Syrano – Contre Le Grand Zappeur

par |
Les Ogres de Barback tiennent leur digne héritier : Syrano s'inscrit en parfaite continuité de l'esprit véhiculé par le groupe, et sort, à sa manière, Syrano contre le grand zappeur, un livre disque destiné au jeune public.

Image de Disponible depuis le 8 Mars 2010, le livre disque de Syrano matérialise l’engagement de l’artiste depuis de nombreuses années à travers ses actions ciblées auprès des enfants. Même si le concept diffère avec la série des Pittocha des Ogres, l’état d’esprit reste inchangé. Il met aussi en avant sa polyvalence : compositeur, interprète… mais également concepteur de spectacle et un art confirmé en matière de dessinateur.

Avec comme thème principal la télévision et plus particulièrement son influence sur les personnes, Syrano met en scène, à l’initiative de L’Abordage, ce spectacle inédit avec la tournée Bleu Citron. Se servant d’ateliers d’écriture effectués en classe de CM2 durant l’année scolaire 2007-2008, Syrano a décidé de franchir le pas et de sensibiliser directement ces enfants. Déjà auteur de quelques représentations ces dernières années, l’idée de renouveler plus sérieusement ce type d’expérience a fini par prendre forme.

Familier aux sonorités travaillées dans son premier album Musiques de Chambre, Syrano propose ainsi une série de nouveaux morceaux adaptés au jeune public, entre conte, histoire, et chansons légères. Deux reprises sont à signaler, probablement les deux plus belles compositions du premier opus : Ficelle et Désarticulé. Toujours aussi entraînantes, ses musiques sont donc interprétées avec une mise en scène précise pour plonger les jeunes spectateurs dans son univers. Des textes efficaces et touchants, ou plutôt comment faire sortir l’enfant du monde de la télévision à travers le phrasé percutant du chartreux. L’acoustique est de mise, la rythmique hip-hop dévastatrice. Un humour tout aussi décapant sur La Grande Messe avec des « hallelujaaaaah PPDA » très swing et marqué par les orgues de barbarie…

Syrano construit une image autour de la télévision, mais ne se contente pas de critiquer le petit écran. On baigne réellement dans cette atmosphère à la fois ludique et instructrice : autant les mauvaises influences de la lucarne sont évoquées, mais aussi les liens qu’elle peut créer à travers les hommes, les traditions et les cultures. Un constat qui prend toute son ampleur sur le morceau aux sonorités africaines accompagnées d’un banjo sur Je Voyage.

Les mélodies nouvelles proposent des thématiques évocatrices sur la télévision qui vend du rêve (Je serais une Star), ainsi celle qui marquait les générations plus anciennes : pendant que l’émission Bonne Nuit les Petits donnait le signal d’aller se coucher, d’autres préféraient s’éterniser devant à n’en plus finir (Marchand de Sable). La lutte de Syrano Contre le Grand Zappeur peut marquer son dégoût (Ça me coupe l’appétit), « de l’homme qui tombe très bas » suite à la désinformation du 20h et cherche désespérément à trouver de l’aide auprès de son jeune public. Mais parviendront-ils à l’en faire échapper ?

La lutte contre la passivité du petit écran, le dépassement de soi-même, ainsi que l’ouverture d’esprit resteront les maîtres mots de cette toute dernière création inédite. Après deux albums hors normes en mélangeant les flow hip-hop et de chanson française, Syrano continue de nous étonner dans sa créativité musicale et culturelle.

Partager !

En savoir +

Syrano Contre Le Grand Zappeur, livre disque disponible depuis le 8 Mars 2010.

A propos de l'auteur

Image de : Etre thésard et mélomane, c'est possible. Enfin du moins pour l'instant ! Véritable électron libre dans le Sud de la France navigant entre Montpellier, Nîmes, Avignon et Marseille, je conserve cette passion à partager mes coups de cœur, mes trouvailles... et aussi mes coups de gueule. Pour ceux qui auraient envie d'en savoir un peu plus, vous pouvez toujours jeter un œil à mon site perso, Le Musicodrome (www.lemusicodrome.com).

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article