Stereotypical Working Class – Day After Day

par |
On reçoit pas mal d'albums à la rédaction. Des bons, des moins bons, des très attendus et des inconnus au bataillon. Parfois également, on se roule par terre dans le hall d'une maison de disque pour obtenir le Saint Graal, mais les préférés restent toujours ceux qu'on n'attend le moins. On se pose tranquillement, profitant pour une fois d'un instant de calme, on monte le son... et on se prend un uppercut en plein dans les gencives avant de repartir un peu sonné, mais heureux. C'est un peu ça le deuxième effet Stereotypical Working Class.

imageswc
SWC c’est tout d’abord un groupe lyonnais qui s’est lancé dans le rock américain ! En effet, si vous découvrez à peine le groupe et faites abstraction de leur, mine de rien, très longue discographie, vous serez convaincus d’avoir ripper sur du Chevelle sur votre bibliothèque Itunes !

Est-ce qu’on s’en plaindrait ? Pas le moins du monde. En effet, faisant partis de la scène française depuis déjà 1999 et ayant collaboré notamment avec Aqme, Watcha, Pleymo, on aurait pu avoir peur que nos cinq lascars s’essoufflent comme beaucoup de combos actuellement (non, nous ne citerons pas de noms !) mais que nenni ! On se retrouve avec des sons inspirés et qui sonnent !

Day After Day commence fort avec Calendar qui trouve parfaitement sa place en pôle position avec son crescendo de guitares qui nous emmènent jusqu’à la voix de Martin, impeccable qui saura capturer votre attention pour la suite des hostilités. En effet, le coup de coeur de ces douze titres est incontestablement The Rest qui mêle voix clair sur un refrain qu’on fredonne encore le casque reposé sagement sur le bureau et des passages hurlés qui foutent un bon coup de fouet à tout cela. On citera aussi Looking for break : cadencée mais également aérienne ou la bonne recette pour vous donnez envie faire du playback dans votre brosse a cheveux.

Bref, que du bon et c’est un vrai plaisir de voir qu’il y a encore des groupes français qui ont beau être là depuis pas mal de temps, mais qui ne se reposent en rien sur leurs lauriers. « Can you give me the best ? » Effectivement Day After Day est le meilleur opus du groupe.

À recommander.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Co-responsable de la rubrique Musique sur Discordance.fr. Et même qu'une fois, je me suis faite accréditée sur un concert de Justin Bieber !

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 3 novembre 2009
    (The) Aurelio a écrit :

    Excellentissime album… une sacrée baffe

  2. 2
    le Samedi 27 novembre 2010
    boulenger a écrit :

    superbe album je me lasse jamais et celle que j’aime le plus et que je pousse le son c looking for break continuez comme ca les mecs on vous aime et revener tres vite dans le nord-pas-de-calais a lievin c bien ya un stade couvert et muse est deja venu est il y avait du monde donc ques que vous attendez aller les gars mes ami(e)et moi nous attedons bisous

Réagissez à cet article