Terrora !! – Stupeflip : « à genoux infidèles ! »

par |
2011 s'est vue marquer au fer rouge la troisième ère du Stup' (février 2011-décembre 2011), avec "The Hypnoflip Invasion". Mais on voyait mal le Crou laisser les fidèles vagabonder autour du Monastère. Avec une tournée à la limite du sold out (80 000 personnes) et une côte de popularité qui agite les sommets, Stupeflip remet ça. Triplement. Un maxi, un dvd... et une nouvelle tournée à placer sous le signe de "Terrora !!". Ecoute ça lapin, ça se déroule en trois points.

En 2012, c’est le « Pognon Tour » pour Stupeflip

« Maintenant, Je Reviens ». Au départ, King Ju avait nommé cette tournée 2012 de la sorte. Puis, la raison a fini par l’emporter : il l’a fort logiquement baptisé le « Pognon Tour 2012″. Au moins c’est clair. Après nous avoir fait le coup de la dernière tournée en 2011, Stupeflip nous referait-il pas les yeux doux avec son « Ultime Tournée » ? Ne faisons pas la fine bouche, et constatons ce qui est constatable : depuis 1 mois, le Crou est reparti sur les routes françaises avec un tout nouveau show, et ce jusqu’au mois prochain. Flippant, on a envie d’y être. Sous leurs bras, King Ju, Cadillac, Salo et toute la clique, reviennent chargés : un maxi 6 titres de 20 minutes, ainsi qu’un DVD live d’une heure issu de la dernière tournée. La preuve irréfutable que tous les fidèles gardent en tête que « le Stupeflip Crou ne mourra jamais ».

« Terrora !! »: petit format, maxi surprise

L’annonce de la sortie du maxi a pris tout le monde à contre-pied. Là où le Crou devait, selon ses dires, raccrocher en 2012, on ne s’attendait pas à voir un nouveau maxi débouler… mais de là à croire que King Ju serait aussi subtil, on avait tout faux. La pochette en dit long sur l’esprit dérangé du groupe, une nouvelle ère est toujours souhaitée : « fondé en 1972, le Crou Stupeflip est là, entre autres, pour terroriser la population ! ».

En six morceaux, le Stup’ ne démontre pas aux premiers abords des signes propices au changement vis-à-vis de « The Hypnoflip Invasion » (2011). Musicalement parlant en tous cas : les guitares électriques poisseuses des deux premiers albums sont toujours absentes, les mélodies tournent autour de samples, claviers et Micmacs sonores qui ont démontré toute leur puissance sur l’opus précédent. Une composition classique avec une introduction et un skip, ce qui réduit donc le nombre de morceaux à quatre.

« Prendre des p’tits bouts de trucs puis les assembler ensemble, et écouter le résultat tranquille dans ma chambre ». Terrora !!, le titre éponyme, s’apparente déjà comme le brûlot du maxi : avec un hip hop hurlant et tapageur, King Ju hausse le ton sans ménagement à coup de ses « die, motherfucker die !! ». Scratchs, fureur et beat entêtant Terrora !! se poserait presque comme le successeur de Mon Style en Crrr, les guitares électriques en moins.

Aussi aiguisée, mais sur des notes bien plus légères, celle qui suit peut faire sourire dès sa première écoute : Le sonkifoudécou avec ses « c’est le son qui fout des coups, Stupeflip Crou Crou ! » frôle la débilitude, mais, il faut bien le reconnaître, s’avère terriblement jumpante. Beats implacables, rimes dévastatrices, impossible de passer à côté d’un « encore un coup de crasse et je te rosse à coups de crosses ! » ou « tous les bâtards trépassent sous les secousses de ma carcasse », jeux de rôles assumés entre King Ju et MC Salo. En lignée directe d’un « si tu lèves les bras en l’air, c’est un tube… si t’as renversé ta bière, c’est un tube ! », le Crou poursuit le vice jusqu’à prendre son auditoire à contre-pied : Stupeflip qui nous fait un Nan ? … Si ? relatant la rupture amoureuse de King Ju… Décidément, le Crou nous surprendra toujours. Rythme en boucle, samples oldschool et flow à la Klub des Loosers et IAM version 1993, King Ju manie les mots avec subtilité et réalise là un véritable coup de maître, qui l’eut cru ?

