The Divergents

par Domino|
On a la fâcheuse tendance de croire qu'en France le rock est mort. Une affirmation qui fait mal, surtout lorsque le seul argument avancé pour contrer ce négationnisme musical ce sont des demoiselles de scènes en Plastique ou de jeunes Gustave André au violent coup de fourchette…

Mais ne nous laissons pas abattre.

divergentsCar il existe encore parmi nous des groupes qui perpétuent un vrai culte du rock. Quelque chose de grand, de puissant, plein de sueur, de public en délire, de distorsions chaleureuses, et autres roulements de batterie bienheureux (ou pas).

Il y en a des tas même et The Divergents en est un très bon exemple

Un groupe en The de plus, voila de quoi en faire gueuler certains. Mais ne nous arrêtons surtout pas aux préjugés et attendez encore un peu avant de partir.

The Divergents c’est un trio power rock auvergnat. Une formule efficace qui a fait ses preuves un sacré nombre de fois ( Nirvana, Muse, qu’on peut citer dans les influences du combo).

The Divergents c’est Alex, à la guitare et au chant, anglais exclusivement et avec un accent irréprochable en prime. C’est également Aurélien à la basse et Julien, le frère d’ Alex, à la batterie, un tout jeune bonhomme qui prouve une fois de plus que le talent n’a absolument rien à voir avec l’âge.

C’est un cocktail rock/grunge/alternatif/sonic/boomer/postapocalyptique/gras que nous offre la fine équipe forcément influencée par des choses telles que Nirvana, Muse, Smashing Pumpkins, Les Couples en instance de divorce mais également par pleins d’autres groupes dont chacun pourra s’amuser à dresser la liste complète,

Leur album A Blast From The Past est sorti chez Blue Veins Records, il y a déjà quelque temps de cela et, dès la première piste, l’auditeur se retrouve effectivement aspiré vers le passé. Le riff est tout simplement si évident qu’il vous restera rester en tête pour ne plus jamais en sortir.

The Divergents n’est décidément pas un groupe que l’on peut classer dans cette mouvance actuelle représentée par tant de groupes éphémères. L’album est a ranger entre vos incontournables de Sonic Youth et des Smashings Pumpkins . À côté des plus grands en somme. C’est d’ailleurs ce que certains leur reprocheront. Tout est un peu trop proche des groupes qu’ils citent en influence, mais pourquoi bouder son plaisir.

divergents2Car le groupe nous propose quelque chose de vrai, de sincère. Un retour à cette époque bénie où la musique était régie par d’autres facteurs que le nombre de visite Myspace ou l’abattage promo réalisé par la maison de disque en vue de passages radios.

On retrouve donc chez The Divergents des vagues de guitares grunge ( Pledge Me To Die ), des moments plus posées sur lesquels les solos semblent être des hommages à quelques grands noms de la guitare ( A Blast From The Past ), des ambiances planantes qui viennent prendre le dessus sur le côté brut du son avant de repartir de plus belle et des instants folks qui viennent aérer l’album ( Beautiful Day )

Un album très homogène qui ne laisse pas la lassitude s’installer et qui forcément nous fait attendre la suite avec impatience. Celle-ci est d’ailleurs déjà en chantier, deux titres sont en écoute sur leur Msypace et laissent entrevoir une ambiance plus noire et qui laisse présager le meilleur pour l’avenir.

La nouvelle galette devrait s’appeler The story of the man who makes flower pots out of cow crap et est prévue pour 2009. En attendant le groupe est en tournée au Canada et en Europe de l’Est. Pour les Parisiens, ils seront en concert au Klub le 29 juin prochain..

