Bike Shorts Film Festival – Vancouver

par |
C'est au centre international du film que s'est déroulée, le 15 septembre dernier, la dixième édition du Bike Shorts Film Festival, un festival de courts métrages où le vélo est à l'honneur. Vélos de ville, trials, VTT, mini vélos et même tricycles sont devenus les stars d'une soirée pour le plus grand plaisir des quelque 250 spectateurs.

Image de Bike Shorts Film Festival Vancouver Bike Shorts Film Festival est un événement à but non lucratif. Tous les profits réalisés au cours de la soirée sont reversés en totalité à l’association Vancouver Area Cycling Coalition. VACC est composée de bénévoles qui se battent pour améliorer la condition des cyclistes dans la région métropolitaine de Vancouver qui compte plus de 2,5 millions d’habitants. VACC a comme objectif de convaincre toujours plus de personnes d’abandonner leur voiture au quotidien et de devenir des « cycling commuters » ou des adeptes du « vélo-boulot » comme disent les Québécois.

Le vélo a le vent en poupe à Vancouver, ça saute aux yeux ! Bien plus qu’un moyen de transport, il traduit un véritable style de vie. Il émane des cyclistes une grande fierté et une envie palpable de partager les joies que procurent les deux-roues. Vancouver est donc la ville idéale pour accueillir un tel festival. La mairie avait autorisé l’association VACC à utiliser quatre places de parking prévues pour les automobiles afin d’y installer un garage à vélo. Et ce sont plus de cent vélos qui ont occupé ces emplacements tout au long de la soirée. Belle démonstration d’une meilleure exploitation de l’espace urbain.

Les trente-trois courts-métrages en compétition provenaient principalement de pays anglophones comme le Canada, les USA, le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et l’Australie. Mais également d’autres États tels la Hollande, l’Allemagne, la Belgique et le Japon. Il y en a eu pour tous les goûts, des vidéos de sorties en pleine nature aux dessins animés, en passant par des fictions. Un seul constat majeur : le vélo est un objet, un moyen de transport et une passion qui rassemble au-delà de la langue et de la culture.

En voici trois qui attiraient tout spécialement l’attention.

Bicyle Portraits – Staying Alive (Afrique du Sud) : une série de portraits de cyclistes et de leur vélo. Qu’ils soient noirs ou blancs, jeunes ou dans la fleur de l’âge, ils se montrent fièrement avec leur machine. Des images baignées de lumière et de couleurs étourdissantes et une bande-son qui résonne comme un hymne à la paix.

Projet Bicycle Portraits : http://www.dayonepublications.com/Bicycle_Portraits/Home.html

Vidéo sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=AWaAJl1UohU

Cycle of Love (USA) : c’est l’histoire d’un beau tricycle rouge qui tombe amoureux d’une belle bicyclette mauve. Un amour impossible, ou pas… Particularité de ce court, les vélos sont des personnages à part entière, ce qui n’est sans rappeler Cars ou Boumbo (la petite automobile). Belle mise en scène où les vélos sur fond de violons et de guitares dégagent de belles émotions !

Marry Me (Australie) : une histoire intemporelle, celle d’une petite fille amoureuse de son voisin qui essaie par tous les moyens d’attirer son attention. Elle a un vélo rose, lui un vélo bleu. Elle est amoureuse, lui pas. Ce n’est pas gagné, mais elle va lui montrer que par amour, on peut déplacer des montages !

Vidéo sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=XFdbZHMBxfg

Si vous avez la chance de vous trouver au Canada en cette fin d’année, voici les trois prochaines étapes du Bike Shorts Film Festival.
Winnipeg MB les 27 et 28 septembre
Calgary AB le 19 octobre
Canmore AB le 21 octobre

Partager !

En savoir +

Bike Shorts Film Festival : http://bikeshorts.ca
Vancouver Area Cycling Coalition :
http://www.vacc.bc.ca

Et pour accueillir le festival, en France ou ailleurs : http://bikeshorts.ca/?page_id=8

A propos de l'auteur

Image de : Après une courte et intense carrière dans le monde du marketing, Anne-Laure s'est lancé dans la grande aventure! En 2009, elle intègre l'Institut des Métiers de la Communication Audiovisuelle en Avignon, et sait à présent manier avec dextérité caméras, appareils photos, microphones et bancs de montage en tous genres. Elle apporte son soutien journalistique à la rédaction de radio Raje en Avignon en réalisant interviews et chroniques. Discordance, elle l'a vu naître et grandir, faire ses premiers pas sur la toile, et participe de manière épisodique à son contenu rédactionnel. Bref, vous l'aurez compris, Anne-Laure touche à tout, l'image, le son, l'écriture, mais elle aime aussi les éclairs au café, qu'on lui raconte des histoires d'amour, le Japon, l'accordéon, les abricots, les sorties en raquettes, les jeux de société, les voyages (pas organisés), les apéros entre amis, le clafoutis aux cerises et le bon vin.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article