The Dodoz + The Joy Formidable ou le récit d’une autre soirée formidable

par |
La règle dit que les artistes se font toujours attendre. C'est donc sans trop de stress que nous poussons les portes d'une Flèche d'Or bien remplie. Cependant, ce soir, la règle ne s'appliquera pas. Le premier groupe, Divine Paiste, aura déjà fini sa prestation.

Cela signifie donc qu’il est grand temps de se faufiler entre les gens, bras levés, afin de rejoindre le premier rang. Tâche complexe en cette soirée, car le public s’est déplacé en masse pour cette nouvelle édition des Inrocks Indie Club. Vu l’affiche, le contraire eu été étonnant. D’ailleurs, entre concerts et sports d’hiver, il a bien fallu faire un choix, n’est-ce pas ?

Les Américains de The Airbone Toxic Event débarquent. Le combo nous livre un set très énergique, nous faisant (re)-découvrir l’univers du groupe. Une recette qui fonctionne : le quintet jongle avec les instruments, cela donnant de la profondeur à chacun de leurs morceaux. Que cela soit donc grâce au violon (Sometimes Around Midnight), à la guitare (Happiness is Overrated), cette diversité de sonorités permet de dégager beaucoup d’énergie, mais également beaucoup de subtilité.

Le changement de set n’étant pas très long, on ne tarde pas à voir débarquer les quatre Toulousains de Dodoz, sous les applaudissements de la foule, ravie de les accueillir à nouveau en ces lieux. L’intro savamment pensée nous plonge directement dans l’atmosphère du titre West Coast, que certains auditeurs auront eu le plaisir de découvrir dernièrement sur la fanpage du groupe.

Papa Daniels y étant peut être pour quelque chose, le public parisien (mais également toulousain, anglais et américain) se lâche très rapidement, sous les invitations de Géraldine et Jules.

Le combo jouera quelques-uns de ses morceaux récents (I can Purr, Happy Soldier), mais également ses titres devenus mythiques, tels Twice ou encore Middle of the Night. Rapidement la chaleur monte d’un cran, et la traditionnelle fougue du groupe a vite fait de transformer la salle en sauna. C’est sur la très interactive Bet que le set se terminera. Une partie du public rejoint la scène, représentant une incontestable communion entre le groupe et ses fans : ça saute, ça pogotte, et ça slam.

Les Dodoz et la Flèche d’Or, c’est un peu comme une histoire d’amour : l’accueil y est toujours remarquable. Mais il est automatique de les laisser repartir le sourire aux lèvres, car le quatuor nous le rend si bien.

Ainsi donc, nous remettant doucement de nos émotions, il faudra s’armer de patience, avant d’accueillir le shoegazing band The Joy Formidable et sa charismatique et déjantée frontman.

L’attente valait le coup, c’est une seconde tornade qui s’abat sur la flèche, avec The Changing Spectrum of a Lie et son lot de batterie-guitare saturée à souhait. Le trio sait mêler énergie et mélancolie, donnant un résultat toujours enivrant, par moment proche de ce que l’on pourra apprécier chez des groupes tels que Garbage.

Le début du set est joué de façon assez linéaire par rapport à l’album paru récemment, The Big Roar, donnant ainsi la possibilité à la foule de participer aux chants de Ritzy. Les corps sont de nouveau moites, les bras ruisselants. Il y aura beaucoup de « proximité » au cœur de la fosse, les gens littéralement collés les uns aux autres.

Mais peu importe, car impossible de ne pas s’abandonner aux sonorités et au rythme implacable du combo. C’est naturellement les yeux fermés sur les titres Austere ou Craddle que la chair de poule surviendra avant que n’arrive la fin du set marquée par un rappel demandé, crié, scandé, chanté, et c’est sur Whirring que le groupe fera son retour sur scène. Une interprétation au terme de laquelle headbanger ne peut que constituer la règle, le rythme nous embarquant littéralement, même un court instant, dans un état de transe émotionnelle avant de revenir à la réalité.

Crédits photo : Phil Abdou

The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Airborne Toxic Event @ FDO - 18-02-2011The Dodoz @ FDO - 18-02-2011The Dodoz @ FDO - 18-02-2011The Dodoz @ FDO - 18-02-2011The Dodoz @ FDO - 18-02-2011The Dodoz @ FDO - 18-02-2011The Dodoz @ FDO - 18-02-2011The Dodoz @ FDO - 18-02-2011The Dodoz @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011The Joy Formidable @ FDO - 18-02-2011

Partager !

En savoir +

A propos de l'auteur

Image de : Photographe et chroniqueur, parfois ! www.philippeabdou.fr

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article