Stuck in the Sound à la Maroquinerie

par |
Tour le monde attendait ça depuis des mois, ce soir c'est le premier concert parisien des Stuck in the Sound dans la petite, mais intimiste Maroquinerie. On peut sentir l'excitation de la soirée monter alors que la salle se remplit petit à petit et que les plus téméraires prennent leur place dans la fosse. Un vigile baraqué met en garde les premiers rangs. Ça va faire mal.

stuck_copieC’est I am un chien qui assure la première partie des Stucks . Le groupe du frère de José arrive sur scène en trombe. Une guitare, un PC et une voix complètement barrée suffisent à faire bouger le public en un clin d’oeil. À mi-chemin entre rock et électro-punk,  I am un chien balance ses beats lancinants et rend la fosse hystérique. L’énergie du groupe est contagieuse et le chant de David, qui prend parfois des airs de Beastie Boys, provoque un mouvement sans pareil dans la fosse. La musique est violente, la guitare hurle, l’électro tape et le public se déchaîne. Déjà. Un bon présage pour les Stucks .

«  Foutez l’feu bordel !!  » lance le chanteur fou qui n’en finit plus de secouer la tête dans tous les sens. Avec des cris sauvages I am un chien enchaînent leurs morceaux que le public semble déjà connaître par coeur. Puis c’est en guest que José vient partager une chanson avec son frère. L’un porte la capuche, l’autre non, mais la complicité est là et c’est en prenant un malin plaisir à se confronter que José et David s’amusent. La première partie s’achève et les esprits sont alertes, plus que prêts à accueillir Stuck in the Sound .

C’est avec Zapruder  que les Stucks ouvrent le bal. Cette introduction au dernier album nous emmène dans des sphères surprenantes. La mélodie et la voix angélique de José forment une alliance magique et l’on est comme perdu au milieu d’un rêve sans fin. La puissance du son et la montée d’adrénaline de cette chanson nous promettent un concert exceptionnel.

En enchaînant avec Shoot Shoot, les Stucks donnent la possibilité au public de se lâcher et c’est à corps perdu que la fosse se donne. La salle est pleine à craquer et en jouant les premiers accords de Never on the radio la folie furieuse commence. Les pogos deviennent moins timides et la fosse ressemble à un gros bloc compact qui bouge dans tous les sens.

stuck5_copieLes morceaux s’envolent, la batterie est toujours plus forte, les guitares sont toujours plus rock et cet univers pénétrant et fascinant nous enlève de ce monde de brute. Les fans sont conquis par le dernier single du groupe Ouais qu’ils chantent de plus en plus fort pour le plus grand plaisir des Stucks qui ont l’air ravi de la popularité de leur nouveau titre. Les morceaux se succèdent, les mélodies enivrent le public, les mains sont en l’air et sur  It’s friday la fosse s’agite comme des pois sauteurs. José rejoint cette ambiance en posant sa guitare et en commençant une danse endiablée. C’est à bout de souffle qu’il termine la chanson, mais heureux de s’être éclaté avec le public.

Quand les Stucks commencent ToyBoy, la folie est à son paroxysme. Les fans montent sur scène, se jettent dans le public et hurlent  » Check, check, check, check  » avec José . Les slams émergent de partout dans la fosse, poussant comme des fleurs prêtes à éclore. «  Faites du bruit !!  » demande le chanteur à un public surexcité. La musique est convulsive, les musiciens sont comme possédés par leurs instruments et le public est ensorcelé. Avec ses envolées lyriques, José nous transporte vers des sommets que l’on osait plus atteindre dans le rock français. C’est le «  délire ovation  » pour les Stucks .

Acclamés par le public, les garçons feront deux rappels pour la plus grande joie de tous et c’est avec regret qu’ils quittent la scène, touchés par tant d’émotion. On leur souhaite autant de succès pour le reste de leur tournée.

Crédits photo: Oliver Peel (http://www.konzerttagebuch.de)

Partager !

En savoir +

Stuck in the Sound : http://www.myspace.com/stuckinthesound
I am un chien : http://www.myspace.com/iamunchien

A lire sur Discordance : [Interview des Stuck in the Sound->877] (janvier 2009)

A propos de l'auteur

Image de : J'aime le Rock, le vrai, pas le trop bruyant ni le trop mou, des Brian Jonestown Massacre aux Yeah Yeah Yeah's en passant par Marilyn Manson ou NIN. Je passe une grande partie de mon temps dans la pénombre des salles de concert pour essayer inconsciemment de découvrir The Next Big Hit !

6 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mercredi 4 février 2009
    Julia a écrit :

    Wahou, ça sent la sueur ce live report ;)

  2. 2
    Nicolas Brunet
    le Mercredi 4 février 2009
    nico a écrit :

    Ouch. LA faute. Tu vas te lyncher par les fans :

    « check, check, check, SHAKE » !! :)

  3. 3
    le Mercredi 4 février 2009
    Clara a écrit :

    Potatoe patatoe… :p

  4. 4
    le Jeudi 5 février 2009
    Sarh a écrit :

    Tres bon article et assez fidele des sons en scène des STUCK IN TH SOUND

  5. 5
    le Jeudi 5 février 2009
    Maïa a écrit :

    De la bombe ce groupe ! je les ai découvert y’a un an au côté d’un autre excellent groupe : LADYLIKE DRAGONS (ancien The Olympic Dragons, que je conseille au passage !).
    CHECK CHECK CHECK bonne tournée !

  6. 6
    le Vendredi 6 février 2009
    Grandcrew a écrit :

    Salut,
    On a eu la chance de filmer le concert de Stuck In The Sound à la Maroquinerie.
    Un concert à la fois complet car sold-out mais aussi complet sur scène : pogos, slams, sueur, intensité et son rock très pêchu!
    En sommes on t’invite à (re)découvrir Stuck In The Sound en live ici :
    http://www.grandcrew.com/videos/82

    Enjoy !!

Réagissez à cet article