Tétard – Mes dix doigts

par Kyra|
Deuxième album pour Tétard. Un vrai petit bijou à mon sens, dont on ne parle pas assez. Seul petit bémol, les 11 titres défilent avec une rapidité déconcertante, tant l'immersion est immédiate. Mais c'est le genre de musique que l'on se repasse en boucle, juste pour le plaisir, mais aussi pour s'insuffler une bonne bouffée d'oxygène ô combien nécessaire, et sentir un sourire se dessiner sur nos lèvres.

Tétard nous livre un pur concentré de poésie, servie à la petite cuillère, en toute modestie, saupoudrée d’énergie positive. Les titres s’enchaînent, et nous entraînent dans une danse endiablée, rythmée par des guitares et des paroles mordantes. L’envie de sautiller partout nous gagne, notamment avec « au bord de l’O », « t’arracher un cheveu », « les sentiments » et ça fait du bien. Les autres titres sont de jolies ballades, reposantes, rafraîchissantes « je ne dirais pas nan !», « je ne vois que toi », « ronde et pleine », « le samedi soir », « encore une fois », « mes dix doigts ». Mention spéciale pour « en attendant » sur lequel la voix d’Anna apporte un soupçon de douceur très agréable.

La force de Tétard, c’est sa plume. Des textes empreints d’humanité et de sincérité qui font mouche à tous les coups. Et ce n’est pas une partie de pêche à la ligne pourtant. D’ailleurs on quitte très vite le milieu aquatique, évoqué dans « au bord de l’O » pour se plonger au coeur d’un sujet qui a toujours fait couler beaucoup d’encre, et qui est loin d’être banalisé dans la bouche de Tétard : les relations humaines, faites d’histoires qui nous touchent et nous ramènent à notre quotidien. Les mots coulent avec beaucoup de sensibilité et de simplicité. Un témoignage émouvant, une souffrance palpable malgré le ton enjoué, le timbre de voix accrocheur de David et la vivacité des arrangements. L’autre est un continent. Les sentiments s’étiolent et trépassent, mais la marque est toujours là, quelque part, et la plaie ne se referme jamais complètement. Les souvenirs s’envolent, les écrits, eux, restent, et les sons résonnent.

Les petits gars de Tétard frétillent littéralement sur scène, ça fait plaisir à voir, et surtout à entendre. Je leur souhaite de nager allègrement dans ce bocal sans eau qu’est la cour des grands de ce monde (de requins). Avec ou sans gilet de sauvetage, d’ailleurs. Simple question de timing. La métamorphose est en marche…

Parce que la plume de David Tétard est dans la même lignée que celle de Louise Attaque ou de Miossec.

Parce qu ‘on a besoin de sauvegarder ce patrimoine que représente la chanson française avec des textes qui ont du sens, de la profondeur et une coloration affective.

Parce qu ‘ils ont des choses à dire, des histoires à raconter et qu’ils ont leur place sur la scène française.

Parce que leur générosité et leur humanité leur permettent de garder la tête hors de l’eau.

Parce que leur enthousiasme, leur sincérité et leur humilité sont communicatifs, et pas uniquement sur scène.

Parce que la musique est avant tout un plaisir, une passion qu’ils savent nous faire partager.

Parce qu ‘ils ont leur propre identité musicale et qu’ils savent faire des ricochets (si, si).

Parce qu ‘ils sont bourrés de talent, tout simplement.

Parce qu ‘ils méritent d’aller plus loin et de toucher le firmament, eux aussi.

Parce que ce sont des types bien dans leurs têtes et dans leurs baskets.

Voilà … maintenant, de mes 10 lignes, laquelle tu préfères ? Moi je connais déjà la réponse…

Un album à se procurer de toute urgence, parce qu’il vaut son pesant d’or et parce que c’est un ordre.

Plus d’infos :

Site officiel : http://www.tetard.fr (à noter le blog, très original, mis à jour par David Tétard himself)

Myspace : http://www.myspace.com/tetard

Partager !

8 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Alban Martin
    le Dimanche 21 mai 2006
    alban a écrit :

     » Parce qu ‘ils ont des choses à dire, des histoires à raconter et qu’ils ont leur place sur la scène française »

    C’est peut-être ça le plus important dans la musique de Tétard, celle de troubadours aux sonorités nautiques qui nous mènent par le bout des oreilles.

    Merci à toi de m’avoir fait découvrir ce groupe !

  2. 2
    le Dimanche 21 mai 2006
    Kyra a écrit :

    Merci Alban ;-)

  3. 3
    Stedim
    le Dimanche 24 juin 2007
    Stedim a écrit :

    Oui, probablement que Tétard ne deviendra jamais Crapaud ! Il a sa place dans la mare francophone.
    Tu en parles bien.
    On en parle de plus en plus.
    C’est mérité !
    Peut-être simplement Tétard n’a-t-il pas le plus adapté des labels…

    Tiens, je change de sujet mais, parlant de chanson française, as-tu déjà eu l’occasion de t’intéresser à Prohom ? Ca pourrait te plaire.

    Amic’ salutass !

    S.

  4. 4
    le Dimanche 24 juin 2007
    kyra a écrit :

    Prohom ? j’adore :)

    D’ailleurs faudrait faire un portrait du personnage, au lieu de se limiter à chroniquer le dernier album, qui bien que recelant de vraies perles, n’égale pas les albums précédents … Prohom s’envisage dans la transversalité, et certainement pas dans la linéarité.

    Tétard, avec Louise Attaque comme « ange-gardien », a un très bel avenir devant lui. Et c’est un plaisir de les voir sur scène …

    Bye !

  5. 5
    Stedim
    le Dimanche 24 juin 2007
    Stedim a écrit :

    Banco !

    Ayant découvert le bonhomme sur le tard, je vais donc guetter ici le portrait de Prohom par Kyra !

    Merci d’avance, hein ! ;)

    S.

  6. 6
    le Mardi 26 juin 2007
    Déclik a écrit :

    Je découvre, je n’avais jamais entendu Tétard et c’est un régal. Exactement ce que je cherche en matière de musique.

    Merci pour cet excellent tuyau !

  7. 7
    le Mardi 26 juin 2007
    kyra a écrit :

    You’re welcome. Ravie pour toi.

  8. 8
    le Samedi 15 septembre 2007
    kyra a écrit :

    TETARD : son dernier album Faudra faire avec est sorti depuis le 10 septembre chez Booster/PIAS ; il a été réalisé par Gaëtan et Robin ( Louise Attaque ); un 1er concert est prévu le 25-09-07 à l’Ermitage, Paris.

    Plus d’infos sur son myspace : http://www.myspace.com/tetard

Réagissez à cet article