Interview d’Alex (Chant)

On ressent parfois dans le premier album, des moments où l’on pourrait parler « d’hommage » à certains groupes, c’était une volonté de votre part ou un pur hasard musical ?

divergents5 A blast from the past est un patchwork 90′s, une flaque de sécrétion gastrique, une sorte de gros bloc de contradictions qu’on assume tout à fait. Autrement dit et plus sérieusement je crois qu’il est inutile de s’opposer au fait qu’ Eddie Vedder, Layne Staley, Kurt Cobain et Chris Cornell sont les pères musico-spirituels et les ombres qui planent au-dessus de cet album. En effet nous avons tous grandi avec Ten, Dirt, Bleach et Superunknown dans les oreilles, nos parents en sont pour quelque chose mais cela ne nous a pas empêché d’écouter et d’apprécier d’autres genres musicaux. La moyenne d’âge était de 17 ans lorsque nous avons mis en boîte notre premier Frisbee commercialisable ( rires ), on voulait quelque chose d’assez brute à l’image des Pixies, on ne voulait vraiment pas s’égarer dans une tonne d’arrangements trop longs et trop chiants, c’est pour cela que la prise de son et le mix des 12 morceaux se sont déroulés sur 5 jours au Studio 8pm (Lyon).

Mais pour répondre à ta question, on peut considérer A blast from the past comme une sorte d’hommage et c’est évident, l’énergie proposée sur l’album et l’attitude que dégage le groupe te rappellera certainement la scène si populaire de Seattle mais c’est aussi exactement ce qui est le plus préjudiciable pour nous.

Parlez nous un peu des thèmes abordés du premier album? Qui écrit les textes ? Et au niveau de la composition, c’est un travail plutôt collectif ou cela fonctionne à la Smashing Pumpkins ?

Le premier album regorge d’immondices littéraires, les thèmes abordés sont assez sombres, dépressifs et très ironiques. Les paroles c’est moi qui les écrit (Alex « mouth/banjo »), elles parlent de tout et de rien mais surtout de rien ( rires ). En fait elles représentent toutes ces choses un peu trop banales, calcaires et absurdes que l’on transporte avec nous jusqu’au tombeau. Nous faisons mine de rejeter la part de vérité qui gît dans tout cela mais nous SAVONS et c’est peut-être ça le pire. The Divergents ironise sur une société aveugle et en retard, décrit des échecs et des étapes difficiles de la vie, ose mettre en musique le caprice, l’aseptisation des domaines, le manque d’authenticité, la schizophrénie, la mort, le vide… It’s up to you to cry and teach us how to nod .

En ce qui concerne la composition des morceaux, j’ai toujours quelques riffs heavy et quelques verbes qui me rongent l’esprit, Jue et Orel se ramènent les fesses pour un jam et le plus souvent c’est là que le morceau prend vie, c’est dans cette masse de son, cette cohésion et ce colmatage quasi orgasmique que se créent la plupart des compos de The Divergents .

Les deux nouveaux titres en écoute sur le Myspace me donnent une impression plus « noire » que pour le premier album, en quoi sera t-il différent du 1er opus?

En effet les quelques titres Home-Made que l’on balance de temps en temps sur Myspace permettent de cerner un peu l’atmosphère du prochain album. Je peux déjà te dire qu’il s’intitulera The story of the man who makes flower pots out of cow crap enfin bref, il est claire cette fois-ci que nous comptons peaufiner davantage la production afin de donner aux morceaux de la lourdeur et de la dynamique. Je pense que c’est ce qui nous manquait vraiment sur le premier album. De plus les textes traitent de sujets plus contemporains, du moins plus réalistes comme cette chanson Robert Hawkins qui parle d’un gamin de 19 ans qui ouvrait le feu récemment dans un centre commercial du Nebraska, il y a aussi cet hymne pop Turn up your radio qui dénonce le narcissisme de bon nombre de groupe rock à l’heure actuelle.

Finalement ce deuxième ouvrage sonore se différenciera du premier par sa maturité et sa diversité, nous attendons juste d’avoir assez d’argent pour pouvoir financer un studio en Allemagne ou aux États-Unis à moins qu’un label flash sur nous entre-temps et soit prêt à investir quelques milliers d’euros…( rires ) Sincèrement la situation pour les groupes alternatifs est pire qu’avant, tout ce que vous voulez faire rencontre une telle résistance.

