Starting Blocks – Mars 2012

par |
Autoproduits, groupes en développement, micro-labels… Chaque mois, le meilleur de la jeune garde hexagonale en 4 EPs ou albums.




NEW ABSOLUTE – Safe / Face (EP)

Tous issus du milieu classique, les quatre membres de New Absolute ont su insuffler à leur indie rock une grandeur et une complexité d’une qualité rare pour un groupe autoproduit. Magnifiquement composés, toujours surprenants, lorgnant aussi bien vers le math-rock que l’électronique, leurs titres s’inscrivent dans l’héritage d’un rock emphatique de surdoués dont Radiohead et Arcade Fire ont fait les beaux jours. Labels, pressez-vous, ce groupe-là a déjà de quoi rivaliser avec les plus grands.

EP en écoute et en téléchargement gratuit sur Bandcamp.




FLIPSONG – Life in the Arctic (EP)

Déjà remarqué en 2010 avec Real Cool Pop, un premier album tout en finesse, le trio Flipsong est de retour avec un EP sur lequel ils ont définitivement radicalisé leur penchant pour l’Angleterre sixties. À l’image du single Life in the Arctic, il y a dans ce vernis vintage une fraîcheur et une vitalité qui fait cruellement défaut à bon nombre de groupes actuels. Léger, enjoué, jovial, cet EP redonne à la pop ses couleurs vives et donne la patate pour la journée. À écouter au soleil au volant d’une Austin Mini.

EP en écoute sur Bandcamp.




HOBOKEN DIVISION – Hoboken Division (EP)

Avec ce premier EP, le duo nancéen Hoboken Division donne le ton : celui du rock, du vrai. Le rock des tatoués, de l’ivresse, des rades poussiéreux et des amplis crados. Base blues, son brut, riffs saturés, voix de femme fatale, compositions lancinantes (le sublime Radar On en écoute ci-dessous), harmonica et orgue seventies : tout les ingrédients sont réunis pour faire des compositions de Hoboken Division de délicieux mets sales, suaves et sexy. Les nouveaux The Kills du rock hexagonal ?

EP en écoute sur Bandcamp.
A voir le 20 avril auBrise Glace (Annecy), le 05 mai aux Trinitaires (Metz), le 31 mai au Mudd Club (Strasbourg).




DOMINO AND THE GHOSTS – With Decay… And No Compassion (EP)

Sombre, lourd, beau, le grunge expérimental de Domino and the Ghosts est sorti du cerveau hanté de Domino, ancien guitariste néo-métal qui s’en est depuis affranchi pour laisser exploser sa colère créatrice. Dès les premières notes (First Days, à écouter ci-dessous), cet EP assène un coup de massue de noirceur rock : ligne de basse écrasante, voix gutturale à la Tricky, effets de son cold wave… Quelque part entre Nirvana et NIN, le tout relevé d’influences noise et electro/trip-hop, voici quatre titres qui s’apprécient comme le résultat d’une magnifique séance de torture d’instruments.

EP en écoute sur Bandcamp.
A voir le 21 avril à la Chaouée (Metz).

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : En plus de travailler dans la promotion musicale, Benjamin aime passer son temps perdu à écrire sur les médias en général, la théorie du cinéma, l'économie des NTIC ou encore la transformation de l'industrie musicale. Sinon, il adore les salles de concert qui sentent la sueur, les films de plus de trois heures sur l'histoire des Etats-Unis, la techno planante au petit matin, les hot-dogs, les papiers gonzos, la radio, la vodka, le rock qui envoie, les polars de 800 pages avec des personnages orduriers, les documentaires sur la CIA, et puis surtout les yaourts et les glaces.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article