Wintercase 2007

par Frederic|
Aux portes de l’hiver, le festival itinérant espagnol Wintercase a de nouveau proposé pour sa sixième édition une excellente affiche rock, point de rencontre au chaud idéal pour tous les amateurs. Cette édition 2007 aura notamment été marquée par les sensations Ratatat et Explosions In The Sky.

wintercase_logoContrepoint du Summercase, déjà abonné aux pointures internationales ( Daft Punk, Primal Scream en 2006, PJ Harvey, Flaming Lips et Chemical Brothers en 2007), le festival Wintercase a encore une identité propre à définir : on regrette parfois l’absence d’activités musicales ou artistiques périphériques, et le fait que la programmation ne laisse pas d’espace à d’autres courants musicaux.

Mais ne soyons pas pour autant trop durs : le festival Wintercase est surtout un excellent antidote au spleen hivernal, et offre de vrais petits bonheurs de Live en osant la programmation de groupes mythiques mais tropsouvent absent des tournées (Cette année les Spiritualized ou les Super Furry Animals ). Il y a des valeurs sûres ( Editors, Soulsavers ), mais aussi de jeunes fous ( Ratatat, Spoon, Explosions In The Sky ) qui rayent le parquet de manière insolente.

Se déroulant exclusivement dans la salle mythique du centre madrilène, le Joy Eslava, le festival s’égrène durant quasiment tous les week ends du mois de Novembre, à raison de deux groupes par soirée.

Cette année, les Spiritualized ont ouvert le bal avec un set acoustique mâtiné de choeurs gospel, préparant la voie aux très bons Soulsavers de Mark Lanegan . Deux concerts très forts, qui ont bien démarré l’affaire. Le reste de l’affiche a fait la part belle au Rock indé britannique ( Editors, Super Furry Animals ) et américain ( Spoon ). Les trois têtes d’affiche ont délivré la chose Rock comme prévu avec une performance intouchable des Super Furry Animals, qui ont désormais un sacré catalogue de tubes à faire valoir sur scène ( God !Show Me Magic, Run Away, Northern Lites ) .

C’est cependant du côté de Ratatat et des Explosions in the Sky que se trouvaient les sensations nouvelles.

spiritualizedLes premiers, deux geeks dégingandés de Brooklyn, ont parfaitement compris les enjeux de la scène : leur musique instrumentale met un point d’honneur à être ludique -accompagnée d’ailleurs de flashs vidéos régressifs et cultes ; on note au passage des extraits du premier Predator – et trouve sa liberté dans les percussions acoustiques et les envolées électriques. Urgence de certains morceaux et breaks de haute volée, on ne s’ennuie pas. Dans le genre casse-gueule qu’est l’électro rock, il faut quand même pouvoir le faire.

Du côté des Explosions, c’est déjà un poil plus sérieux mais toujours avec cette envie de toucher la voûte céleste : un peu moins hermétique que celui des canadiens de Gospeed You Black Emperor ! et moins vicelard qu’un Mogwai, le post rock des texans est bien parti pour devenir une référence parmi les amateurs de secousses spatiales. Très prochainement en bande son officielle du Virgin Galactic de Branson .

Pour ceux qui veulent donc se chauffer au Sud tout en se dégourdissant les oreilles, vous savez ce qui vous reste à faire l’année prochaine.

En savoir +

Site officiel: www.wintercase.com

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article