Comme l’album est prévu pour été 2009 (ce qui me parait loin), avez-vous prévu de tester beaucoup de nouveaux titres dans les mois à venir, lors vos deux tournées ? Comment s’est monté cette tournée d’ailleurs, qui semble être une belle aventure à venir ?

divergents4C’est exact, on commence depuis peu à jouer nos nouveaux titres sur scène et on commence déjà à constater un chouette engouement pour certain nouveau-nés. C’est vraiment encourageant d’autant plus que nous avons deux belles tournées à assurer d’ici peu ainsi qu’une mini tournée avec Kursed en décembre. Pour le Canada, tout s’est organisé autour d’un Festival grunge qui a lieu à Toronto, les gens sont carrément réceptifs là-bas, nous n’avons vraiment pas eu de mal à booker toutes les dates de la tournée. En parallèle, nous avons fixé avec Pogona (Lyon) quelques dates que l’on pourrait assurer ensemble en France puis en Europe, aussitôt dit aussitôt fait. Sur cette tournée, Charles notre ingénieur du son risque de nous suivre, il nous avait déjà sonorisé deux fois auparavant et c’est de loin le meilleur ingé que nous ayons rencontré depuis notre activité. En tout cas, nous sommes super excités à l’idée de distribuer du bruit et de la sueur là où il semble rester encore quelques survivants.

Comme cela semble être la grande mode depuis quelque temps, est ce que certains d’entre vous avez des sides projects à côté ?

Non pas de side projects pour l’instant, on se complait pas mal dans notre musique en abordant tout un tas de styles et de sonorités différentes surtout sur le deuxième album, peut-être qu’avec le temps tout ça risque de nous gonfler mais pour le moment nous prenons énormément de plaisir à faire ce que nous faisons.

Et pour terminer, vous auriez un petit groupe à conseiller et à faire découvrir sur Discordance ? Des gens que vous aimeriez soutenir ?

Un groupe qu’il faut absolument découvrir malgré leur séparation assez récente c’est UNION YOUTH . Nous soutenons The Chocolate, Dry Can, Navel, Kursed, Pogona, I Love My Neighbours, Pandora, Gadwin, et tout les héritiers des 90′s.

Partager !

29 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Pascal
    le Dimanche 18 mai 2008
    Pascal a écrit :

    A blast from the Past, le titre est on ne peut mieux trouvé…

    Le riff d’intro de Pledge me to Die ressemble quand même beaucoup à quelque chose de très très connu.

  2. 2
    le Dimanche 18 mai 2008
    Mathou a écrit :

    Il manque une photo du batteur qui est trop mignon….

  3. 3
    le Dimanche 18 mai 2008
    Mud a écrit :

    Pledge me to die est un tube vraiment très bien pensé et je ne pense pas qu’on puisse parler de réchauffé, les ptits Divergents ont vraiment quelque chose à eux, même s’ils ne peuvent pas cracher sur leur influences (comme tous groupes d’ailleurs). Les nouveaux titres en écoute nous font attendre avec impatience leur second effort.
    A voir en concert et on sera tous au Klub pour soutenir un groupe qui le mérite vraiment.

    Hier soir ils ont été très très bon à L’espace b. ce fut une claque que je ne m’étais pas pris depuis longtemps.

  4. 4
    le Lundi 19 mai 2008
    Stephie a écrit :

    Je viens tout juste de découvrir ce groupe sur myspace. Pour leur jeune âge ils nous promèttent déjà un sacré bon avenir.
    Enormément de talent!!!

  5. 5
    le Lundi 19 mai 2008
    Chris a écrit :

    Quel bon groupe!!! je me souviens les avoir vu à Lyon, c’était de loin le groupe le plus pro le plus carré et le plus communicatif de la soirée.

    Rock isn’t Dead.

