Un an dans les médias

par , |
Une chronologie parfaitement subjective et non exhaustive des évènements qui ont marqués les médias en 2010

Afin de lui donner une meilleure lisibilité, elle sera scindée en quatre thèmes : justice et éthique, journalisme du 21e siècle, infos et États (de droit ou non) et humour et médias.

Justice et éthique

Image de Le jeu de la Mort Mars : Un documentaire réalisé par Christophe Nick, Le jeu de la mort, vise à mesurer l’obéissance des individus face à une autorité dite légitime – un scientifique dans l’expérience originelle de Milgram, une animatrice sur un plateau de télé dans sa version revisitée. Très vite, la lisibilité du reportage est mise à mal par les critiques qui fusent, que ce soit sur la validité scientifique de l’ expérience ou ses motivations, et d’autres évènements annexes : deux députés qui portent plainte et certains acteurs du monde des médias qui s’écharpent joyeusement.

Avril : Deux journalistes de l’agence Capa réalisent un reportage pour l’émission Les Infiltrés, qui se base sur le principe de la caméra cachée. Leurs enquêtes les conduisent vers des pédophiles qu’ils dénoncent ensuite à la police, conduisant à l’arrestation de 23 personnes. Cet évènement voit deux camps se former : ceux qui considèrent qu’un journaliste ne doit pas collaborer avec la police, et les autres dont l’agence Capa qui pensent que cela peut avoir lieu dans « des circonstances absolument exceptionnelles ».

Et aussi…

Novembre : Afin d’éviter la « confusion des genres », I-Télé suspend Audrey Pulvar de la tranche 19h-20h après que son compagnon Arnaud Montebourg ait annoncé son intention de se présenter aux primaires du parti socialiste.

Décembre : La guerre continue à France 24 où Christine Ockrent est accusée d’avoir fait espionner ses employés. La suspicion part de la mise à pied de l’une de ses « proches » collaboratrices qui est accusé d’avoir « espionné, depuis son domicile, les ordinateurs des principaux dirigeants de l’AEF [Audiovisuel de l'extérieur de la France] ».

Infos et États (de droit ou non)

Image de Google Janvier : Depuis 2005 et la fondation de Google Chine, le moteur de recherche censurait les données « sensibles » telles que les évènements de Tian’anmen, afin de s’adapter aux couleurs locales. Au début du mois de janvier et après plusieurs attaques sur les serveurs du géant américain, David Drummond, responsable juridique de Google, annonce que le site cessera de censurer les résultats des recherches. Google Chine est aujourd’hui hébergé à Hong-Kong tandis que le moteur de recherche Baidu a profité de ce conflit pour prendre du poids sur ce marché géant.

Juillet : Nicolas Sarkozy propose la nomination de Rémy Pflimlin à la tête de France Télévisions, qui devient effective à la fin du mois d’août. Cette procédure est le résultat de la réforme polémique sur l’audiovisuel public intervenue l’an dernier, qui permet au président de la République de proposer une personne pour diriger France Télévisions, qui devra être avalisée par le CSA et des commissions spécifiques à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Et aussi…

Avril : Le premier numéro du magazine gay Mithly paraît au mois d’avril. Publié au Maroc, il se destine avant tout aux populations arabes. Un challenge quand on sait que le Code pénal marocain punit « les actes licencieux ou contre nature avec un individu du même sexe ».

Octobre : La France recule encore dans le classement mondial de la liberté de la presse réalisé par Reporters sans frontières. Elle se place désormais à la 44e place – elle était 35ème en 2008 – derrière la Corée du Sud et la Papouasie Nouvelle-Guinée.

Les journalismes du 21e siècle

Image de Usbek & Rica Juin : En 2008, les revues XXI et Autrement ont ouvert la brèche pour une nouvelle génération de publications, à mi-chemin entre le livre (books) et le magazine, bref les « mooks ». C’est dans cette lignée que sort à l’été 2010 le premier numéro d’Usbek & Rica. Le trimestriel, vendu 15 euros pour environ 200 pages et pas une pub convoque des invités de marque et propose des formes de reportage originales, telles des uchronies (Et si Bobby Kennedy n’avait pas été assassiné?) ou des interviews du futur, et comportera un nombre fini de numéros (12). Le résultat ouvre de belles perspectives de réflexion, même si on est parfois un peu confus entre ce qui tient de l’invention, de l’utopie ou de théories scientifiques.

Octobre-novembre : Après avoir révélé un certain nombre de documents relatifs à la guerre en Irak, Wikileaks travaille en collaboration avec 5 grands journaux dont Le Monde à la divulgation de 250 000 documents diplomatiques. On apprend un certain nombre de choses sur les diplomates et les hommes et sur des questions d’actualité, par exemple, l’Iran et la bombe atomique. Une large partie de la classe politique s’insurge tandis que le leader médiatique du site, Julien Assange, est recherché par Interpol pour « crimes sexuels ».

Et aussi…

Janvier : Des chercheurs essaient de concevoir des « robots-journalistes » c’est-à-dire des programmes permettant de générer automatiquement des JTs et des articles.

Février : Le passage de la télévision analogique à la télévision numérique a réellement débuté en février et se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2011.

Humour et médias

Avril : Lancé suite au licenciement de Siné par Charlie Hebdo, le journal satirique est à sec moins de deux ans après sa fondation : « Bien que le chiffre des ventes soit resté tout à fait honorable en ces temps de crise économique (37.000), Siné Hebdo perd chaque semaine de l’argent.» Pour autant, Siné et son équipe n’ont pas dit leur dernier mot. Le patron continue de semer sa zone sur le web tandis que quelques anciens sont partis fonder le journal La Mèche.

Juin : Après des mois de polémiques, Didier Porte et Stéphane Guillon sont finalement virés de France Inter. Jean-Luc Hees et Philippe Val justifient leurs décisions par les insultes répétées dont ils sont victimes dans les chroniques des deux humoristes. Ceux-ci laissent derrière eux une audience tonitruante et quelques polémiques pour leurs papiers sur Éric Besson, DSK ou encore Nicolas Sarkozy. Et une réponse à la question « peut-on de rire de tout dans les médias ? » : non, pas de son patron.

Et aussi…

Septembre : Un sketch concernant les Afghans de Calais est diffusé au cours de l’émission Action Discrète. Le préfet du Pas-de-Calais porte plainte tandis qu’Éric Besson se dit « choqué » (sic).

Novembre : Le licenciement de Siné est jugé abusif par le Tribunal de Grande Instance de Paris. Aussi, Charlie Hebdo est condamné à verser 40 000 euros de dommages et intérêts pour le préjudice moral et financier.

Et vous, qu’est-ce qui vous a marqué cette année ?

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Yves Tradoff s'intéresse à beaucoup de choses : http://yvestradoff.over-blog.com (work in progress)

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article