Skwam

par Alban Martin|
Imaginez. Nous sommes vendredi 15 septembre, il est 20H20, je sors en courant du RER de Nanterre. Il fait déjà nuit. Devant moi l'université, et surtout, une longue route qui s'enfonce au milieu des immeubles. J'avance d'un pas décidé...

logo_skwam20h30, où est la salle ? Des immeubles à droite, des barres de béton à gauche….20h35, vite ! Le concert de Skwam va débuter… Je demande mon chemin, on me dit que la  » Basse-Cour « , c’est là, au fond. Me voici arrivé devant une porte illuminée, d’où sort un doux son nerveux. Il est 20H40. J’entre..

Je suis accueilli par Kriss, la délicieuse chanteuse, qui me confie son appareil photo, juste avant de monter sur scène, pour donner de la voix sur Raise, le second titre du concert. Et me voici plongé d’entrée de jeu dans cet univers musical à mi-chemin entre Rage Against the Machine et les Red Hot .

Et les 5 membres du groupe sont là pour plonger avec moi:

Alex, la basse profondément groove et claquante, qui aime insuffler à la fosse son rythme et son énergie positive.

Oli, « la batterie nerveuse », tel un viking philosophe à ses heures, capable de breaks terrifiants sans bouger une seule mèche de sa crinière rousse.

Xav, l’asiat’ qui use de tous ses charmes pour séduire la Terre entière: arpèges romantiques, sourire éclatant, riffs ravageurs et muscles saillants… Tout ce qu’il faut pour faire craquer les filles !

GiJo, le petit normand nerveux totalement incontrôlable dès qu’on lui colle un micro dans les mains. Passe en une seconde de hurlements de damné à de chaudes et sensuelles caresses vocales.

Et enfin Kriss, mi-ange mi-démon, la petite poupée russe qui déverse ses flots de mélodies aussi douces qu’incisives.

Le décor est planté, la scène est dressée. La chanson s’achève et le groupe peut continuer son show. Running Away interprété en anglais comme tous les autres, est l’occasion pour le chanteur de montrer qu’il maîtrise aussi bien le débit énergique pour accompagner la nervosité de la guitare électrique, que le ton posé lorsque la basse prend le dessus tranquillement…. Pas étonnant que ça soit leur morceau le plus écouté sur leur page myspace.

skwam2Puis ils nous jouent Bastard Everywhere, avec une Kriss qui, sous ses airs d’écolières effarouchée (c’est la rentrée), tient tête au chanteur lorsqu’il s’agit de crier sa révolte aux oreilles du public.

Avec des compositions soignées et originales ( Strike on Yourself, Save me, ou encore Musical Chairs ), le talent de Skwam n’est plus à prouver et a déjà été reconnu par ses pairs puisque cette année, le groupe est arrivé à la 3ème place du Festival d’Emergenza et cela sur 950 groupes. Excusez du peu…

L’audace du groupe y est sûrement pour beaucoup. Les voilà qui n’hésitent pas à nous asséner un Lady Marmelade version rock n’roll des années 2010, auquel Frenchie Way of life fera écho un peu plus tard dans la soirée, avec ses paroles martelée au son d’une guitare surexcitée:  » Who kiss like me ? Who love like me ? Who suck like me ? Who fuck like me ?  »

Bref, il restera de ce concert un véritable engouement pour ces ryhtmes prenants à la Rage (mais surtout à la Skwam ) et leurs chansons pleines d’identités, et de vie. Et il paraît que les prochains lives seront encore mieux, la chanteuse n’ayant fait que quelques répétitions avec le groupe auparavant….

Ça promet !

Partager !

En savoir +

Site MySpace: http://www.myspace.com/skwam » href= »http://www.myspace.com/skwam »>http://www.myspace.com/skwam

3 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Alban Martin
    le Mercredi 27 septembre 2006
    alban a écrit :

    @ Gijo,

    Merci surtout à vous pour vos créations, et ta voix Gijo, tu joues très juste quelque soit le style (même sur Creep :)
    Au plaisir de vous revoir sur scène !

    A.

  2. 2
    Stedim
    le Lundi 6 novembre 2006
    LaFamily a écrit :

    On est tout à fait d’accord avec ce discours dithyrambique, cette éloge panégyrique, ces louanges avec emphase [!!] ;)

  3. 3
    le Mercredi 27 septembre 2006
    Gijo a écrit :

    Waouuu ! Et bin quoi dire à part merci pour cet article aussi élogieux. Ca fait chaud au coeur, aux tripes, aux… bref partout quoi !
    Merci beaucoup à Toi. Tu es invité d’office gratuitement avec une bière et tout ce que tu veux pour notre prochain concert !
    C’est le 12 octobre à Saint Ouen au Capitol Studio. C’est un nouveau Tremplin Fallenfest ! Il y aura 8 groupes qui se déchaineront pour vous. Alors soyez les bienvenus ;-)
    Gijo de Skwam

Réagissez à cet article