  6. 6
    le Mardi 20 mai 2008
    Dani a écrit :

    Ouai super groupe, je vous conseille leur petite cover de Ray Charles, il revisite le titre « Hit the Road Jack » avec beaucoup de fraicheur, la voix d’Alex est tout simplement sublime.
    Bravo et inclination à un groupe qui le mérite.

  7. 7
    le Mardi 20 mai 2008
    Kdc (Hellium's Dirt Box) a écrit :

    Ces mecs déchirent, ils sont simples, et passionnés.
    On aura le plaisir de jouer avec eux et Pogona en fin d’année pour une soirée Grunge dans le Nord de la France.

    J’ai donc hâte de passer une soirée avec cette bande de joyeux troublions ^^

    ps : J’aime beaucoup Turn up your radio
    à bientôt les gars

  8. 8
    le Mardi 20 mai 2008
    To' a écrit :

    Nos bons amis de la Réunion !!! Que de bonnes choses pour vous !
    des chansons de qualité, des instrus efficaces et une voix irréprochable !
    Merci les gars pour vos sons !

    Les Comback vous soutiennent !

  9. 9
    le Mardi 20 mai 2008
    Justine a écrit :

    Mais quelle voix sensuelle!
    Je veux vous voir en concert.
    Je veux vous voir!

  10. 10
    le Mardi 20 mai 2008
    Pascal a écrit :

    Je peux comprendre que le groupe puisse susciter un enthousiasme débordant.
    Mais pas besoins d’emprunter plusieurs pseudos différents pour se faire entendre.
    N’est ce pas Stephie, Chris, Dani et Justine…

    La prochaine fois prenez au moins la peine de ne pas poster vos commentaires du même ordinateur…

  11. 11
    le Mardi 20 mai 2008
    Pascal a écrit :

    Pledge me to die est un tube vraiment très bien pensé et je ne pense pas qu’on puisse parler de réchauffé

    Je n’ai jamais parlé de réchauffé. C’est juste que l’intro de Pledge me to die ressemble quand même beaucoup à Smell like teen spirit…

    C’est pas très grave en soi. D’ailleurs Cobain lui même a toujours dit que pour lui Smell like teen Spirit ressemblait de trop à Louie Louie

  12. 12
    le Mardi 20 mai 2008
    kyra a écrit :

    T’inquiète mec, nos cerveaux sont recyclables à souhait. C’est comme ta zique. Une denrée périssable, qui n’a pas besoin de mange-merde ou de gratte-papier comme nous pour la tuer ou la faire exister.

    Bref. Les comparaisons m’ont toujours donné la gerbe. C’est bien le seul point que je te concède. Le reste c’est de la provoc’ gratuite et puérile.

    Tchuss.

  13. 13
    Stedim
    le Mardi 20 mai 2008
    Stedim a écrit :

    Bon sang de m* ! C’est passionnant, ici ! C’est vrai que la meilleure défense reste l’attaque : quand tu te fais gauler à « mythonner » des commentaires en forme de bouches à pipe, tu mords de suite et tentes de porter la guerre en face ! Bon, là, c’est fait sans finesse mais l’esprit y est.

    Cobain aurait donc tout faux quand il fait lui-même un lien entre « Smell… » et « Louie Louie » ? Bon. Pourquoi pas. Haha. The avis divergent ?

    Je sais : ça ne doit pas être agréable de se faire choper sur un riff. Mais, dans ce cas, le plus intelligent serait peut-être de ne pas le nier.

    Bon, bref, allez les baltringues, en file indienne et direction la sortie ! Vous êtes moins nombreux qu’il n’y paraît alors ça ne devrait pas être trop dur pour vous.

  14. 14
    le Mardi 20 mai 2008
    the divergents a écrit :

    Okay, peace les amis on va pas se foutre sur la gueule virtuellement (ça c’est puérile)
    Nous apprécions ce que vous faites pour la musique, le truc c’est qu’il ne faut pas avoir d’apriori sur quoique ce soit car cela deservi autant aux artistes qu’à ceux qui essayent de la promouvoir (trop peu d’ailleurs).

