Rammstein à Bâle

par |
Amateurs d'ambiances intimistes et d'atmosphères feutrées passez votre chemin. Rammstein en live, c'est comme si une division entière de panzers vous passait dessus. Show grandiose, mise en scène enflammée et chorégraphie réglée au millimètre, Rammstein est de retour et plus en forme que jamais.

Voir Rammstein en live ça ne s’improvise pas, ça se prévoit de longs mois à l’avance sous peine de faire partie des nombreuses personnes postées devant la salle de concert à la recherche désespérée du billet providentiel. Reise, Reise leur dernier album, ayant atteint des sommets dans les charts du monde entier, c’est tout naturellement que leur tournée affiche quasiment complet sur toutes les dates, et cette escale bâloise ne fera pas exception.

rammstein_01-smallDe la bière uniquement sans alcool, des bouchons d’oreilles distribués à l’entrée de la salle, ouverture des portes à 18 h 30, décidément la Suisse est un pays merveilleux. Le public est encore plutôt clairsemé dans la fosse, lorsque les Italiens d’ Exilia entrent sur le quart de scène qui leur est réservé. Pour une première partie, le son est vraiment excellent et le groupe emmené par un chant féminin ravageur fait une très bonne impression. Leur métal crossover bien qu’un peu répétitif donne très envie de les découvrir plus en détail.

Mais force est de constater que le public n’est présent que pour une seule chose : voir Rammstein . Dès la fin du set d’Exilia, des roadies en chemise / cravate s’activent pour les dernières vérifications avant le début du show et réglé comme une horloge suisse, c’est à 20 h précise que les lumières s’éteignent. Un rideau masque la scène et l’intro de Reise, Reise se fait entendre. Au premier coup de batterie, le voile tombe et dévoile une impressionnante scène sur 2 étages avec tous les musiciens présents sur le niveau supérieur.

La foule fait un accueil triomphal au groupe et les applaudissements redoubleront d’intensité lorsque Till, le chanteur rentrera sur scène par un sas à la Star Trek. La voix est gutturale et la puissance scénique dégagée par l’ensemble ne peut que forcer le respect. Dès le morceau fini c’est un Links 2 3 4 tonitruant qui résonne dans les haut-parleurs et embrase littéralement la salle tout entière. Les morceaux, principalement issus du dernier album et de Mutter, vont ainsi s’enchaîner sans aucun temps mort pendant près de 2h00. Les grands classiques que sont Du hast, Rammstein, Ich will, Sonne et Feuer Frei se mélangent parfaitement aux nouveaux titres comme le très dansant Moskau, l’énorme Mein Teil, Amerika ou encore les plutôt soft Ohne Dich, Morgenstern, Stein um Stein et Los .

rammstein_05-smallExit les nombreuses mise en scène SM qui étaient un peu la marque de fabrique du groupe. Pour cette tournée le choix est beaucoup plus orienté vers un mélange d’éléments futuristes et d’ambiances décadentes. Une esthétique à la croisée de Fritz Lang et de David Lynch . Par contre au rayon des choses qui ne changent pas, la pyrotechnie déployée est toujours aussi spectaculaire voire même plus encore. Feux d’artifices, colonnes de feu, lance-flammes de toutes sortes, la liste est considérable.

Une prestation irréprochable, un show parfaitement en place et un vrai régal pour les yeux comme pour les oreilles Rammstein ne dément en rien son excellente réputation scénique. Par contre, et ce sera le seul bémol de la soirée, tout cela se fera au détriment de toute spontanéité et de toute trace d’improvisation.

Set List

- Reise, Reise
- Links 2 3 4
- Keine Lust
- Feuer frei!
- Rein raus
- Morgenstern
- Mein Teil
- Stein um Stein
- Los
- Moskau
- Du Riechst so Gut
- Du Hast
- Sehnsucht
- Amerika

Rappel

- Rammstein
- Sonne
- Ich will

Rappel

- Ohne dich
- Stripped

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mercredi 7 novembre 2007
    Maxou a écrit :

    Just une question. Cest quand votre prochain concert?

Réagissez à cet article