Soulfly – Lyon / 4 juin 2004

par |
Soulfly en 2004 c'est un nouvel album, Prophecy, ainsi qu'un line up entièrement remanié pour l'occasion. Une seule constante, la présence au chant de la légende vivante du métal : Max Cavalera, l'ex-leader de Sepultura. Si les 3 premiers albums, bien que de qualité, avaient eu beaucoup de mal à se démarquer par leur originalité, le dernier en date, beaucoup plus mystique que les précédents, est une des bonnes surprises de 2004, avec des passages un peu plus innovants et un mélange des styles plutôt réussi.

La première surprise de taille de ce concert, c’est le peu de monde présent au Transbordeur. En effet la salle est coupée en deux par un rideau et seule la fosse est accessible à un public relativement clairsemé. Que s’est t-il donc passé ? Manque de promotion de la tournée ? Trop de dates françaises de prévues ? Il y aurait t-il un phénomène de lassitude qui se serait installé chez le public hexagonal ? Certes avec Soulfly, Max n’a jamais rempli de stades comme ça avait pu être le cas avec Sepultura, mais il a tout de même réussi à en faire un des groupe phare de la scène métal actuelle.

Pour cette tournée européenne ce sont les serbes d’Eyesburn qui assurent la première partie. Visiblement très heureux d’être là, les 4 membres du groupe nous livrent un mélange original et rafraichissant de ragga et de métal. L’accueil du public est très bon, malgré quelques petits passages un peu longuets. Dans tous les cas, un groupe à suivre de très près.

Soulfly en live c’est une machine de guerre bien rodée. Et dès les premières notes de Prophecy le ton est donné. Le son est lourd et le public réagit au quart de tour dès l’entrée en scène de Max. La nouvelle formation fonctionne très bien, Mark Rizzo (ex Il Nino), le guitariste à l’éternel sac à dos, est très bon et que dire de Nunez le batteur qui est proprement hallucinant de vitesse et de précision.

Le choix des morceaux est un vrai bonheur, les reprises de Sepultura ( Roots, Chaos AD, Mass Hypnosis) alternent avec les classiques du groupe que sont Bleed (en duo avec le beau fils de Max), Tribe, Head Up, Bring It, Back to the Primitive ou encore l’énorme Eye for an Eye. Moses, un des meilleur titre du nouvel album, sera l’occasion pour Eyesburn de revenir sur scène pour un duo très attendu par les fans.

Même si on peut regretter que Max soit un peu trop mis en avant par rapport aux autres membres du groupe, le concert a été une vraie tuerie dans tous les sens du terme. Une vrai leçon de métal en définitif.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article