    En tout cas merci pour avoir avoir hébergé un bout de nous. Continuez à faire ce que vous faites comme vous savez le faire. Creusez une fosse commune pour les étiqueteurs.

    Tchao

  15. 15
    le Mardi 20 mai 2008
    the divergents a écrit :

    Bon esprit!

  16. 16
    le Mardi 20 mai 2008
    the divergents a écrit :

    Webzine: Fosse à purin où toute les putes viennent cracher leur venin.
    Préférez la prostitution.
    Lorsque certains auront compris l’ironie dans les message dit « mythonné » peut-être que ceux là se rendront compte de leur ridicule.

    L’esprit punk est de brouiller les pistes, faire mine d’intégrer les rouages d’un mécanisme pour ensuite pourrir l’empire de l’intérieur ( ça ne vous rappel rien ce genre de truc)

  17. 17
    le Mardi 20 mai 2008
    kyra a écrit :

    On est tous des putes dès lors qu’on s’expose sur cette putain de toile. So what ? Faudrait penser à recycler vos arguments, aussi les gars.

    Le purin prend toute son essence dans les commentaires, c’est bien connu. Mais tant mieux, quitte à cracher, vomir tout son soûl, autant le faire ici, c’est gratuit !

    Bienvenue, les amis, esprit punk ou pas, la trollisation des espaces virtuels vous est grande ouverte. Mais par contre, veuillez tirer la chasse en sortant. Merci.

  18. 18
    Stedim
    le Mardi 20 mai 2008
    Stedim a écrit :

    Et voici le plan C : prétendre l’ironie. Sur le tard, c’est peu crédible.

    Et le plan C bis : brandir la bannière du punk. Bah v’là aut’ chose, dis donc !

    Bon, on ne sait toujours pas qui écrit vraiment les commentaires, hum, mais que vient faire le punk dans cette histoire ? Et surtout, chers lecteurs, quel sera le prochain rebondissement ? Suspense insoutenable ! Vite…

    ps

    Je suis puéril. J’aime ça. Tout comme j’aime apprendre toutes sortes de choses vraiment intéressantes : les putes ont du venin, il faut leur préférer la prostitution, sans oublier les leçons de français… hin hin

  19. 19
    le Mardi 20 mai 2008
    the divergents a écrit :

    Lol ça vous amuse tant mieux.
    Continuez ainsi.
    Bonne chance pour la suite.

  20. 20
    le Mardi 20 mai 2008
    the divergents a écrit :

    pour finir j’avoue que la toile est une chouette carapace pour critiquer et défoncer tout ce qui ou pas a le mérite d’exister. J’aimerais tant vous voir faire vos thèses de vive voix… ça changerait certainement la donne, non?
    En tout les cas du haut de vos 30 et 35 ballets amusez à autre chose que de détruire des minots de 15 ans. (Vous êtes frustré ou quoi? on dirait bien)

    Suivez la logique des choses c’est ce qu’il y a de plus excitant dans la vie.

  21. 21
    Stedim
    le Mardi 20 mai 2008
    Stedim a écrit :

    Pour ma part, cher Caliméro, je n’ai pas écouté une seule seconde de The Divergents. C’est bien sur les commentaires que je réagis (pffff… devoir recadrer le débat, c’est vraiment pénible – ça donne des leçons, ça tente toutes sortes de pirouettes ridicules alors que c’est pas foutu de suivre le fil de l’échange).

    Je vais maintenant prier, mes frères. Je vais prier pour The Divergents dans l’espoir que ces commentaires n’ont été postés ni par un membre du groupe, ni par un fan de la première heure car sinon, avec un tel boulet, ils n’auront jamais besoin de détracteur.

