Showcase de Jamie Cullum au Point Ephémère

par |
Jamie Cullum est jazzman. Ou popstar. Un original. Inclassable jeune artiste confirmé, il nous régale le temps d'un showcase, car il est venu nous présenter son nouvel opus qui sortira le 9 novembre prochain : The Pursuit .

Point Ephémère, le 20.10.09

cullum Jamie Cullum avait déjà à son actif près de 1 000 concerts à l’âge de 15 ans. Rodé à la scène, on sent dès son entrée qu’il aime cela et désire nous le faire partager. Dans la salle très intimiste du Point Ephémère, il improvise de courts jams avec ses musiciens et nous régale d’anecdotes sur l’écriture de ses chansons. Quand il ne reprend pas ses déjà classiques Twentysomething ou Photograph, il présente humblement son nouveau single I’m all over you .

L’année n’a pas été de tout repos pour ce jazzman éclectique. En janvier sortait sur nos écrans Gran Torino dont il a composé la musique. Quand il entame les premières notes de sa chanson éponyme, une question surgit : Jamie Cullum serait-il déjà un « classique » ? En tous les cas, il n’hésite pas à s’attaquer aux grands, de Jimmy Hendrix à Franck Sinatra . Avec brio.

Sa petite moue de travers et sa voix suave ont vite fait de nous convertir et de décider que le jazz de Jamie Cullum dépasse bien des frontières. Il n’hésite d’ailleurs pas à citer Rihanna, Cole Porter ou Aphex Twin comme sources d’inspirations pour son nouvel album ! On trépigne d’impatience, on en redemande, on veut le voir improviser, passer de la romance jazzy aux morceaux plus pop.

Attendons donc avidement la sortie de The pursuit, et pour patienter, regardons le clip de I’m all over you . Prochain acte : le 9 novembre !

Crédits photo et vidéo : Fred2baro de la Blugture

Partager !

En savoir +

Sortie de l’album The pursuit le 9 novembre prochain
Myspace http://www.myspace.com/jamiecullum

Extraits vidéo du concert : http://www.youtube.com/fred2baro?gl=FR&hl=fr#p/a

A propos de l'auteur

Image de : Née en 1985, Marine vit à Paris. Après avoir pensé à devenir avocate, magistrat ou danseuse étoile, elle décide in fine de rester dans l'univers suranné des livres qui ont formé son imaginaire. Elle a longtemps pratiqué la danse contemporaine, avant de trouver sa place sur les sièges élimés des théâtres. Écriture, spectacle vivant, danse : voici les mots clés qui l'ont poussée à devenir chroniqueuse pour Discordance.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article