Watchmen – Les Gardiens

par |
Après une arrivée fracassante dans les salles obscures avec les Spartiates de Frank Miller, Zack Snyder remet le couvert avec les Watchmen d’Allan Moore. Un des films les plus attendus de ce début d’année tant le comics est devenu culte et tant les images délivrées au compte-goutte ont su nous mettre l’eau à la bouche ces derniers mois.

watchmenmovie_logo_premiere_pageTout commence en 1985, soit une dizaine d’années après la mise en retraite forcée des Watchmen. Ils coulent des jours paisibles dans un monde proche du nôtre mais assez différent (les USA gagnent au Viêt Nam, Nixon est réélu 4 fois, etc.). Ce contexte, ainsi que l’origine des héros, fait l’objet d’un superbe générique d’intro.
Un monde où la guerre froide est sur le point de se concrétiser et où la « doomsday clock » pointe dangereusement 23h55. C’est dans cette période tendue que survient la mort du Comédien ( Jeffrey Dean Morgan ), ancien « Watchman » au passé plus que trouble.

Cet incident, bien loin des préoccupations des citoyens, éveille la curiosité d’anciens Watchmen pour qui cette mort ne peut être le fuit d’une simple agression. Notamment celle de Walter Kovacs, alias Rorschach ( Jackie Earle Haley ), justicier nocturne au masque évoluant en taches comme dans le test du même nom, qui malgré sa mise au pas applique chaque nuit sa vision sans pitié et épurée de la justice.
Commence alors une enquête sombre et intrigante où l’avenir de tous est lié à celui de ces anciens héros, à leur passé, leur vision de la justice et leurs choix à venir.

Zack Snyder livre une oeuvre dense. On y sent à tout moment son implication dans l’adaptation de comics de référence. Scénarisée par David Hayter, qui était déjà à l’origine des scénarios de X-Men 1 et 2 ainsi que des Chroniques de Riddick, l’histoire risque de paraitre confuse pour certains à cause de ses nombreux bons dans le passé.
En effet, plutôt que de faire un bon gros flash back sur le passé des Watchmen, chaque personnage aura le sien à différents moment de l’histoire, comme c’était déjà le cas dans le comics. Pas une erreur en soi, puisque cela permet de mieux comprendre les personnages et de leur donner de la profondeur, mais un choix de narration qui casse le rythme de l’enquête qui nous intéresse. Enfin, sur 2h40 de film, ces allers-retours passé /présent n’entravent pas pour autant la logique du récit. On garde en fil rouge la voix off de Rorschach qui consigne cette histoire sur un carnet.

watchmenmovie_logo_premiere_page02Visuellement, le résultat est à la hauteur de ce que les bandes annonces nous promettaient. La mise en scène de Snyder est, comme on s’y attend, tape-à-l’oeil dans les scènes d’action, usant (pour son plaisir et le nôtre) de ralentis et mouvements de caméra, efficaces à défaut d’être novateurs. Le look des héros est exactement celui du comics d’origine, sans paraître totalement ridicule non plus (pas si facile que ça !) et colle très bien avec le reste de l’univers. Cet univers doit beaucoup au gros boulot de Larry Fong, chef opérateur de Snyder depuis 300, qui ne laisse rien au hasard, dont les lumières posent une ambiance solide, et qui sait mettre en exergue la part sombre, voire paradoxale, des héros.

Des héros violents, proches de la folie, en proie aux doutes, brefs humains. Excepté le Dr Manhattan, qui par sa nature prend des distances avec le concept d’humanité – avec une logique qui fait froid dans le dos. Mais ces personnages brillamment conçus par Alan Moore sont portés à l’écran par une équipe d’acteurs à la hauteur du défi. La plupart étant habitués à des seconds rôles sans envergure ou à des séries TV de seconde zone, l’identification du spectateur n’en est que plus facile. Malgré la prestation peu convaincante de Malin Akerman en Spectre Soyeux, la déception est largement compensée par les très bonnes interprétations de Jackie Earle Haley en Rorschach et de Matthew Goode en Adrian Veidt alias Ozymandias .

Reste pour accompagner ce récit une BO tonitruante, passant selon l’époque de Nena à Simon & Garfunkel, complétée par les créations sobres de Tyler Bates ( 300, Devil’s Rejects .), pas exceptionnelles sans être décevantes non plus.

Un film de divertissement réussi, donc, pris au sérieux par un réalisateur respectueux de l’oeuvre d’origine (malgré quelques bémols), avec son univers décalé et ses héros qui cassent le mythe des super héros nobles et purs. Et pour conclusion, un dénouement moralement litigieux, à l’image de ses personnages.

En complément de cet article, un retour sur la BD d’origine

Partager !