  22. 22
    le Mardi 20 mai 2008
    Domino a écrit :

    Oulala…Mais que se passe t’il ici?
    Restons zen hein, calmons nous…Si au lieu de proner l’esprit punk, les émeutes, l’ironie, l’explosion tout ca, on pronait peace and love hein? Vive Jimmy hendrix!
    Non parce que j’ai l’impression de la ou je suis (c’est a dire en vacances avec ma chère et tendre), que tout le monde est parti en sucette pour pas grand chose la non?

  23. 23
    le Mardi 20 mai 2008
    kyra a écrit :

    IDEM. Je ne viens pas ici pour m’amuser. Juste réagir à des commentaires quelque peu émétisants. Du haut de mes 30 ballets (c’est poétique, si on se réfère au registre de la danse, mais bon… ici faudrait plutôt parler de balais à chiotte, je referme la parenthèse) je n’ai rien à me reprocher quand à la destruction de minots de 15 ans. A quel moment ai-je parlé de la musique ou des membres du groupe en question ? Ou alors un dédoublement de ma personnalité s’est opéré à l’insu de mon plein gré.

    Bref, résultat des courses, j’ai même plus envie d’aller jeter une oreille sur leur son. C’est ballot.

  24. 24
    le Mardi 20 mai 2008
    Pascal a écrit :

    Ola….

    Je crois que je n’ai pas tout compris à la virulence et à certains raisonnements de ces récents échanges. Vous citez les Pixies, Nirvana, Soundgarden, Alice in Chains comme références. Mais grand bien vous en fasse !!

    Ces références sont également les miennes et pour tout vous dire, ca me fait vraiment plaisir de voir un groupe évoluer dans ce registre qui n’est pourtant pas spécialement vendeur / porteur.

    Je ne sais pas si c’est vraiment le groupe qui signe The Divergents dans les commentaires ci-dessus, donc qui que tu sois cher lecteur:

    Tu écris : nous n’avons tellement rien à voir avec ce kurt cobain

    Le groupe dans son interview nous indique que Autrement dit et plus sérieusement je crois qu’il est inutile de s’opposer au fait qu’Eddie Vedder, Layne Staley, Kurt Cobain et Chris Cornell sont les pères musico-spirituels et les ombres qui planent au-dessus de cet album

    Tu écris pourquoi chercher des point commun, des putains de similitudes dans chacunes des compos de tous les groupes actuels

    Et tu as raison. Tu noteras que je n’ai mentionné qu’une seule chanson, et encore seulement les premiers riffs.

    Là où tu fais très fort c’est quand tu me parles de schizophrénie et 3 lignes plus tard que tu m’expliques que ton hantre est un squatte où tous nos amis viennent dire ce qu’ils pensent. Normal que ce soit the same computer. Très bonne initiative que le partage communautaire de son accès à Internet. Je me lève et j’approuve. Par contre que l’un des messages provenent de cet antre et signé Stephie dit Je viens tout juste de découvrir ce groupe sur myspace.
    on est effectivement en pleine schizophrénie. Il y a donc cette chère Stéphie qui est chez vous, devant votre PC communautaire et qui dit avoir juste découvert le groupe sur Myspace ?? Faudrait pas non plus nous prendre pour des buses.

    Tout ca pour vous dire que je préfère le groupe tel qu’il est présenté dans l’article que ce que je en percois à travers ces quelques commentaires. Qui que vous soyez, vous vous trompez lourdement de cible et désservez plus l’image des Divergents qu’autre chose.

    L’esprit punk est de brouiller les pistes, faire mine d’intégrer les rouages d’un mécanisme pour ensuite pourrir l’empire de l’intérieur ( ça ne vous rappel rien ce genre de truc)

    Non ca ne me rappelle rien du tout, si ce n’est un verbillage puérile et stérile.

    Et comme l’ont très bien écrit Kyra et Stedim, cet échange donne envie de tout sauf d’écuter la musique du groupe. Vraiment con, surtout après que l’auteur de l’article se soit donné tellement de mal pour le faire découvrire.

