Zoom sur les Transmusicales 2009

par Déborah|
Réputé pour ses programmations pointues axées sur le rock, l'expérimental et surtout beaucoup d'artistes indépendants, le festival branché mais accessible a fait fort pour cette 31ème édition. Explications autour d’un café avec Jean-Louis Brossard, programmateur des Trans Musicales de Rennes.

A côté des concerts du festival, qui aura lieu du 2 au 6 décembre prochain, trois actions se distinguent : un partenariat avec le Musée de la Danse qui nous promet de belles rencontres inter-artistes, une politique d’action culturelle en développement avec des jeux et des découvertes, ainsi qu’un pied dans l’international avec un export en Russie, un projet prenant place depuis juin 2009 et qui se concluera par deux soirées de concerts à Moscou les 28 et 29 mai 2010. Autant d’opérations qui nous montrent que les Transmusicales sont en place et on l’espère, pour longtemps.

Revenons un instant sur ces actions culturelles présentes sur le festival. « Mémoires de Trans » qui permet un retour en arrière photographique dans l’histoire des Trans Musicales. Des rencontres professionnelles ouvertes au public et porteuses de réflexions sur le marché de la musique. Pour la sixième année consécutive, le « Jeu de l’Ouïe » qui permet de décripter de manière ludique la programmation du festival et les musiques actuelles en général. On retiendra en particulier une belle initiative : des concerts proposés aux détenus rennais afin de maintenir une passerelle entre prison et culture. En ce sens, le festival se place réellement comme un terrain de rencontre et d’expérience. Son ouverture sur la scène internationale est incontestable mais il faut noter son investissement et sa proximité envers le public.

En ce qui concerne la programmation 2009, attendons-nous à de belles surprises venues de France ou d’ailleurs. L’équipe des Trans nous surprend par ses choix artistiques pointus et variés.

On retiendra par exemple :

downtowncuckoo-2 Downtown Cukoo (France)

Du gros son bien anglais pour l’un des groupes émergents de la scène rennaise. L’énergie des Cramps transparait dans ces rythmes intenses aux inflexions électros qu’on retrouve sur leur premier album éponyme sorti en juin dernier. Ils seront sur la tournée des Trans Musicales le 13 novembre à la Carène (Brest) et le 20 novembre Fuzz’Yon (La Roche sur Yon).

http://www.myspace.com/downtowncuckoo

elephanz Elephanz (France)

Une folk nonchalante, des mélodies aériennes et fluides qui transportent. On doit ce projet à deux frères installés à Nantes ayant promené leur culture musicale auprès de plusieurs chanteuses françaises avant de se lancer et d’enregistrer l’album Ideal Roommates . Le buzz monte sérieusement depuis avec le titre Henri IV à écouter avant le festival sur leur dates de la Tournée des Trans, le 18 novembre au Chabada (Angers) et le 28 à Louvigné.

http://www.myspace.com/elephanz

gable GaBLé (France)

Les Géo-trouve-tout de la musique. GaBLé teste tout et n’importe quoi et à chaque fois, le pari est réussi pour ce groupe expérimentant une musique ludique et innovante. Prochain défi ? faire chanter une chorale de personnes âgées. On écoute GaBLé comme on zappe entre dix émissions tv toutes plus géniales les unes que les autres. Un vrai coup de coeur cette année.

http://www.myspace.com/gableacute

naomi Naomi Shelton & The Gospel Queens (Usa)

La doyenne du festival nous offre du haut de ses soixante-dix ans une voix incomparable dans la lignée des protest-singer américaines. Après cinquante ans d’une carrière qui a débuté au coeur du New York des années 60, Naomi Shelton sera accompagnée des Gospel Queens sur la scène des Trans Musicales. Le dernier album de la diva, What Have You Done my Brother a été enregistré avec l’équipement vintage qui fait la griffe du mythique label Daptone Records.

http://www.myspace.com/naomisheltonthegospelqueens

slow_joe Slow Joe & The Ginger Accident (Inde / France)

Une rencontre improbable entre Slow Joe, un vieil indien ayant promené son groove pendant soixante ans dans les rues de Bombay, et un jeune musicien lyonnais, Cédric de la Chapelle, en mal de découvertes. Après avoir composé des morceaux à distance, ils se rencontreront pour la première fois, aussi bien humainement que musicalement, sur la scène des Trans Musicales.

Teaser

agitator The Agitator (Angleterre)

En provenance d’Albion – Angleterre, ce duo repose sur les voix et les percussions, n’attendez donc rien d’autre sur scène que la batterie de Robert Dylan Thomas et le micro de Derek Meins . Etonnant, avec un côté début 90′s très marqué, The Agitator est un groupe de live qui manie le slam à la perfection, et devrait offrir un résultat optimal pour un minimum de moyens.

http://www.myspace.com/theagitatormusic

wankin Wankin’Noodles (France)

Jeune groupe de Saint-Brieuc à l’esprit clairement british qui réussit le prodige de nous rappeler à la fois les Kinks, les Who et Sonics . Après avoir pratiqué la chasse à courre dans le clip de The Hunt puis promené leurs guitares sur les scènes des Vieilles Charrues et d’Art Rock, le groupe rejoindra la tournée des Trans le 14 novembre au VIP (Saint-Nazaire) et le 21 novembre au Coatëlan (Morlaix) avant leur performance aux Trans le 4 décembre.

http://www.myspace.com/wankinnoodles

Vous l’aurez compris, une bonne partie des « pépites » du festival seront françaises. Cependant, beaucoup d’autres belles surprises musicales nous attendent aux Trans Musicales, tantôt rock, électro ou même reggae : on pourra rencontrer au détour d’une scène l’excellente Fever Ray (Suède), Major Lazer (Jamaïque / Etats-Unis) ou encore la désormais célèbre VV Brown (Angleterre).

Partager !

En savoir +

http://twitter.com/TransMusicales » href= »http://twitter.com/TransMusicales »>Le site des Trans Musicales->www.lestrans.com] / [Blog->http://www.lestrans.com/blog/] / [Twitter

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article