Subway

par |
Avis aux amateurs d'un rock sensible et fragile mais aussi rageur et enragé, le nouvel album des Subway, est dans les bacs. Simplement intitulé « L'Intranquille », cette petite merveille devrait aider les membres de ce groupe un peu atypique, à trouver le chemin de la reconnaissance.

subway3Pourquoi atypique ?

Déjà parce qu’il n’y a que des filles: Samantha à la batterie, Sarah à la guitare, Rachel à la basse et Amandine au chant et à l’écriture. Pour la composition chacune y est allée de sa petite touche, créant les partitions de son instruments tout en restant en totale osmose avec les autres musiciennes. Un trio initial composé des deux soeurs du groupe ( Sarah et Samantha ) et de l’une de leur amie d’enfance ( Rachel ). Quelques scènes locales avant l’arrivée d’ Amandine et de ses mots troublants, criés ou chantés, qui vous atteignent en pleine figure. L’alchimie est là.

Après un premier effort en 2002, elles reviennent en 2007 avec l’ Intranquille . Un titre évocateur, qui décrit parfaitement ces textes d’une réalité brute, qui vous remuent de l’intérieur. Pourtant lorsqu’on leur parle de féminisme, les filles ne comprennent pas « Nous ne sommes pas féministes, nous sommes des femmes qui écrivons avec ce que nous sommes et ce qui nous touche. C’est ce qui fait nos tempéraments. »

De sacrés personnalités donc, qui en ont faites la parfaite démonstration en mai dernier à la Maroquinerie .

subway2Une soirée qui débuta par les Minimum Serious qui malgré un punk rock bien énervé, n’auront pas fait réagir le public, si ce n’est quelques rares fans présents au premier rang. Pourtant le groupe a de l’énergie à revendre. De très bons musiciens et des thèmes qui abordent en long et en large (et en travers) toute la palette du quotidien de l’adolescent désabusé. Rajoutons à cela, un petit côté à l’arrache assez touchant. Nos pauvres musiciens se sont retrouvés à être obligé de gérer la console, en plus de leurs instruments.

C’est donc un peu perdu entre le réglage constant que demande chaque chanson et la passivité effrayante du public, que le batteur essaye tant bien que mal de combler les blancs entre chaque morceau. Nous l’entendrons donc une demi douzaine de fois scander « Et n’oubliez pas, notre nouvel album dans les bacs le 16 juin !! ». Chapeau tout de même à cette équipe qui a tenu bon en gardant la pèche jusqu’au bout et un bravo particulier au charismatique batteur qui ne s’est pas vraiment laisser abattre et à même réussi à rire (jaune) de la masse immobile du public.

À l’arrivée des Subway, l’accueil devient un peu plus chaleureux. Nos quatre demoiselles investissent les lieux avec Des catégories de gens . Amandine, fixe la salle de ses grands yeux et on peux presque percevoir un léger tremblement sur ses mains qui entourent le micro. L’émotion est là, et semble clouer le public sur place. Des textes pas forcément des plus joyeux, mais qui parlent à toutes les femmes.

Mais être femme chez les Subway, c’est avant tout être une rockeuse ! Pas de midinettes qui se la racontent, mais de vraies passionnées qui semblent être trop à l’étroit sur la minuscule scène de la Maroquinerie. Sarah jump guitare en mains, pendant que Rachel en est à assommer le public avec sa basse, tant elle est proche de lui. Samantha quant à elle chantonne derrière sa batterie, image paradoxale d’un visage d’ange matraquant ses inoffensives cymbales. Mais malgré une salle remplie de connaisseurs, et des artistes qui savent de quoi elles parlent, le public reste posé et c’est bien la première fois que je vois des spectateurs assis sur les marches qui entourent la fosse de la Maroquinerie .

subway4Pourtant au fil du concert, la raison d’un tel calme devient évidente. Les Subway n’ont rien d’un simple effet de mode, et leur musique attire depuis longtemps un public composé de vrais amateurs de leur style électrique et poétique. Des fans qui savent faire du bruit quand il le faut, mais qui ne semblent pas pris d’une folle envie de sauter partout.

