Sleigh Bells | Machine du Moulin Rouge | 5.03.2012

par |
On les avait loupés en 2010 alors qu'ils avaient retourné la Maroquinerie au son de Treats, leur premier album. Cette fois, pas question de passer à côté ! Sleigh Bells étaient de passage à Paris, sur la scène de la Machine du Moulin Rouge, pour présenter leur nouvel album Reign of Terror fraîchement sorti. Ce coup-ci, on était bel et bien au rendez-vous. Et malgré un concert en demie teinte, on ne regrette pas d'avoir fait le déplacement.

Image de SLEIGH-BELLS_05.03.12 Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. D’abord parce que Sleigh Bells n’est pas monté sur scène avant 23 heures. Pour un lundi soir, c’est déjà bien assez tard. Ensuite parce qu’en guise de première partie, on a dû se farcir une certaine Charli XCX. En gros, Charli XCX, c’est une jeune Anglaise qui balance des pop songs ultra calibrées FM, mais camouflées derrière des bandes-son à base de guitares bien lourdes et crasseuses, histoire de nous faire croire qu’elle en a dans le ventre. A croire que les deux musiciens qui l’accompagnent sur scène ne font que de la figuration. Sauf qu’on n’est pas dupes ! Et Charli, c’est juste une meuf qui tente (en vain) d’imiter ses idoles, Gwen Stefani et Madona en tête, mais qui ne leur arrive pas à la cheville. Voilà !

Tout vient à point qui sait attendre ! Charli XCX crache ses dernières vocalises et l’heure de la délivrance se fait enfin entendre. Il est 23h, les lumières s’éteignent. Un roulement de tambours militaires annonce l’entrée des artistes. Derek Miller et Jason Boyer (l’autre guitariste qui accompagne le duo originel de Sleigh Bells en live) branchent leurs guitares. C’est au tour de la belle Alexis Krauss d’entrer en piste. La frange bien en place, le mini-short au ras des fesses et le perfecto clouté sur les épaules, la chanteuse lance le show au son de True Shred Guitars, morceau extrait du dernier album des américains, Reign of Terror, dans les bacs depuis le 27 février dernier.

Car le concert de ce soir est avant tout l’occasion pour Sleigh Bells de défendre leurs nouveaux morceaux sur scène. Si on avait pris une grosse claque en 2010 à l’écoute du son électro-punk-hardcore de Treats, il est clair que Reign of Terror n’a pas vraiment la même saveur. Moins agressifs, moins dynamiques, tout simplement moins surprenants, sur ce deuxième opus, Sleigh Bells n’ont fait que reprendre leur formule magique, mais en y mettant moins de cœur.

Le fait est que sur disque comme sur scène, les derniers titres du combo sont moins efficaces que les tubes de la première heure, parmi lesquels Infinity Guitars, Tell Them ou Riot Rythms. Ce sont d’ailleurs ces hits incontournables qui ont déchaîné les passions dans la foule. Néanmoins, il faut dire que derrière la masse de bandes sonores qui surplombait les morceaux, on avait du mal à distinguer les titres dans leur singularité. Au point d’avoir parfois l’impression d’assister à une véritable boucherie sonore. Faire du bruit c’est bien, mais ça a aussi ses limites.

Trèves de points négatifs, s’il y a bien une chose qu’on ne peut pas enlever à Sleigh Bells, c’est sa réputation de bête de scène qui a été confirmée haut la main en ce lundi soir. Forte d’une plastique irréprochable, Alexis Krauss, qui est la leader incontestée du groupe, est en plus dotée d’un charisme indéniable et d’une énergie hyper communicative. La chanteuse n’a d’ailleurs pas hésité à s’offrir un petit bain de foule pendant le rappel, sur le titre Rill Rill, pour le plus grand bonheur des personnes dans la fosse qui n’ont pas caché leur joie d’approcher leur idole d’encore plus près. Car c’est là que réside toute la force de Seligh Bells, dans cette puissance et cette volonté de partager sa vitalité avec son public.

Une heure, c’est le temps qu’il aura fallu à Sleigh Bells pour signer son grand retour à Paris. A l’arrivée, on ne sait pas trop si c’était de l’art ou du cochon, mais on a quand même pris une petite claque auditive qui nous a permis de commencer la semaine de bon pied !

Partager !

En savoir +

Myspace de Sleigh Bellshttp://www.myspace.com/sleighbellsmusic

A propos de l'auteur

Image de : Fraîchement débarquée dans la vie active après des études de communication, j'assouvis ma passion pour la musique en jouant les apprenties journalistes et en écumant les salles de concerts parisiennes à la recherche de nouvelles sensations ! Et même si ma guitare commence à prendre la poussière, un jour j'arriverais peut-être moi aussi à faire quelques chose de mes dix doigts.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article