Philippe Sohier

par |
« Si tu meurs je te tue », c'est l'injonction un peu infantile que le narrateur assène à Marthe, sa compagne qu'il a failli perdre de multiples fois à cause de sa jalousie quand il apprend qu'elle est gravement malade, et qu'il comprend à quel point il l'aime.

si-tu-meursSculpteur renfrogné, il rencontre Marthe un jour d’été et il tombe amoureux à ne peut plus pouvoir se passer d’elle. Jusqu’à attendre derrière la porte quand elle va aux toilettes. Aimer jusqu’aux moments où elle vomit tripes et boyaux à cause d’une gastro-entérite. À vouloir tout posséder d’elle. À voir l’arrivée d’un bébé d’un très mauvais oeil. Et bien sûr à jalouser son talent de photographe qui expose et vend, quand il reste celui à qui son prof des Beaux-Arts a dit un jour « Vous avez du talent, mais pas de rigueur, ça vous jouera des tours ! » et qu’il a préféré frapper avant de partir en claquant la porte.

Premier roman de Philippe Sohier, Si tu meurs je te tue  a de belles fulgurances sur l’amour-passion et le désir quasi cannibale de l’autre, sur les revirements qui agrippent quand on sait qu’on est allé trop loin et que la personne aimée nous échappe. Philippe Sohier fait le choix d’un ton bourru, parfois très convenu (un pur hétéro qui dit qu’il est fasciné par le bas-ventre des femmes, par exemple) et qui se révèle terriblement irritant dans les premières pages.

Texte inégal qui connait malgré tout de beaux moments de grâce, Si tu meurs je te tue  est acide dans la plus grande tradition de « l’humour est la politesse du désespoir ». C’est bien le moins qu’on puisse espérer d’un livre écrit par le metteur en scène des spectacles de Christophe Alévêque ou Raphaël Mezrahi

Partager !

En savoir +

Si tu meurs je te tue, Philippe Sohier, Stéphane Million Editeur, 2009, 192 pages
Site de Philippe Sohier : http://www.philippesohier.com/

A propos de l'auteur

Image de : Née en 1981, Chloé Saffy vit à Toulouse. Sur le net, elle est l'auteur du blog My Way Or The HighWay et a collaboré au e-magazine d'opinion Ring. Adore, son premier roman a été publié en 2009 aux Editions Léo Scheer. On peut également la retrouver sur son site : http://www.ohmydahlia.com [Crédit photo: Kelly B.]

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article