Un petit peu plus d’échange avec le public aurait peut-être redonné un peu de vigueur à tout ce monde. Car si la foule présente semble déjà conquise, il n’empêche que la chanteuse nous apparaît vraiment dans sa bulle. Une bulle cristalline et fragile, mais un peu trop hermétique.

Mais le groupe sera ovationné comme il se doit, et deux rappels plus tard, nos demoiselles qui semblent les premières surprises d’une telle euphorie, quitteront la scène en murmurant quelques remerciements avec la voix qui tremble et les yeux embrumés.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : J'ai atterri à Paris à mes 18 ans pour ma licence en art du spectacle chorégraphique. La danse, ou plutôt les danses sont en effet ma passion, aussi bien dans la pratique que sous leur aspect théorique. J'aime observer, analyser, comparer et essayer de comprendre, mais étant danseuse et comédienne avant tout, je sais aussi qu'il n'y a aucune vérité de jugement au niveau de l'art, il n'y a que des points de vue. Je reviens juste d'une année sabbatique qui m'a conduit entre San Francisco et Los Angeles et je m'apprête donc à continuer mes études avec un master en études théâtrales (le but étant d'intégrer un master pro en journalisme culturel l'année prochaine).

10 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Vendredi 6 juin 2008
    Dimitri a écrit :

    Il y aurait moyen d’avoir le cd en interne ? J’aime bien ce groupe et j’arrive pas à choper leur cd :(

    A voir en concert ça c’est clair !

  2. 2
    le Vendredi 6 juin 2008
    kyra a écrit :

    @ Dimitri : t’es un peu gonflé quand même, non seulement tu peux te procurer le CD via différentes plate-formes virtuelles, ou carrément dans les bacs, mais encore en allant au concert, tu peux l’acheter sur place… écrire pour un webzine a des avantages, mais faudrait pas abuser tout de même. Ca ne m’étonne pas qu’il y ait autant de zines sur la toile, c’est un bon moyen pour récupérer des skeuds gratos, idem pour les invits aux concerts, les pass pour les festivals etc… bref. Encore un coup de gueule sans intérêt.

    @ myriam : sympa le compte-rendu du concert, mais j’aurais apprécié connaître ton avis sur les titres en question, si la version live dépote par rapport à la version studio etc… le fait que le public soit mou, ou intellectuellement conquis, ça ne m’intéresse pas vraiment. A moins que tu ne chroniques le CD un de ces 4, alors je te lirai avec attention. Merci.

  3. 3
    Stedim
    le Vendredi 6 juin 2008
    Stedim a écrit :

    AMHA, Kyra est dans le vrai.

  4. 4
    le Vendredi 6 juin 2008
    Dimitri a écrit :

    Alors 3 choses. Je comprends ton coup de gueule même s’il est peut-être un peu fort. Ensuite je tiens à éclaircir quelques points : je n’ai pas adhéré ici pour passer pour un profiteur ou autre, au contraire c’est une expérience passionnante.

    1)Je n’ai jamais demandé de pass ou autre depuis que je suis là… Tout les live report ou critiques que je fais c’est par plaisir et de mon plein gré. Ce que je trouve d’ailleurs normal.

    2) Ensuite je vois que perso, je vais faire un dossier sur des groupes du sud de la france, pas forcément connus, en tous genres. Des artistes que même dans des maisons de disques locales on ne trouvent pas… Alors pour nos amis du nord qui voudraient se procurer leur album ou tout simplement les écouter, je trouve ça normal que je fasse tourner c’que je présente… Vu que c’est introuvable.

    3) Enfin pour terminer tu me parles des cd’s… Oué il y a différents moyens de se les procurer. Honnêtement je n’achète pas de cds. Je me sers du net, mais essentiellement j’utilise les différentes médiathèques qui ont de sacrés fonds. Oui un petit groupe local non connu je vais acheter son album…

    Mais après faut pas se voiler la face : le prix des albums est assez élevé comme ça, les groupes ne ramassent qu’une partie et ne vivent pas QUE de leurs ventes d’albums. C’est surtout grâce aux concerts. J’ai toujours favorisé l’acte de présence en concert, festoch plutôt que d’acheter l’album… C’est complètement différent. Tu y files ton pognon mais à un degré complètement opposé et sensationnel.
    Oui je passe ma vie dans les salles de concerts, j’y suis tout temps fourré, et mon budget annuel frôle les 400€. Mais c’est un choix, je le referai l’an prochain.
    Pour Subway, je vais attendre qu’il passe près de chez moi, mais c’était de toutes façons prévu.

