Mass Hysteria – Une Somme de Détails

par |
Sorti en mai dernier, le dernier album des Mass Hysteria a eu le temps de bien tourner sur les platines et surtout d'avoir été défendu sur pas mal de scènes de France ou d'ailleurs. Retour sur ce nouvel opus...

massAprès la déception De cercle en cercle, qui avait laissé un sale goût de « n’y reviens pas » à l’encontre de ces chers Mass, on les attendait au tournant.

L’album éponyme sorti en 2005 était à ce titre fort appréciable. Efficace, rythmé & toutefois mature, il était beaucoup plus suave que le MH première version. Mais aussi plus rock, tout simplement, avec des riffs de guitare énergiques et quelques sons électro plaisants sans être omniprésents.

Une somme de détails, en comparaison, semble plus industriel, avec nombre de guitares lourdes et le grand retour des machines brutes soutenant un chant clair mais haché. Ce qui, au final, n’est pas pour me déplaire.

Dès les toutes premières notes,  » Des Nouvelles du Ciel « , on comprend que ça va envoyer. Et effectivement, les morceaux sont courts (le plus long fait 3:54) mais frappent fort.

Voilà pour le style.

En ce qui concerne les thèmes, rien de nouveau sous le soleil: Babylone nous assomme, alors qu’est-ce qu’on fait ? On oublie tout ça on the dancefloor .

On peut suggérer qu’en 97, date de sortie de leur 1er album, ils étaient déjà en avance sur leur temps. A l’heure où le nu metal râtissait large à coup de compos simplissimes et d’emprunts au hip hop, Mass Hysteria jouait les bombes indus.

Aire informatique : check! Et aujourd’hui plus que jamais. La voix de Mouss parfois transformée, comme un dialogue avec son moi numérique, montre des MH en phase avec leur époque (ADSL, esprit réac, planète en danger, insécurité, désespérance, tout ça, ils l’ont intégré. Mise à jour 2007, OK).

Car leur point le plus fort, c’est cette capacité à décortiquer le monde, en fins examinateurs de la condition humaine.

En quelques mots, simples mais forts, ils bousculent les idées reçues, le  » bien penser « , mettent un coup de pied dans une fourmilière de bêtise et aident à relativiser.

Résulte de tout cela un curieux mélange aigre-doux.

Douce défonce des sons directs et efficaces – surtout en concert – mais une fois les sons évaporés et les membres endoloris, les oreilles encore bourdonnantes, on se pose et reste cet arrière-goût de prise de conscience amère sur l’actualité, sur le monde, sur la vie…

L’album s’écoute d’une traite sans fléchir, comme au bon vieux temps, comme une piqûre de rappel ou comme on retire un pansement. On se délecte de ce rock sous acide ascorbique, acerbe, parsemé des aspérités d’une musique d’azimutés tout droit sortis d’un asile.

.Aspirine ? Non, les maux, ils les aseptisent, ils ne les infligent pas.

Mais ça, ce sont encore leurs mots qui les décrivent le mieux : une  » échappée belle à mourir « .

Site officiel: http://www.masshysteria.fr

Myspace: http://www.myspace.com/masshysteriaofficial

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Miss Cinéma de Discordance et chroniqueuse hétéroclite since 2005. [Blog] [Twitter]

6 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Lundi 4 février 2008
    Anonyme a écrit :

    Je n’ai pas écouté l’album mais je trouve la pochette magnifique malgré un côté déjà vu avec la pochette de ‘Sleeping with ghosts’ de Placebo.

  2. 2
    VIOLHAINE
    le Lundi 4 février 2008
    VIOLHAINE a écrit :

    c’est vrai, même couleurs, même ambiance…

  3. 3
    Stedim
    le Lundi 4 février 2008
    Stedim a écrit :

    Je ne vais pas vous resservir la chronique que j’avais faite de cet album il y a quelques mois, ailleurs, mais, concernant la pochette, moi, je n’avais pas trop compris/adhéré à son concept. Oui. Pourquoi une pochette si « angélique/féérique » pour un album qui envoie du bois ? Pourquoi « Elodie Frégé » sur la pochette de MH ??

  4. 4
    le Lundi 4 février 2008
    Pascal a écrit :

    Mass Hysteria reste en ce qui me concerne un groupe fondateur à plus d’un titre… Des concerts de fou furieux et une tripotée de titres devenus cultes à force de faire tourner les CDs dans ma platine…

    Contrairement à Toi, c’est leur album éponyme que je n’ai jamais pu supporter. De cercles en cercles étant AMHA juste moyen.

    Excellente surprise donc que ce retour à des sonoritées plus énervées. Le seul bémol que j’émettrais serait pour quelques textes assez moyens, qui diminuent quand même pas mal l’impact de certains titres.

  5. 5
    VIOLHAINE
    le Lundi 4 février 2008
    VIOLHAINE a écrit :

    @Stedim : Assez d’accord. Ca mériterait d’être demandé en itw, ça !…

    @Pascal : Vrai ?  » Mass Hysteria  » tu l’aimes pas ? Mais, mais, et « Désaxé », alors ? Celle-ci, je l’ai écouté en boucle, contrairement à  » De cercle… « , que je n’ai, je crois, jamais entendu en entier…
    J’aimerais donc connaître tes arguments. :)

  6. 6
    le Mercredi 6 février 2008
    Pascal a écrit :

    J’aimerais donc connaître tes arguments. :)

    MIOSSEC ….

    C’est pas qu’il soit foncièrement mauvais. Juste banal et terriblement prévisible

Réagissez à cet article