The Fantomas Melvins Big Band

par baboon666|
Déplacement obligatoire pour le fan de Fantomas que je suis, vers cette date exceptionnelle et unique en Suisse au beau milieu de la semaine. La tournée réunissant Fantomas et les Melvins comprend 11 dates européennes enchaînées en 12 jours, le marathon est donc tout juste rodé en ce mardi 25 avril. Je connaissais déjà la folie furieuse de fantomas en concert (cf. eurock 2003 et Fury Fest 2005) et il me tardait de me confronter à nouveau à cette pure expérimentation en live.

fantomas-2Arrivés à Fribourg, nous galèrons pendant plus de 20 minutes à trouver la salle avant de tomber sur un autochtone sous ganja qui nous mènera tout droit jusqu’au Fri-Son . Le groupe d’ouverture: ZU est italien et nous distille pendant près de 45 minutes un jazz punk psyché assez désaxé mais très sympa. Point de chant ici mais un batteur surdoué, un saxophoniste strident et un bassiste fou aux sonorités distordues et hypnotisantes. Une sacrée découverte que ZU, un répertoire rappellant tour à tour Primus, Fantomas, le free-jazz et le psychédélisme des années 1970. Enchaînant sons suraigus puis basses pachydermiques, le groupe étonne ou rebute mais ne laisse pas indifférent.

Place au plat de résistance pour 1h15 de Big Band comprenant 2 batteurs: celui des Melvins et Dave Lombardo (actuel batteur de Fantomas mais également de Slayer) ), Trevor Dunn (bassiste de Fantomas ), Buzz Osbourne (guitariste des Melvins officiant également au sein de Fantomas ), David Scott Stone (collaborateur et pote) et bien sûr Mike Patton (Chanteur de Fantomas, ex- Faith No More, Mr Bungle ).

En véritable chef d’orchestre, Mike Patton dirige sa troupe par des spasmes et gestes psychotiques de toutes sortes informant des cassures et reprises de chaque morceau. Le set alterne entre titres de Fantomas et des Melvins agrémentés de quelques surprises, le tout exécuté par des musiciens en roue libre.

Patton défigure son visage au rythme des chansons et prend des postures cartoonesques, épileptiques, passionnées, totalement investi de son rôle de maître de cérémonie. Les 2 batteurs jouent vraiment à la perfection et s’échangent constamment des regards avisés pour suivre les compositions dans un même élan. Les autres ne sont pas en reste mais semblent toutefois bien plus calmes dans l’ensemble.

On retiendra les expériences sonores à la limite du digeste quand le groupe posera un quasi-silence de 5 minutes ou encore la participation du public sur la « séquence du fil de pêche » au cours de laquelle un fil tendu produit des digressions sonores au gré des touchers et maltraitements subits. Pour le reste on navigue en plein dessin-animé sous acide avec des relents grunge/stoner et des passage très heavy agrémentés de parties trash rythmées par la double pédale frénétique de Dave Lombardo et ses roulements slayerisants.

Inimitables, les musiciens se donnent à fond et l’expérience reste unique même si je préfère nettement les moments de folie procurés par l’entame des morceaux de Fantomas que les compositions grunge-noise des Melvins dans lesquelles ce génie de Mike Patton arrive toutefois à glisser ses voix et ses cris surréalistes.

Pour terminer, notons que les fribourgeois disposent d’une très belle salle, bien aérée mais d’un public relativement mou bien qu’attentif et passionné. Si vous passez au printemps de Bourges, ne ratez pas ce moment de folie musicale qui fera là son unique halte française.

En savoir +

Zu: http://www.zuism.com

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article