La petite folie – Alexandra Lemasson

par |
Alexandra Lemasson, auteur d'une biographie de Virginia Woolf (Folio Biographies), comédienne de théâtre et journaliste, nous offre son premier roman avec La petite folie . Récit de deux vies qui s'entrecroisent, celles d'Anna et Sara, ce livre à l'écriture épurée nous mène en silence vers l'histoire d'un destin tragique et d'une rédemption in extremis.

lamassonAnna, la comédienne, et Sara, l’écrivain, sont amies depuis la plus tendre enfance. À l’aune de leur jeune carrière, Sara est subitement envahie d’un mal qu’elle appellera in fine sa « petite folie ». Au long d’une série d’entretiens avec son psychiatre, elle en dévoile les recoins et décrit cette affection qui l’abîme et la transforme. Anna, qui a décidé de sauver son amie de cette plongée vers l’irréparable, consulte ce même médecin. Elle s’interroge de son côté sur les raisons de cette transformation : pourquoi cette amie adorée de ses pairs, admirée de tant d’autres, jeune romancière accomplie, se délite-t-elle ? Feint-elle le malheur comme une grande tragédienne afin d’être le centre de toutes les attentions, et de l’attention particulière d’Anna, ou est-elle rongée d’une psychose dont seul un « professionnel » pourra la guérir ?

La petite folie fait mouche et nous touche tant l’écriture d’ Alexandra Lemasson  est simple et épurée. Le lecteur est emporté, au fil des chapitres, non point vers un flot de paroles inextinguibles, mais vers le récit percutant d’une jeune femme apeurée par la nouveauté de son mal. Les multiples références à Lewis Caroll, en début de chapitre, soutiennent la trame sans l’alourdir de pensées superfétatoires. Elles sous-tendent une réflexion sur les jeux de miroir, si chers à Alice, entre Anna la pragmatique et Sara la lunatique.

Jeux de miroirs dans lesquels l’on ne peut réellement se perdre tant la structure du livre est bien agencée. Ainsi, les monologues croisés des deux amies permettent à la narration de suivre une certaine rationalité. Si les échos entre les deux prénoms dont les consonnances sont si semblables égarent parfois le lecteur, il est rattrapé par un récit inflexible.

Alexandra Lemasson nous présente un livre à la facture remarquable qui une fois refermé, se laisse réouvrir avec plaisir pour que toute la subtilité de la trame puisse prendre son sens. Un roman à tiroirs dont on peut se délecter en ce début d’année.

Partager !

En savoir +

La petite folie, Alexandra Lemasson, Editions Léo Scheer, 2009, 208 pages

Entretien entre Alexandra Lemasson et Florent Georgesco à propos de La petite folie :

http://www.dailymotion.com/leoscheer_tv/video/x859qy_entretien-avec-alexandra-lemasson_creation

Alexandra Lemasson lisant un extrait d’une nouvelle d’Antoni Casas Rosa pour La Revue Littéraire:

http://www.dailymotion.com/video/x4btmk_alexandra-lit-antoni-casas-ros_creation

A propos de l'auteur

Image de : Née en 1985, Marine vit à Paris. Après avoir pensé à devenir avocate, magistrat ou danseuse étoile, elle décide in fine de rester dans l'univers suranné des livres qui ont formé son imaginaire. Elle a longtemps pratiqué la danse contemporaine, avant de trouver sa place sur les sièges élimés des théâtres. Écriture, spectacle vivant, danse : voici les mots clés qui l'ont poussée à devenir chroniqueuse pour Discordance.

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 5 février 2009
    Elisabeth a écrit :

    Merci Marine pour cette belle critique du roman d’Alexandra L.qui donne envie de se plonger dans cette « petite folie »!

  2. 2
    le Mercredi 11 février 2009
    Jean-Jacques a écrit :

    Oui, Marine, par la précision et la finesse de tes remarques, tu donnes envie de suivre Anna et Sara… jusqu’au bout ! À la folie !

Réagissez à cet article