The Virgins + So called wise à Strasbourg

par |
De retour après 4 ans d'absence, The Virgins était de passage au club de la Laiterie à Strasbourg pour présenter leur nouvel album Strike Gently.

So Called Wise Strasbourg Laiterie 250613 (18)

Le concert débuta tout d’abord par le set de So Called Wise qui, avec de belles envolées guitare/clavier et des refrains emmenés par la présence de Ben le chanteur, ont rallié le public à leur Electro Rock énergique.

Puis vint le temps à Donald Cumming et ses musiciens de rentrer sur scène. Première constatation, le line-up du groupe a changé depuis le premier album éponyme sorti fin 2008. En effet seul ledit Donald Cumming est encore présent, accompagné pour l’occasion de Xan Aird, Max Kamins et John Eatherly.

Le set débute avec Prima Materia et Wheel of Fortune qui ouvrent également leur dernier et second album sorti en mars dernier. Les influences très 80′s sont présentes aussi bien dans les arrangements guitare que dans le chant de Donald, qu’il est d’ailleurs difficile de ne pas comparer à celui du toujours très laconique Mark Knopfler. Étrange virage après le très sautillant premier album, que de revenir vers quelque chose d’aussi posé. De quoi vous déconcerter plus d’un hipster de la place…

Ainsi l’ambiance ne montera réellement que pour Rich Girls, tube du 1er album, dont l’arrivée est accueillie avec entrain par un public qui reprendra joyeusement le refrain en chœur.

the Virgins_Strasbourg Laiterie 250613  (18)

Les titres s’enchaînent tout comme les influences et la présence de Donald efface quelque peu ses « jeunes musiciens ». Les premiers rangs sont occupés par un parterre de fans hystériques, qui n’ont d’yeux que pour lui et il ne se privera pas de jouer la carte de la groupie en dédicaçant un morceau à une jeune fille en fleur du public après lui avoir demandé son prénom.

Seul moment vraiment surprenant du set, Fernando Pando sera joué de façon décousue avec des couplets uniquement en voix/guitare, accompagnés de belles montées rythmiques sur les refrains.

Un rappel de deux chansons et le set s’achève au bout de 1 h 5 de concert seulement. Le strict minimum. Même pour un groupe US…

Crédits photo : Yann Schaub

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Bercé au son de Pink Floyd, Led Zep, je ne pouvais faire autrement que d'aimer le rock dans tous ses états. Fan de rock indé ou de folk-rock, j'arpente la scène strasbourgeoise et les différents festivals en quête de nouvelles sensations...

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article