Deuxième chronique du règne de Nicolas 1er – Patrick Rambaud

par |
Un an après la sortie de Chronique du règne de Nicolas 1er, Patrick Rambaud remet le couvert en décortiquant avec humour les péripéties présidentielles de l'année 2008.

51ymxlyrihl-_ss500_Des dizaines et des dizaines d’ouvrages sont déjà sortis sur Nicolas Sarkozy . Parmi eux, une infime partie est élogieuse : ce sont d’ailleurs majoritairement des livres qui ont pour auteur le chef de l’État lui-même. Les autres examinent à la loupe ses défauts de caractère, ses erreurs de politique, ses ratés, divorces et coup bas, bref, tout de A à Z. Certes, le cas est fréquent pour les hommes politiques, mais Nicolas Sarkozy peut s’enorgueillir d’avoir fait noircir une quantité record de papier aux écrivains, observateurs et autres spécialistes.

Comme l’indique le titre du livre, Patrick Rambaud, membre de l’académie Goncourt, n’en est pas à son premier coup d’essai. Au début de l’année 2008, celui-ci avait raconté dans une première chronique l’installation de Nicolas Sarkozy sur le trône présidentiel et ses six premiers mois d’exercice. Avec ce deuxième volet, il continue ce qu’il avait commencé en racontant la venue du « Guide » libyen, le mariage avec Carla Bruni et les autres évènements politiques qui ont rythmé l’année 2008.

Au lieu de faire pleurer les lecteurs, l’auteur préfère les faire rire jaune. Le quotidien présidentiel est ainsi conté à la manière des récits de St-Simon, qui décrivait en son temps les faits et gestes de la Cour. Nous suivons donc les péripéties de Sarko (qui comme dans le premier volume, n’est jamais désigné par de nombreuses périphrases hyperboliques), de la Comtesse Bruni ou encore de la princesse Rama.

Dès la première page, on mesure clairement le ressentiment de Patrick Rambaud face à la personnalité du président actuel ; « Nous sommes nombreux à souffrir votre règne » note t’il en première page. Pis, il annonce au président la fin de son état de grâce : « Voici venue pour Votre Omnipotence la saison des orages. »

Patrick Rambaud tourne le président en ridicule tout le long du récit, l’affublant d’une quantité astronomique de noms (Notre Foudroyant Monarque, Notre Prince Fougueux, Notre Mercantile Seigneur, etc.). Mieux, si le récit est sur un ton plus que soutenu, Sarko se démarque par un langage de paysan et une capacité de réflexion franchement maigre.

Soyons clairs, ce livre n’est pas destiné à percer à jour les stratégies du leader de l’UMP. Deuxième chronique du règne de Nicolas 1er est plus un exercice de style qu’une analyse politique. On ressent d’ailleurs parfaitement le plaisir qu’a pris Patrick Rambaud à conter les péripéties présidentielles ; ça tombe bien, on en prend tout autant à les lire.

Compte tenu de l’omniprésence médiatique de Nicolas Sarkozy, ce genre de livres permet d’évacuer par le rire une tension sociale et politique que l’on subit chaque jour. Il n’est pas question d’ailleurs de savoir si l’auteur vise juste ou non. De la même façon qu’on se fend la poire devant les dessins quotidiens des masses de caricaturistes qui squattent les journaux, on parcourt Deuxième chronique du règne de Nicolas 1er comme une parenthèse décontractée au sein du quotidien.

On regrettera simplement la gesticulation médiatique autour de ce livre. Si Patrick Rambaud manie la plume comme un chef, il ne méritait certainement pas autant d’ébullitions pour cet ouvrage. Espérons que les journalistes ne reproduiront pas le même schéma à chacune de ses chroniques.

Partager !

En savoir +

Deuxième chronique du règne de Nicolas 1er, Patrick Rambaud, Editions Grasset, 2009, 176 pages

Pour lire un extrait de Deuxième chronique du règne de Nicolas 1er : http://www.grasset.fr/chapitres/ch_rambaud4.htm

A propos de l'auteur

Image de : Yves Tradoff s'intéresse à beaucoup de choses : http://yvestradoff.over-blog.com (work in progress)

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article