    Sur ce, bonne journée. J’espère que t’as compris ce que je voulais dire. Sinon tant pis.

  5. 5
    le Vendredi 6 juin 2008
    kyra a écrit :

    Alors dans ce cas, évite de passer ce genre d’annonce dans des commentaires. Désolée mais ce n’est éthiquement pas correct, vis-à-vis de Discordance, des webzines en général, des autres chroniqueurs, et des gens qui nous lisent.

    Ensuite, tes intentions sont honorables, je ne dis pas le contraire, et il est clair que les artistes ont besoin de la scène pour (sur)vivre. Perso, je trouve beaucoup plus sympathique d’acheter les CD sur place, rencontrer les artistes ou ceux qui assurent le merchandising, que de me faire chier à aller à la FNAC, fouiller dans les bacs et revenir bredouille. Les plate-formes virtuelles restent néanmoins un bon compromis quand myspace par exemple n’offre que 4-6 titres en écoute, et que je n’ai pas la patience ou l’opportunité d’assister à un live.

    Bref.

    Sans rancune j’espère…

    Bonne soirée.

  6. 6
    le Vendredi 6 juin 2008
    Dimitri a écrit :

    Kyra> Ok ça marche… J’ai manqué de tact je m’en excuse, je pensais pas que ça pourrait être pris comme ça.

    T’inquiète no soucy. Bien sûr sans rancune… ;)
    Sur ce je pars en festoch avec Babylon Pression et Pigalle :)

    Bonne soirée.

  7. 7
    Yves Tradoff
    le Vendredi 6 juin 2008
    Yves a écrit :

    à Kyra : Pas d’accord. Le fait de faire tourner les disques dans un webzine ou une rédaction est tout à fait normal à mon sens car c’est ce qui permet au chroniqueur de se forger une culture musicale, de savoir de quoi il parle. (Cf texte de Loïc, « Le règne du consensuel »).
    Bon après, j’avoue, très logiquement, avoir un cd en interne = le demander en interne. Ça aurais logique mais bon…

  8. 8
    le Vendredi 6 juin 2008
    kyra a écrit :

    Yves, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit. Merci. La question de Dimitri prêtait à confusion. Ca ne va pas plus loin. Et franchement, je trouve que certaines discussions prennent des proportions un peu abusives, parfois. En ce qui me concerne, je n’ai pas envie d’épiloguer sur la question. Je n’ai rien sous-entendu en ce qui concerne le fonctionnement interne d’une rédaction ou d’un webzine, cela ne regarde pas les lecteurs, d’une part, et d’autre part, c’est hors-sujet. Salut.

  9. 9
    le Lundi 9 juin 2008
    Rod a écrit :

    A noter que quand tu montes un webzine, et que tu demandes explicitement de ne pas recevoir les CDs, on te les envoie quand meme … perso, desormais je ne critique plus que via Deezer. Album dispo, 0 frais pour tout le monde … je trouve un peu dépassé de recevoir un CD à l’heure ou ce dernier est source de non rentabilité des labels :)

    Sinon, moi chuis à fond pour les live reports ou l’on parle du public : ils constituent juste 50% d’un spectacle, et c’est un peu grace (ou a cause) a eux qu’un concert peut transporter, ou non.

  10. 10
    Pascal
    le Mardi 10 juin 2008
    Pascal a écrit :

    « Sinon, moi chuis à fond pour les live reports ou l’on parle du public »

    Entièrement d’accord ! Et je dirais même 75% pour ce qui est des festivals :)

    D’ailleurs j’aime beaucoup tes photos de public… Devrait y avoir moyen de faire une expo ou une rubrique rien qu’avec ça…

Réagissez à cet article