Sun Glitters + Aes Dana + r.roo | le Café de la Danse | 20.05.2014

par |
Musical Knowledge mettait une poignée d'atouts en avant au Café de la Danse lundi dernier: Sun Glitters, le luxembourgeois, jouait à Paris, précédé des premiers concerts parisien du français Aes Dana et de l'ukrainien r.roo.

MK1

Sun Glitters parcourt en ce moment même l’Europe pour un court circuit de dates en première partie de Son Lux, un nouvel albums sous le bras. Après un concert éblouissant d’oubli en fin d’année dernière, à Londres, en première partie de Gold Panda, nous étions particulièrement heureux de recroiser la route du luxembourgeois. Car Ferreira fait partie intégrante de ce genre d’artistes à l’obsession profonde et affirmée: celle du soleil et de l’illumination d’une resplendissante et éclatante clarté, comme si tout se confondait en mille petites tranches de scintillements.

Sun Glitters, en live, prend une tout autre dimension que sur disque, moins percussif, comme si celui-ci explosait langoureusement ses morceaux et les laissaient s’élargir pour toujours à l’intérieur d’une multitude de couvertures de sons. Pas de coupure entre les titres, une longue plage de mélancolie d’une heure, Ferreira joue ici beaucoup plus sur la force d’un flot de mélodies qui fondent comme neige au soleil que les rythmes hachés de la plupart de ses disques. Au final, tout cela s’avance comme un océan qui s’évapore, et Sun Glitters aura l’occasion de sortir de ses poches une paire de morceaux simplement beaux : Tight, Alone – sa collaboration avec Sleep Party People – et Too Much to Lose, entre autres coups aveuglants de luminosité.

prise de vue sans titre-5231

Victor Ferreira étend beaucoup plus loin son brouillard de soleil sur scène, agrandit avec une douceur infinie un immense monde de quiétude fait d’incertitudes et de clins d’œil de lumière. Comme plonger nu et nager dans un nuage, sentir frissonner mille courants d’air de souvenirs à travers une chute sans fin, cet espèce d’état semi-inconscient misant autant sur la puissance des songes que sur les quelques minutes de vie qui se détachent d’un visage lorsqu’il est illuminé par une immense boule de feu.

Le Café de la Danse s’accorde à merveille avec la musique du luxembourgeois, laissant les multiples reflets d’échos s’échapper et respirer à l’intérieur de cette salle au haut plafond, même si l’on aura du mal à apercevoir les visuels de l’artiste projetés derrière lui. Pas forcément important au final, le concert s’est déroulé les yeux fermés et Ferreira aura livré sans forcer une belle heure de bonheur et d’abandon.

prise de vue sans titre-5218

En première partie, il y avait les premières apparitions parisiennes de deux artistes: le français Aes Dana et l’ukrainien r.roo. Une musique plus sombre, moins chaleureuse, souvent évasive et gardant les yeux mi-clos. Une atmosphère presque industrielle et froide par moments tant la sensation d’errer dans une ville vide de vies se pose, troublée par quelques respirations et une poignée de regards tournés vers le ciel. Cela rappelle sans détours les années 90, plus particulièrement Aphex Twin et ses premiers albums: on trouve chez Aes Dana et r.roo le même grain, la même tessiture, cet espèce d’ambiance suranné à la façon d’un bout de fer un peu rouillé.

On trouve cependant des approches différentes: r.roo revêt une dimension plus tragique, plus mélancolique, comme contempler les conséquences d’une catastrophe, doucement et lentement se désespérer d’un désastre. La musique d’Aes Dana s’avère plus errante, fugace, parfois froide et dure également lorsque la rythmique résonne forte. De bonnes introductions, l’un comme l’autre, par rapport à ce qui allait suivre.

Merci à Musical Knowledge pour cette soirée somme toute assez risquée. Peu de monde mais une indéniable volonté de bien faire, et l’on retrouvera par ailleurs Sun Glitters en concert fin septembre en région parisienne, ce sera au Cube, à Issy-les-Moulineaux.

Crédit photos: Alan Binet

Partager !

En savoir +

Sun Glitters: http://soundcloud.com/sunglitters

Aes Dana: http://soundcloud.com/ultimae

r.roo: http://soundcloud.com/r-roo/

A propos de l'auteur

Image de : (a + b)² = a² + 2ab + b²

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article