3 Grammes, quand les bulles atteignent une nouvelle once de légèreté.

par |
Il y a la BD qui se consomme comme le café du matin. Il s’agit des mangas, de la plupart des publications de blogs. C’est bon, mais à force de prendre toujours la même chose, ça finit par ne plus faire d’effet. Et puis, il y a la BD petit bijou. La BD qui est au juste croisement de l’œuvre d’art, du livre et de l’histoire.

Image de 3 Grammes Quand on sait les merveilles du cinéma coréen, on ne s’étonne pas une seule seconde que Jisue Shin, perchée sur la plus haute branche des rayonnages de la Fnac détonne de délicatesse. L’image n’est pas qu’un poncif, 3 grammes est une histoire aussi douce comme une pluie de pétales de cerisiers. La maîtrise de ses vides et de silences et surtout la sincérité de l’auteur en fait un digne représentant des productions nationales. C’est à peine si on « tilte » sur la typo intérieur qui aurait mérité plus de soin de la part des traducteurs.

Récit autobiographiques aux traits naïfs, il permet de suivre Jisue, jeune femme de 26 ans lorsqu’elle découvre son cancer de l’ovaire. Sans être une plainte longue et douloureuse, le livre aborde avec un ton juste les sentiments du malade durant ce voyage qui se fait seul, aussi entouré que l’on puisse-t-être. C’est d’autant plus difficile à lire lorsqu’on a vécu un long séjour à l’hôpital ou perdu un proche de cette façon. Le cancer semble ronger plus que le corps, il rogne l’espace, le temps et la vie. Petit animal qui grogne de tout manque d’attention.

Face à aux couloirs d’un blanc à la fois médicamenteux et minimaliste, la petite héroïne menue et touchante au possible apprend jour après jour à se réapproprier son existence.

Un petit flip book est d’ailleurs inclus à cet effet au creux de la BD, on vous laissera le soin de le découvrir de votre côté avant de ne plus l’abandonner et de ne plus abandonner quoi que ce soit d’autre.

3 Grammes
Jisue Shin
192 pages
Prix : 22 euros

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Mélissandre L. est une touche à tout, et c'est sous prétexte de s'essayer à tous les genres littéraires (romans pour enfants, nouvelles pour adultes, SF, chansons voire recettes de cuisine et plus encore) qu'elle se crée des avatars à tour de bras. En ce moment, elle se passionne pour la cuisine vegan et le crowdfunding, elle ne désespère pas de relier un jour les deux. Profile Facebook panoptique : http://www.facebook.com/Mlle.MelissandreL / Envie de participer à son dernier projet ? http://www.kisskissbankbank.com/marmelade

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article