Les Singes Savants – J’achète

par |
Les Singes Savants. Un nom encore méconnu pour la plupart. Mais il est clair que ces cinq chimpanzés ne vont pas tarder à faire parler d’eux d’ici peu. Avec leur premier album « J’achète », la scène festive française se renouvelle enfin.

singes Les Singes Savants . L’une des futures révélations de la scène française. Déjà 2 ans que nos joyeux chimpanzés commencent à se faire petit à petit une place dans nos sonothèques avides de nouveautés. Un toulousain, un parisien, un italien, un portugais, un corse, un varois sont à l’origine de ce groupe qui n’a pas de déjanté que le nom. Un grand bordel, un grand mixage de styles musicaux : rock, variété, reggae, ska, jazz, swing. Impossible d’y coller une étiquette. Les Singes Savants aiment jouer avec les humeurs, les styles, les mots… Toutes les paroles sont teintées d’humour et d’ironie, et n’hésitent pas à monter en dérision des faits actuels. Et ne pas les prendre au sérieux, sous prétexte d’une première écoute trop désinvolte, serait une grave erreur. Car en fait tout a été bien calculé, écoutez, vous verrez !

Les Singes Savants aiment-ils toutes les musiques ou au contraire les détestent-ils toutes ? Le doute plane. C’est donc en avril dernier que Les Singes Savants sortent leur premier album 12 titres, J’achète .

Les mélodies sont simples, mais se montrent terriblement entraînantes. Le premier morceau éponyme de l’album est très psychédélique avec un refrain entêtant « J’achète, j’achète, plus rien ne m’arrête ! » qui se moque bien des excès de la surconsommation : « J’entends ce petit refrain et je me sens bien ! ».

On continue dans l’ironie avec Chômeur . Un humour noir décapant « Je suis un chômeur, je nage dans le bonheur », agrémenté d’un état d’esprit festif avec des claviers qui donnent un côté cynique au tout.

Dans ma caboche se montre très swing et soigné, aucun doute sur leurs perf’ live. Textes basiques, drôles, mais aussi revendicatifs : disque d’or dénonce le business dans les maisons de disques, Aller à la mer tourne la mayonnaise en vacances ultra décapantes sur les congés payés.
La place des claviers se fait grandissante, notamment sur La Marche des Éléphants Roses, lui aussi festif pourtant étant très calme et zen, relatant les effets de la drogue.

Tutto Va Bene est explosif, dans le sens où tout va bien dans le meilleur des mondes, et qu’au final, les gens se moquent de tout tant que leurs petites personnes ne sont pas concernées.

Les Singes Savants mélangent toutes les tendances, pour parler de nos petits soucis mais aussi de faits sociétals actuels, tout en prenant un tempo assez festif, montrant un autre visage de la scène alternative française. Un album qui se montre très cynique, ironique, délirant et surtout soigné. Comment ne pas faire un rapprochement avec les incontournables Marcel et son Orchestre ?

Un humour complètement décalé, des mélodies qui une fois entendues ne vous quittent plus, on reste littéralement scotché dès la première écoute de cette petite merveille.

Un sacré vent de fraîcheur sur le ska/rock français qui nous proposaient toujours le même menu depuis bien des années.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Etre thésard et mélomane, c'est possible. Enfin du moins pour l'instant ! Véritable électron libre dans le Sud de la France navigant entre Montpellier, Nîmes, Avignon et Marseille, je conserve cette passion à partager mes coups de cœur, mes trouvailles... et aussi mes coups de gueule. Pour ceux qui auraient envie d'en savoir un peu plus, vous pouvez toujours jeter un œil à mon site perso, Le Musicodrome (www.lemusicodrome.com).

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article