Tragibile – L’Empire des Toges

par |
« Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime Hector... qui est mort. ». L'Empire des Toges reprend la trame du mythe d'Andromaque de Racine... Le tragique en moins, l'humour en plus.

tragibile-flyer-recto-smallTroie est tombée. Andromaque, veuve d’Hector, est captive des Grecs dans le palais de Pyrrhus, avec son fils Astyanax. Les Grecs, redoutant la potentielle vengeance du fils de l’illustre Hector, demandent sa mise à mort. Pyrrhus fait alors chanter Andromaque : soit elle l’épouse et il protège Astyanax des Grecs, soit il cède à leur requête.

Même s’il s’inspire ici de la célèbre tragédie de Racine Andromaque , Reda Samoudi a l’intelligence de ne pas prétendre réécrire un tel chef d’oeuvre. Les puristes raciniens ne doivent donc pas s’insurger. Il faut voir dans l’Empire des Toges un hommage au second degré à Jean Racine . L’auteur explique lui-même qu’il espère surtout nous donner l’envie de nous replonger dans l’original. Mettre Racine à la portée de n’importe qui, être une introduction à Racine en quelque sorte.

Sur scène, quatre comédiens donnent vie à cinq personnages au bord (voire plus) de la folie, dans une petite salle conviviale du 19ème (Paris). L’humour est largement présent, parfois facile, souvent totalement absurde (mais pourquoi Pyrrhus fait-il sa première apparition sur scène armé d’une pelle ?!). On s’amuse des alexandrins de Racine habilement cachés dans le texte de Reda Samoudi, des décors et des costumes somptueux (comme les magnifiques rangers coupées au bout en guise de sandales grecques !) et surtout des quelques scènes totalement inutiles qui jaillissent de-ci de-là.

Cela dit, on s’agace un peu de l’humour un peu lourd (un peu trop de références sexuelles faciles ?) et du sur-jeu des acteurs sur la fin.

Pour les plus motivés (ou pour ceux qui n’ont pas de sous) vous pouvez aller voir la pièce gratuitement si vous arrivez vêtu d’une toge (un drap peut faire l’affaire), et, si vous pouvez, prévoyez un peu de temps après la pièce pour aller prendre un verre avec cette troupe très sympathique.

En résumé on passe un très bon moment, avant de courir relire l’original. Ce n’est en effet pas du Racine, mais, après tout, ça n’avait pas vocation à en être.

Partager !

En savoir +

Lieu: La Providence
73 rue Rebéval 75019 Paris
M° Pyrénées – Belleville
http://www.theatredelaprovidence.com

Billetterie: TheatreOnLine & réseaux habituels
Horaires: Les mardis, mercredis 20h00
Tarifs: 15? / 11? / 9?

Tarif spécial SPECTACLE via resas@cie-gargouille.fr en précisant « SPECTABLE » !

Site officiel de la Compagnie: http://www.cie-gargouille.fr

A propos de l'auteur

Image de : Si d’aventure vous vous promenez dans un parc parisien durant une douce journée d’été, il n’est pas impossible que vous passiez sans le savoir à côté de Léa en train de feuilleter un livre, dissimulée derrière d’immenses lunettes de soleil. Et pour peu que vous vous allongiez à votre tour sur l’herbe verte et que vous engagiez la conversation, elle vous parlera peut-être théâtre ou littérature. Littérature classique, certes, mais pas seulement : oscillant entre Zola, Baudelaire, Sartre ou Kane, ses goûts sont aussi éclectiques que ses avis définitifs. Amoureuse du quotidien et de ces petits détails qui rendent chaque instant unique, Léa est prête à voir de la poésie partout où vous n’en verrez pas. Demandez-lui de repeindre le ciel, pour voir, et elle s’empressera d’égayer et de réchauffer cette noire Sibérie qu’est Paris.

4 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 7 octobre 2008
    k. a écrit :

    Et c’est aussi de l’humour le fait de planter une épée dans le cul d’une statue ?

    cf avatar de l’article sur la page d’accueil de Discordance

  2. 2
    le Mercredi 8 octobre 2008
    Léa a écrit :

    Je n’avais pas vu cette affiche… c’est effectivement assez douteux.

  3. 3
    le Mercredi 8 octobre 2008
    k. a écrit :

    Celle avec la flèche est plus esthétique :)

  4. 4
    le Vendredi 10 octobre 2008
    dju a écrit :

    TRAGIBILE ça veut dire tragédie débile?
    ça me plait pas mal comme concept.
    J’m bien l’épée c’est osé , mais une épée dans le cul des grecs c’est ça le monde antique !

Réagissez à cet article