The Birthday Massacre – Looking glass (EP)

par Arno Mothra|
Après les trois albums « Nothing and nowhere », « Violet », et le dernier en date, l'excellent « Walking with strangers », les sombres Canadiens de The Birthday Massacre proposent depuis mai dernier un single en forme d'un EP de 8 titres.

looking The Birthday Massacre, c’est la musique typique que l’on adore ou que l’on déteste. Un style métal-pop-goth-manga qui ne peut laisser son auditeur indifférent. Un « Alice au pays des cauchemars » mis en compositions dark rock, privilégiant dans l’écrit ce passage ambigu de l’enfance qui marque tout un chacun. Alors que leurs deux premiers essais mélangeaient sans complexe une pop-goth-métal dansante à des morceaux plus agressifs ( Broken pour Nothing and nowhere, et Blue pour Violet ), Walking with strangers ne privilégie que des titres plus légers, plus efficaces, toujours très synthétiques, regorgeant de hits mémorables dont il est difficile de se lasser.

Looking glass sert donc de single promotionnel pour l’album, et malheureusement, il s’agissait là du seul morceau décevant sur la galette, peu enclin à défendre dignement le reste. Là où un Science, magistral, digne d’un Lewis Carroll sous amphet’ et aux mots maquillés de khôl, aurait fait sensation. Ou encore le plus pop Unfamiliar, l’envoûtant Remember me, le glacial To die for . la liste est longue. Looking glass s’avère donc un titre plus que moyen et peu représentatif du talent du groupe.

Malgré ça, cet EP démontre un intérêt non négligeable, puisque dans les 8 titres, s’immiscent 3 excellents inédits (l’hypnotique Shiver au texte noir, l’instrumental Nowhere, planant, et la reprise 60′s complètement déjantée I think we’re alone now de Tommy James and the Shondells, qu’on croirait presque sortie d’un film d’animation japonais), ainsi que 4 remixes d’autres titres du dernier album. Rien à jeter. Red stars lifté deux fois assure définitivement le passage le plus doux du disque (une électro classe qui n’est pas sans rappeler la Björk de Homogenic, en plus pop et accessible) ; Falling down s’effeuille de son côté punk ; Weekend se vêtit d’une pop-rock synthétique. Et, cerise sur le gâteau, le clip de Looking glass est inclus en piste multimédia (et de ce fait, on en supporterait presque la chanson).

Que demande le peuple ?

Finalement, et à un prix très abordable pour un tel CD, Looking glass est une occasion plus qu’adéquate de découvrir The Birthday Massacre, et mérite aussi toute votre attention si vous êtes déjà fan du groupe. En espérant néanmoins qu’à l’avenir, la musique de ces derniers soit mise en image par une meilleure chanson.

The Birthday Massacre, Looking glass EP, 8 titres + 1 vidéo, chez RepoRecords .

Partager !

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Vendredi 11 juillet 2008
    Velvet_drap a écrit :

    je ne trouve pas que « Looking Glass » soit le morceau le plus décevant de l’album mais ta chro est très cohérente et reflète bien cet EP et son intérêt! En plus 3 inédits sur un EP-single, ce n’est pas forcément courant de nos jours…

  2. 2
    le Vendredi 11 juillet 2008
    Arno Mothra a écrit :

    Merci ;)

    Figure-toi que je modifie quelque peu mon jugement en ce qui concerne « Looking glass » depuis les multiples lectures de la vidéo (à fond dans l’esprit du groupe, avec un côté politique intéressant sur la soumission intellectuelle), qui passe de mieux en mieux à l’oreille. Après ce n’est qu’un avis perso, car en lisant les critiques à droite et à gauche depuis la sortie du disque, les commentaires négatifs sur cette chanson sont très peu nombreux.

    Pour les inédits, effectivement ce n’est plus pratique courante, et il faut souligner que ces inédits méritent largement d’être écoutés. Ca me fait penser à un « détail » non précisé dans la chro: la qualité du son, complètement explosive avec la production de « Walking with strangers ».

    N’ayant pas vu le groupe en live, je rêve toujours d’un petit « Science » en clip et pourquoi pas en single… le pied !

Réagissez à cet article