  25. 25
    le Mercredi 21 mai 2008
    Domino a écrit :

    Bon après avoir écrit a The Divergents pour leur demander des explciations sur tout ça, j’ai eu une réponse de leur part que je vous poste ici comme Pascal me l’a demandé:

    « Salut chers rédacteurs et webmasters de discordance.

    Il se trouve qu’il y a un petit malin qui s’entreprend à parler à la place du groupe THE DIVERGENTS, nous ne savons pas vraiment qui cela peut-être, nous rentrons d’une date à paris et nous nous aperçevons à l’instant de la supercherie. Nous aimerions donc que ces commentaires soient supprimés en ésperant que ça ne recommence pas. Nous sommes vraiment désolé pour cet incident.

    Merci de nous confirmer tout ça et surtout n’ayez crainte nous avons une petite idée sur la chose, nous pensons tous à cet espèce de fan lourd, frustré et nostalgique des années 90 qui nous suit presque à tous nos gigs, le mec trop tatillon sur les bords dès qu’on critique un temps soit peu notre groupe ce qui peut être tout à fait normal d’ailleurs.

    Je vous laisse supprimer ces âneries, nous ne voulons pas que vos lecteurs croient que nous sommes imbuvables ce qui est totalement faux puisque de surcroit nous ne sommes pas les auteurs de ces posts.

    Encore merci à vous pour l’interview, vous remercierez encore valentin pour le boulot qu’il a fait.

    Alex pour the divergents. »

    Voila donc nul besoin de continuer l’incendie.
    Merci de votre compréhension
    A Bientot

  26. 26
    le Mercredi 21 mai 2008
    Kdc (Hellium's Dirt Box) a écrit :

    Jme disais aussi ça me semblait bizarre.

    Tout est bien qui fini bien.
    L’article est génial en tout cas.

    Merci à la rédac de faire découvrir les groupes et de leur filer ce coup de pouce.

    Quand aux trentenaires puérils, … Vous n’êtes tous qu’une bande de vieux cons qui comprennent rien à la musique.

    Quoi? j’approche la trentaine moi aussi?

    pffff les vieux faudrait les tuer à la naissance

    mwoahahahahahah

  27. 27
    le Mercredi 21 mai 2008
    Dimiri a écrit :

    Ne pas répondre à la provoc’ de ces abrutis… Tout le monde peut se faire passer pour qui il veut de toutes façons… Ils attendent que ça, une réponse, pour qu’on s’intéresse à eux.

  28. 28
    Pascal
    le Jeudi 22 mai 2008
    Pascal a écrit :

    Et ce sera le mot de la fin :o )
    Le forum de cet article est clos.

  29. 29
    le Mardi 20 mai 2008
    the divergents a écrit :

    J’aurais plus dit Bone machine des pixies.
    Avoues que l’éloge d’une groupe met mal à l’aise, je ne comprends pas trop pourquoi le grunge est si mal vu, nous n’avons tellement rien à voir avec ce kurt cobain et les autres.
    C’est ridicule, sincèrement je pense que pas mal de gens comme vous contribuent à détracter la musique.
    Laissons ces individus poster ce qu’ils veulent, c’est tellement drôle la schizophrénie.
    Pfff louie louie et smells, deux chansons radicalement différente, pourquoi chercher des point commun, des putains de similitudes dans chacunes des compos de tous les groupes actuels. C’est bidon. (pourquoi alors avez vous ouvert une énième webzine…pour faire comme les autres non? cher influencable)
    En france vous avez tué la musique, je vous laisse comptempler l’ampleur des dégâts.

    Peace and dig up 90′s
    Notre hantre est un squatte où tous nos amis viennent dire ce qu’ils pensent. Normal que ce soit the same computer.

    Bonne continuation à la rédac. Domino tu déchires tout. Vous n’êtes pas des survivants. On vous as piqué vos cerveaux.

Réagissez à cet article