En savoir +

Watchmen, les Gardiens, dans les salles depuis le 4 mars 2009.

Site officiel : http://www.watchmencomicmovie.com/ » href= »http://www.watchmencomicmovie.com/ »>http://watchmenmovie.warnerbros.com/], [Fan site

Zack Snyder sur AlloCiné : http://www.imdb.com/name/nm0811583/" href="http://www.imdb.com/name/nm0811583/">http://www.imdb.com/name/nm0811583/ » href= »http://www.imdb.com/name/nm0811583/ »>http://fr.wikipedia.org/wiki/Zack_Snyder] et [IMDb

A propos de l'auteur

Image de : PaD (diminutif de padbol) est né en 1981 et tente de survivre à sa maladresse à Limoges. Fan de cinéma depuis sa tendre enfance, il arrive actuellement à en vivre en tant que technicien dans sa belle région limousine. Naturellement fourré dans les salles de cinéma dès que l'occasion se présente, il tentera de délivrer ses impressions sur les sorties marquantes, essentiellement en cinéma de genre. Grand amateur de l'ambiance furieuse des concerts punk-métal, de bandes dessinées et de manga, il essayera de vous faire partager ses coups de cœur dans les domaines.

11 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 24 mars 2009
    Dahlia a écrit :

    Et le très très beau générique d’ouverture du film en intégralité à visionner ici:

    http://lebuzz.info/2009/03/17271/voyez-le-generique-douverture-de-watchmen-en-integralite/

  2. 2
    VIOLHAINE
    le Mardi 24 mars 2009
    VIOLHAINE a écrit :

    HA ! Génial merci Dahlia !!
    Je crois que c’est ce que j’ai préféré du film.
    Après c’est peut-être parce que je ne connaissais absolument RIEN des Watchmen avant…

  3. 3
    le Mardi 24 mars 2009
    Domino a écrit :

    C’est normal que je n’ai absolument pas apprecié du tout ce film? Le trouvant d’un ennui rare et franchement sans interet?

  4. 4
    le Mardi 24 mars 2009
    Dahlia a écrit :

    @Vio: mais avec grand plaisir ;) Là on peut dire que Snyder s’est pas troué c’est clair.

    @Domino: j’ai failli « jeune ignorant » mais je ne sais pas encore ce qu’il en est donc plusieurs questions pour toi. As-tu lu l’intégrale de la BD d’origine? T’attendais-tu à un Sin City ou un 300 (un truc bien musclé quoi) ou à un film de super-héros torturé mais pas trop quand même genre Spiderman ou Batman Begins?

    Parce que si c’est le cas effectivement c’est normal que tu te sois ennuyé. Voir Watchmen ça demande malgré tout un peu de background, je le dis sans condescendance. Les oeuvres d’Alan Moore en général ont de multiples ramifications culturelles, intellectuelles, mythologiques ou littéraires qui demandent qu’on s’y attarde un peu. En cela je ne peux que tirer mon chapeau à Snyder parce qu’il a réussi là où c’était méga casse-gueule: restituer l’esprit noir et ample de la BD tout en faisant un sacré bon film de cinéma. Et tout l’intérêt des Watchmen, c’est qu’ils ne sont pas des super héros (à part Dr Manhattan). Juste des humains avec tous leurs côtés humains attachants et méprisables à la fois.

  5. 5
    le Mercredi 25 mars 2009
    Domino a écrit :

    Non j’ai pas lu l’intégrale, mais je me suis documenté un minimum…

    Je m’attendais a quoi? A un bon film, je crois que ca va pas plus loin que ca lol…

    On me l’a dit ça, « tout l’intérêt des Watchmen, c’est qu’ils ne sont pas des super héros (à part Dr Manhattan). Juste des humains avec tous leurs côtés humains attachants et méprisables à la fois. »

    Mais moi, y a déja un truc qui me bloque, c’est le « non sens » des héros quoi…

    Quand Batman se met dans son costume, y a une légitimité a ca…On sait pourquoi la chauve souris et pas l’homme blatte par exemple…

    Spiderman aussi, son costume a un lien avec son histoire…

    La j’arrive meme pas a voir de légitimité dans les héros franchement…

    Et puis le coup de devoir connaitre la BD avant, je trouve ca bete un peu… C’est se refuser un public, c’est comme si je disais que ceux qui écoutent David Gilmour doivent forcement connaitre Pink Floyd avant…

    Non franchement, meme avec la doc que j’ai pris dessus, en m’y intéressant, ca m’a bloqué… Après c’est peut etre qu’une question de gout tu me diras…

  6. 6
    le Mercredi 25 mars 2009
    Dahlia a écrit :

    « Mais moi, y a déja un truc qui me bloque, c’est le « non sens » des héros quoi…

