Soulwax – Most Of The Remixes…

par |
C’est samedi soir, vous voulez épater vos amis mais vos talents de DJ sont limités ? Pas de panique, insérez Most Of The Remixes dans la platine et c’est parti pour deux heure dix de fiesta…

soulwaxRappelez-vous ce temps où vous couriez acheter le cd 2 titres ou le maxi de vos rêves et que vous découvriez avec délice qu’un groupe dont vous n’aviez jamais entendu parler lui avait ajouté quelques beats bien placés pour en faire un tube dance floor. Aujourd’hui le remix est devenu un passage quasi obligé dans une discographie, et l’occasion pour le remixeur d’assoir sa renommée dans les clubs.

Après plus de dix ans de carrière et l’échappée des frères David et Stephen Dewaele sur les terrains du bootleg par le biais du projet 2 Many DJs, les quatre belges de Soulwax ont désormais une bonne collection de remixes à leur actif, qu’ils leur aient été commandés ou réalisés de leur propre initiative. Ce double cd se propose d’en compiler la plupart, dont certains ne sont jamais sortis sur cd. Lors de leur passage au studio du groupe à Gand (Belgique), les titres ont subi pour la majorité une cure à base de harder, faster, stronger .

Les artistes remixés sont plutôt variés, des pointures électro DJ Shadow et LCD Soundsystem à Sugar Babes ou Kylie Minogue . En revanche, si vous pensiez échapper aux grands classiques électro-pop de ces derniers mois, c’est plutôt raté puisque les remixes de Phantom Pt.II de Justice et Gravity Rainbow des Klaxons figurent sur la compilation. Le premier n’offre pas grand-chose de nouveau par rapport à l’original et la sauce prend finalement mieux sur des morceaux plus éloignés du registre de Soulwax, comme cette diabolique version rave party de Lovelight, commandée par Robbie Williams .

Les remixes de The Gossip ( Standing In The Way Of Control ) et de LCD Soundsystem ( Daft Punk Is Playing In My House ) sont également réussis, ce dernier intégrant habilement des extraits de tubes du fameux duo. Dans l’ensemble, les morceaux ont un esprit club et il peut être difficile de les écouter hors du contexte d’une soirée.

Sur le Myspace de Soulwax, on en apprend un peu plus sur le contexte des remixes, anecdotes à la clé. Le remix de Muscle Museum est ainsi l’occasion de rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, Soulwax assurait la première partie de Muse dans de petites salles, bien avant qu’ils ne soient millionnaires… Ingrat, le métier de remixeur ?

En savoir +

Site officiel : http://www.soulwax.com/

Myspace : http://www.myspace.com/soulwax

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Depuis 2004, Julia parcourt les festivals et les salles de concerts en quête de sensations musicales fortes et affiche un net penchant pour la scène indépendante montréalaise, le folk, l'électro et le rock. Malgré une enfance biberonnée à la culture populaire des années 90, sa bibliothèque ITunes n'affiche presque rien entre 1985 et 2000. Repêchée trois fois par le vote du public, Julia anime désormais la rubrique Musique avec Pascal et Laura. "Discordance m'a sauvée". Mon blog / Twitter

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    VIOLHAINE
    le Mercredi 21 novembre 2007
    VIOLHAINE a écrit :

    J’avoue adorer les remixes de Kylie & Muse !
    Et le second CD, version 2 Many DJs… WOW

Réagissez à cet article