomas Lélu, Editions Flammarion, 2009, 265 pages

Le site de Thomas Lélu : http://www.thomaslelu.net/

Le blog photo de Thomas Lélu : http://blogs.colette.fr/thomaslelu/

A propos de l'auteur

Image de : Née en 1981, Chloé Saffy vit à Toulouse. Sur le net, elle est l'auteur du blog My Way Or The HighWay et a collaboré au e-magazine d'opinion Ring. Adore, son premier roman a été publié en 2009 aux Editions Léo Scheer. On peut également la retrouver sur son site : http://www.ohmydahlia.com [Crédit photo: Kelly B.]

3 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Dimanche 10 janvier 2010
    molinié a écrit :

    Excellent ce livre , trés amusant , trés original et émouvant : sympa cette vie en direct live . Je me régale , je retourne vite à mon livre .

  2. 2
    le Jeudi 9 septembre 2010
    Bouyssi a écrit :

    Bonjour, Je suis une jeune maman(20 ans) de deux petits garçons dont le premier s’appelle Théo âgé de 4 ans et son papa est malheureusement décédé dans un accident de voiture quand Théo avait 7 mois. Et mon deuxième fils s’appelle Sacha âgé de 13 mois dont le papa fait partis de la communauté des gens du voyages ce qu’il m’avais caché. Il n’as jamais été présent (grossesse, accouchement…) il sait manifester qu’au bout des 4 mois de vie de Sacha et depuis le 6 août le juge aux affaires familiales m’as enlever la garde de mon petit bébé pour le confier à son père. Je suis passer à l’antenne de Nostalgie et sur le petit journal J’ai lancer une pétition et j’ai déjà + de 140 signatures, j’ai pleins de personnes qui vont me faire des attestations mais je veux que mon histoire monte plus haut car je suis une maman en détresse.
    Merci d’avance d’avoir lu mon message et si vous pouviez m’aider ce serrait très sympathique de votre part.
    Merci encore d’avance.
    Cordialement
    Melle Bouyssi élodie (une jeune maman en détresse)

  3. 3
    le Lundi 20 septembre 2010
    Amandine blanchet a écrit :

    Bonjour élodie. Je suis de tout coeur avec toi. Il faut dénoncé cette injustice. Je fait circulé ta pétition via facebook. Courage. Je connais des personnes prete a manifesté si il le faut moi y compris. Encore courage.

Réagissez à cet article