    Quand Batman se met dans son costume, y a une légitimité a ca…On sait pourquoi la chauve souris et pas l’homme blatte par exemple… »

    Là va falloir que tu dévellopes parce que je trouve que c’est un peu court, jeune homme ^^ Tout l’intérêt des Minute Men (dont Watchmen sont les descendants dans la bédé et le film), c’est que ce sont des gens ordinaires qui à un moment se disent allez hop on va prêter main-forte à la justice dans un idéal assez pur et très américain j’ai envie de dire. Sauf que bon ils sont loin d’être infaillibles et même animés des meilleures intentions ça casse: le Comédien est un salopard, la Silouhette se fait dézinguer parce qu’elle est lesbienne etc etc…

    C’est le principe de casser cette image des super héros américains qui sont apparus après la seconde guerre mondiale au moment où les Etats-Unis étaient les sauveurs, le monde libre. C’est en cela que ça va plus loin que Batman et consorts et que c’est encore plus fascinant…

  7. 7
    le Mercredi 25 mars 2009
    Domino a écrit :

    Non mais la t’es a a l’ouest de ce que je veux dire…lol ;)

    Le coté « profond » je le saisis…

    Mais moi le truc que je ne saisis pas, le « non sens », c’est la non légitimité des costumes…

    Pourquoi Batman est Batman? Car il a été traumatisé par des chauves souris ok?

    Pourquoi Spiderman est Spiderman? Car il a été piqué par une araignée radioactive ok?

    Pourquoi… Cyclop des X men est appelé Cyclop? Car son pouvoir et l’appareillage qu’il se trimballe lui donne cette allure…

    Alors la moi quand je vois des gens ordinaires dans Watchmen enfiler des justaucorps ridicules pour sauver le monde…Ben je pige pas, parce qu’il y a pas de raison a ces justaucorps ridicules… Je pense a l’espece de mec en bleu et rouge qui assome le Comédien quand il allait violer je sais plus qui la… Pourquoi il a ce costume pas folichon? On en sait rien…

    Pourquoi le Docteur Manhattan se trimballe parfois a poil, parfois non… C’est pas forcement justifié non plus…

    Tu me diras « tu cherches la petite bete »… Ben peut etre, mais j’aime bien que tout soit complet dans un film…

    Et puis, que Watchmen aille plus loin que Batman et consorts, j’en suis pas convaincu non plus…

    Mais comme je te dis c’est peut etre qu’une question de gout…

  8. 8
    le Mercredi 25 mars 2009
    Dahlia a écrit :

    « Mais moi le truc que je ne saisis pas, le « non sens », c’est la non légitimité des costumes…

    Pourquoi Batman est Batman ? Car il a été traumatisé par des chauves souris ok ? »

    Aaaaah j’ai saisi! Tu aimes les choses plus lisibles et évidentes tout simplement :)

  9. 9
    le Jeudi 26 mars 2009
    Domino a écrit :

    Ouais plus ou moins…

    Et encore, j’aime me casser la tete et chercher a comprendre des choses… Mais j’aime bien avoir une réponse au bout, pas juste « Ben c’est comme ca »… Parce que comme je te dis, la si je demande le pourquoi de tel ou tel personnage, on me répondra « Ben c’est comme ça »… Et ca m’embete quoi…

    J’aime bien que dans ce genre d’univers, il y ait une logique, une certaine crédibilité tu vois?

    Mais content que t’ai saisi. :)

  10. 10
    le Jeudi 26 mars 2009
    Domino a écrit :

    Au fond, oui, je pense que c’est ca le souci…Moi faut vraiment que je rentre dans un film pour l’aimer…

    Si tu me présentes un gars lambda qui se la joue soudainement héros, va falloir me dire pourquoi et comment il se la joue héros.

    Va falloir aussi m’expliquer pourquoi son costume est ainsi, pourquoi son nom nom est ceci…

    La je me dirais « Ok c’est du béton, je rentre dedans »…

    La Watchmen j’ai pas pu parce que…Voila quoi… T’as saisi en gros…

    Et la tu pourras comprendre aussi que j’ai jamais aimé Superman non plus… La ses pouvoirs sont expliqués mais le coup de costume…Ben je bloque quoi…

  11. 11
    le Vendredi 27 mars 2009
    Virgile a écrit :

    Là où je trouvais que le film était intéressant et vraiment bien, c’était justement parce qu’il ne se perdait pas pendant 2h en élucubrations sur « alors lui spandex jaune parce que… ».

    Ne connaissant pas le comics, j’ai été un peu perdue aussi, mais le fait que leur statut de super héros soit acquis assoie encore plus le film dans sa thématique fataliste qui tente d’être remise en cause… non? ^^ Enfin je l’ai vu comme ça!

Réagissez à cet article