Vieilles Charrues 2007

par |
Carhaix : ses champs, son petit bourg, et surtout … son festival. Comme chaque année depuis seize ans, des hordes de festivaliers ont investi le site de Kerampuil pour un séjour qui dure désormais quatre jours. Entre poids lourds de la variété et découvertes rock et électro, la programmation veut plaire aux familles autant qu’aux bandes de potes.

Chronique de 2 journées du festival:

Vendredi 20 juillet

L’après midi du vendredi 20 juillet fait la part belle à la scène rennaise avec la pop sucrée de Lugo et les Jeunes Charrues The Summer Of Maria, au style déjà très rock’n'roll. Puis les Québecois de Galaxie menés par Olivier Langevin prennent d’assaut la scène Kerouac de leur rock garage, avec une énergie communicative.

charruesPendant ce temps à l’espace presse, les Parisiens Fancy (dont le matériel est toujours bloqué sur la route et qui sont donc obligés de décaler leur concert!), Stuck In The Sound et Nelson participent à une conférence de presse sur la nouvelle scène rock. L’ambiance est plutôt bon enfant puisque les groupes sont déjà amis .En arrière plan, la douce voix d’ Ayo berce les festivaliers sur la grande scène Xavier Grall .

Après les interviews de Galaxie et Nelson, je retrouve ces derniers sur scène pour un set oscillant entre new wave, rock et électro, dont le meilleur titre reste selon moi le single I Say You Can’t Stop . Le son est plutôt sombre et les gens semblent concentrés sur le concert. Dans une ambiance nettement plus funky, Fancy se charge d’électriser l’atmosphère. Jessie, le chanteur, joue la carte de l’extravagance à fond : coupe afro, tenue moulante rouge et voix haut perchée.

Du côté de la grande scène, les gens commencent à se placer pour le concert très attendu d’ Arcade Fire . La scénographie léchée (néons, petits écrans retransmettant des détails du concert.) nous plonge dans l’ambiance de Neon Bible, mais les succès du premier album seront également joués. Multi-instrumentistes, les Montréalais ne nous laissent pas le temps de nous ennuyer et oseront même une reprise de Poupée de Cire, poupée de son de Serge Gainsbourg .

Sur une autre scène, Eddy Argos se charge de nous conter ses mésaventures amoureuses et familiales avec son phrasé « cockney » si caractéristique. L’occasion d’entendre en live les nouvelles compositions tirées d’ It’s a Bit Complicated, second album du groupe. Les riffs de guitare bien présents nous confirment la bonne intégration du nouveau guitariste, Jasper . A la fin du concert, les cinq anglais ont sûrement dégusté la bouteille de vin durement gagnée en conférence de presse en échange d’une chanson en acoustique.

Révélation des Transmusicales 2005, les Clap Your Hands Say Yeah n’ont malheureusement pas captivé les foules, le son étant plutôt mauvais et le manque de charisme d’ Alec plutôt flagrant.

Pour finir la soirée, James Murphy et son projet LCD Soundsystem, de passage pour la seconde fois aux Vieilles Charrues, a délivré une bonne dose de beats endiablés. Sound Of Silver sorti cette année confirme l’importance du groupe sur la scène électro-rock New Yorkaise. et mondiale.

Samedi 21 juillet

L’après midi commence doucement, et il faut désormais faire avec la boue qui a transformé le site en patinoire géante.
Le chouchou de ses dames, j’ai nommé Adamo, nous présente tous ses tubes : Vous permettez Monsieur ou Mes mains sur tes hanches font chavirer les coeurs.

leanonAvec son chapeau vissé sur la tête et ses lunettes rondes « so Lennon », le fils Sean raconte la trahison d’un ami et la fin d’une histoire d’amour au travers des titres de son second album Friendly Fire . Le show est finalement très instrumental, et Sean Lennon s’autorise quelques solos qui électrisent ses mélodies planantes.

Conférences et interviews me feront malheureusement manquer les faux frères Herman Düne dont j’apprécie la folk chaloupée à distance.
Du côté de la scène Xavier Grall, un beau plateau électro prend place avec le duo français [T]ékël et leur « techno-pop » incisive. Ils seront suivis par les Belges de Goose qui ont trouvé une formule idéale pour bouger les foules : une bonne dose de synthé, un rythme implacable, une basse bien présente et des paroles pas prise de tête. La sauce prend, notamment sur British Mode et Black Gloves .

Plus tard dans la soirée, le décontracté Para One, croisé notamment avec TTC et devenu depuis une figure incontournable de la scène electro-hiphop, laissera couler ses morceaux à partir de son laptop avec une technique parfaite.

Pour finir cette soirée très électronique, le duo qu’on ne présente plus prend place sur la grande scène (grâce à l’annulation de Kaiser Chiefs quelques jours plus tôt). La croix de Justice a déjà envahi le public, de toutes les tailles possibles et de préférence fluorescentes. Xavier de Rosnay et Gaspard Augé prennent place avec Genesis, morceau d’ouverture de l’album ?, et la pluie commence à se densifier. N’ayant par eu le courage de finir le concert sous l’averse et j’attends avec impatience de revoir le phénomène sous le soleil d’août.

Encore une fois un festival très réussi. Rendez-vous l’année prochaine!

En savoir +

Site officiel: www.vieillescharrues.asso.fr/

Myspace: www.myspace.com/vieillescharrues

Et très prochainement sur Discordance, les interviews de Galaxie et Nelson

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Depuis 2004, Julia parcourt les festivals et les salles de concerts en quête de sensations musicales fortes et affiche un net penchant pour la scène indépendante montréalaise, le folk, l'électro et le rock. Malgré une enfance biberonnée à la culture populaire des années 90, sa bibliothèque ITunes n'affiche presque rien entre 1985 et 2000. Repêchée trois fois par le vote du public, Julia anime désormais la rubrique Musique avec Pascal et Laura. "Discordance m'a sauvée". Mon blog / Twitter

6 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 9 août 2007
    kyra a écrit :

    Merci pour ce report tout en couleurs, Julia.

    J’ai eu de très bons échos de ce festival … ça donne envie de traverser la France d’un bout à l’autre :o )

  2. 2
    le Dimanche 12 août 2007
    Roland Potier a écrit :

    Je vous rejoint sur LCD Soundsystem, Goose et la boue. J’ai investi dans des bottes ! Il est dommage que vous ne commentiez pas les quatre jours de pateaugoire (je veux dire de festival), j’aurais aimé connaître vos impressions, puisque ces deux jours sont déjà très bien racontés.

  3. 3
    le Lundi 13 août 2007
    Julia a écrit :

    Kyra > Faut que tu fasses au moins un festival breton l’année prochaine…c’est ton défi ^^

    Roland>
    Je crois que les magasins de la région étaient en rupture de stock de bottes ce week end là ;)
    Je n’était pas là jeudi et je suis partie tôt dimanche !

  4. 4
    le Lundi 13 août 2007
    kyra a écrit :

    Oui Julia, j’y compte bien :)

  5. 5
    le Mercredi 22 août 2007
    Anonyme a écrit :

    La Grande Scène s’appelle Glenmor ;0) !

  6. 6
    le Mercredi 22 août 2007
    Julia a écrit :

    Et la petite Xavier Grall et la moyenne Kerouac !

Réagissez à cet article