SODA

par grospèpère|
Non ce n'est pas du Coca Cola. "On m'appelle SODA mais mon vrai nom c'est Solomon. David Ellioth Hanneth Solomon.Si elle savait, ma mère vous dirait sans doute que je suis policier, mais à New York il n'y a pas de policiers, juste des flics. De toute façon, elle ne sait pas, ça l'inquiéterait, elle m'a toujours cru pasteur..."

« Depuis l’an dernier, elle habite avec moi ; elle ne sort jamais et ne lit pas les journaux qui sont pleins de violence. C’est pas plus mal : les types que j’arrête sont parfois un peu morts… « 

C’est par ce petit texte que l’inspecteur Soda nous est présenté par ses auteurs. Commencé au dessin par Warnant au dessin, ce dernier a laissé sa place après les deux premiers épisodes à Gazzotti pour accompagner l’auteur des textes, le très inspiré Tome . Il est bien loin de Fantasio ou du petit Spirou qu’il a aussi à son actif.

Dans cette série il allie, avec un humour décapant, l’art de l’ironie et de la désillusion avec comme décors une ville de New York noire et cynique.

Soda n’est pas un super héro. Ce n’est pas un policier intègre ni un flic ripou. Ce n’est pas un beau gosse ni un détective exceptionnel. Non, Soda c’est juste un flic. Un homme normal avec ses désillusions, ses doutes, mais également avec ses certitudes.

C’est un New-Yorkais, rien de plus, rien de moins. Ce qui ajoute du piment à sa vie c’est le fait de devoir jongler entre son activité de policier et l’identité qu’il a crée pour sa mère cardiaque. Tous les matins le pasteur David Ellioth Hanneth Solomon quitte l’appartement qu’il partage avec elle pour devenir dans l’ascenseur le Flic Soda et tous les soirs il redevient avant de franchir la porte, l’homme d’église que sa mère imagine.

Sa plus grande difficulté est d’arriver à ne pas mélanger la vie de l’un et de l’autre. N’hésitez pas à vous jeter sur les 11 premiers épisodes en attendant les suivants.

Et si vous arrivez à trouver pourquoi il manque deux doigts à la main gauche de Soda, n’étant toujours pas arrivé à le découvrir, n’hésitez pas me le communiquer.

Un ange trépasse , Lettres à Satan , Tu ne buteras point , Dieu est mort ce soir , Fureur chez les saints , Confession express , Lève-toi et meurs , Tuez en paix , Et délivre-nous du mal , Dieu seul le sait ainsi que Prières et balistique sont disponibles dans la collection Repérages aux éditions Dupuis.

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article