Pratiquement au bout de ce maxi, la dernière piste, Strange Traps, renferme également son lot de surprises : comme Cadillac, toujours aussi hurleur, partage enfin le micro avec King Ju… C’est indiscutable, ce Strange Straps fracasse. D’un refrain très pop à des répliques acérées, cette piste renferme surtout un morceau caché pour les détenteurs de la version physique du skeud. Et King Ju règle ses comptes… Instru implacable et propos bien pesés, on entrevoit aussi une délicieuse parodie d’un certain Suicide Social d’Orelsan ! Légitime lorsqu’on sait que ce dernier ne se gène pas pour arriver encapuchonné sur scène avec ses disciples (un air de déjà vu ?).

Ce « Terrora !! » ne déroge pas aux éloges attribuées au précédent opus, « The Hypnoflip Invasion ». Efficace, soigné, mais aussi surprenant, « Terrora !! » laisse présager de bonnes sessions en live. Si les guitares électriques ont déserté la piste et que Pop Hip a fuit les ondes FM, on se dit que le Stupeflip Crou a encore de la ressource à revendre.

Stup’ DVD : « Qu’est ce que tu penses de Stupeflip ? C’est un peu comme une secte qui aurait réussi ! »

Du côté du DVD, le Crou s’est paré de sa traditionnelle dorure hypnotique… si le DVD est simple au possible (pas de menu, direct le live, contenu unique…), Stupeflip présente le DVD comme une nouvelle pierre à l’édifice du Monastère. Si la réalisation a de quoi rendre dingue (méfis aux épileptiques !) à cause des changements de couleur incessants, des angles de vue en perpétuelles alternances ou séquences grossièrement pixélisées… on savait toutefois que Stupeflip souhaiterait garder ce côté artisanal. Comme le précédent DVD en quelque sorte, mais après tout, c’est sa marque de fabrique.

Avec les clés du mystère au chocolat en guise d’intro, La Religion du Stup (avec une foi inébranlable) peut retentir à nouveau ! Avec cette première track remixée en une version ahurissante (hip hop oldschool), Stupeflip se paye une setlist qui comblera tout amateur du Crou. De Mon Style en Crrr à La Menuiserie, les guitares électriques crasseuses sont bien sûr de sortie. De scratchs bien fats à des main-prises sur les synthés, le Crou donne lieu à des perfs particulièrement remarquées sur des Haters Killah ou un scotchant Le Spleen des Petits.

Alternant les ambiances et les différences de rythmes, le tant regretté Pop Hip répond au rendez-vous pour un show de boules à facettes sur un Gaëlle très funky, avant de se faire tout bonnement descendre sur scène. Dans des séquences beaucoup plus agitées, les indémodables n’ont pas été oubliés (comme Stupeflip) avant que quelques inédits fleurissent le concert : écoute ça lapin, un bon Cold World qui déclenche une vague électronique avant l’assaut final… que demandez de mieux ? Stupeflip, vite !!! et A Bas La Hiérarchie clôturent le concert. Dans une effusion de sueur, de guitares et de débauche. « C’est ça, bosse ! bosse ! », le public est en enfer.

Quand on sait que le pack Maxi/DVD est vendu 13€, on a qu’une envie : obtenir ce premier sésame en espérant que Stupeflip prépare secrètement sa quatrième ère. Pour ceux qui ne seraient pas convaincus : à genoux infidèles !

Crédits photos : Olivier Audouy (Marsatac, Marseille – 2011)

ZONE D’ECOUTE : Nan ? … Si ? et Terrora

« Terrora !! », Maxi 6 titres + DVD (1h02) par Stupeflip. Dans les bacs depuis le 17 septembre 2012.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Etre thésard et mélomane, c'est possible. Enfin du moins pour l'instant ! Véritable électron libre dans le Sud de la France navigant entre Montpellier, Nîmes, Avignon et Marseille, je conserve cette passion à partager mes coups de cœur, mes trouvailles... et aussi mes coups de gueule. Pour ceux qui auraient envie d'en savoir un peu plus, vous pouvez toujours jeter un œil à mon site perso, Le Musicodrome (www.lemusicodrome.com).

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Vendredi 23 novembre 2012
    Tlaloc a écrit :

    Ha vraiment excellent cet Ep, du grand Stupeflip dans la pur tradition des bidouilleurs de sons bizarres et dérangés. Le dvd live vaut vraiment le coup !

Réagissez à cet article