The Wombats – A Guide to Love…

par Pauline|
Les Wombats, c'est un groupe de trois britons, de Liverpool (pour changer ! ) qui font du rock énergique et jeune. Voilà pour la présentation du groupe. L'album à présent.

album_packshot The Wombats Proudly Present: A Guide to Love, Loss & Desperation (quel titre ! ), leur premier album, s’est classé 11e dans les charts anglais. Un autre groupe de jeunots british éphémère ?

On commence par un morceau a capella assez engageant. C’est distrayant, c’est festif. Les paroles sont nases et sans prétention.

Tales of girls and boys and girls and marsupials

Mais ça me fait marrer. A vrai dire, je vais même aller plus loin : oui, ça me plaît bien. Une philosophie de  » lads  » : ne pas prendre le rock trop au sérieux. Et on ne va pas me hurler le contraire : la spontanéité et la MODESTIE manquaient au monde musical pompeux et prise de tête du moment. The Wombats : Rien de révolutionnaire en somme. Les mêmes recettes pour chaque chanson : un couplet déblatéré nerveusement avec l’accent anglais (ça a toujours son charme ! ), des refrains fédérateurs à phrase unique et des choeurs en « houhou ». Pas de formule novatrice donc.  » Young for eternity !  » ont hurlé les Subways . Les Wombats le résument eux-mêmes :

So with the angst of a teenage band

Here’s another song (…)

Mais où donc est la particularité de The Wombats Proudly Present: A Guide to Love, Loss & Desperation ? Faire de la musique avec ses tripes, raconter ses désespoirs d’ados comme des millions d’autres ados, se dandiner sur des riffs entraînants ? N’y a-t-il que cela ?

Une chose est pourtant évidente : derrière cette avalanche de guitares et cette voix insolente se cache un constat amer, celui d’un désenchantement.

let’s dance to joy division

and celebrate the irony

everything is going wrong

but we’re so happy

Les airs festifs et irrévérencieux dissimulent les désillusions d’une jeunesse étouffée par un monde adulte un peu trop réac, un peu trop planplan, bref un peu trop chiant. Des paroles caustiques et ironiques, une langue acide : voilà le véritable intérêt des Wombats . Et cette clotûre d’album, en face cachée… : une comptine jouée au piano, comme la fin d’un pladoyer sur la jeunesse.

Voilà on a tout donné. On s’est livré. On a sué. On a dansé. Au final on a passé une bonne soirée…

En savoir +

Site officiel: http://www.thewombats.co.uk/

Myspace: www.myspace.com/thewombatsuk

Partager !

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 10 janvier 2008
    Pascal a écrit :

    M’est avis qu’on a pas fini d’entendre parler de ce groupe. Surtout qu’il parait qu’en live c’est assez énorme…

Réagissez à cet article