Towersound

par |
Amateurs de musique épique et de longues envolées lyriques, réjouissez vous. Towersound, nouvelle signature de l'écurie Brennus ne va certainement pas vous laisser insensible.

i_towersound-front-2004Au départ relativement sceptique et craignant une « kitscherie » hard rock FM de plus, on peut dire que Towersound m’a mis une bonne petite claque. Après plusieurs démos et une signature sur le label Brennus en 2004, voici que sort Towersound, premier album de ce jeune groupe à la maturité musicale plus que surprenante.

Sans vraiment révolutionner le genre, Towersound arrive néanmoins par sa fougue et par sa maîtrise technique indéniable, à faire mouche. Pour s’en convaincre il suffit d’écouter Towersound, titre éponyme et morceau d’ouverture de la galette. Refrain accrocheur, lignes mélodiques parfaites et guitares à la Iron Maiden, on ne peut qu’être conquis par la puissance et la cohérence de l’ensemble.

Et le reste du CD est à l’avenant, Towersound fait preuve d’une grande variété dans les ambiances et dans les émotions. On passera ainsi de l’excellent instrumental Enchanted Alloy à la très belle ballade My Wilde Rose en passant par Final March, Last War, la pièce centrale de l’album, véritable morceau de bravoure de plus de 12 minutes, qui mêle guitares aériennes, choeurs grandiloquents et atmosphère médiévale teintée d’Heroic Fantasy.

Si certains passages peuvent faire penser à du Malmsteen , le son de Towersound s’apparente plus à la scène hard rock mélodique finlandaise ( Sonata Artica, Stratovarius ). Produit par le groupe lui même et avec les moyens du bord, le résultat est à ce titre plus qu’honorable bien qu’il ne rende pas toujours honneur au chant, noyé par moment sous les guitares.

Contrairement à certains pays nordiques, la France n’est pas à proprement parlé LA terre de prédilection pour les artistes voulant se lancer dans ce style de métal et à ce titre il faut commencer par saluer la profession de foi de ce jeune groupe qui se lance corps et âmes dans cette aventure. Towersound fait de la musique avec ses tripes et on ne peut qu’espérer les voir bientôt monter sur scène pour défendre cet excellent premier album.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article