Sherlock Holmes – Guy Ritchie

par |
" Ne pas trahir Conan Doyle ", " En rester proche " ? Comment se rater autant avec de telles intentions affichées et 3 scénaristes sur le coup ?

sherlock_logo_image01Vu sur AlloCiné :  » Ce film était l’occasion d’explorer la merveilleuse mythologie Holmesienne avec les moyens techniques actuels », explique la productrice Susan Downey . « Aujourd’hui, toute une génération ne connaît de Sherlock Holmes que le nom, tandis que les fans de longue date sont restés focalisés sur certains accessoires fétiches (le fameux chapeau), certaines répliques passées à la postérité (Élémentaire, mon cher Watson). Ils ne retrouveront pas cela dans le film, mais y découvriront des personnages beaucoup plus proches du matériau original, beaucoup plus dynamiques en termes d’action. Nous avons donné à ces histoires une ampleur inusitée et nous avons montré à l’écran ce qui n’était que suggéré dans les livres.  »

En effet, que de belles et louables intentions de la production !
Cela rend la chose encore plus ironique : on engage un réalisateur british, en la personne de Guy Ritchie, aguerri aux films d’arnaqueurs professionnels se déroulant à Londres. A priori, on salive.
Seulement voilà, on lui fait faire le moins british de ses films. Un comble. (Ewan McGregor a bien raison de dire qu’en Grande-Bretagne on fait souvent des films moins britanniques dans le style, et ce, pour plaire au public international).
Le résultat, c’est juste un blockbuster, sans saveur, sans subtilité, bourré d’une part, de scènes d’actions inutiles (explosions en tout genre, naufrage d’un bateau en construction) et d’autre part, d’un humour bas de plafonds très dispensable (pet de chien, gimmick de la grosse brute française — Italienne en VF —…).

Le casting aurait dû nous mettre en garde a priori. Si Jude Law est plutôt bon en John Watson – sobre, efficace -, on ne peut pas en dire autant du reste des acteurs : Rachel McAdams a été dotée d’un rôle tourné en ridicule, Irene Adler, personnage d’aventurière fatale pourtant intéressant dont on a l’impression de voir une caricature. Kelly Reily, quant à elle, en fiancée minaudant, est clairement sous-exploitée.

sherlock_logo_image02Enfin, Robert Downey Jr . Encore tout imprégné de Tony Stark alias Iron Man, on ne peut pas dire qu’il fasse dans la finesse.
Oui, on sait, Sherlock Holmes n’est pas un parfait cliché anglais buveur de thé. Oui, on sait, il est plutôt misogyne, peu soigné, fumeur et drogué. Mais n’est-il pas censé être « grand, mince et élégant » ? En ce cas Robert Downey Jr et sa coupe de cheveux stylée ne convainquent pas. Et il a beau tenter de vaines mimiques, en mettre plein la vue à son entourage, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas.

On ne s’attendait pas ni à un Holmes tout public façon Miyazaki, ni à un ténébreux Fred Abberline (From Hell). Mais quelque chose d’un peu plus sombre aurait été plaisant. La sorcellerie ne suffit pas. Le côté bourrin de Downey non plus. La vérité se situait ailleurs.

Reste le personnage, institution anglaise dont on ne peut nier l’intérêt, malgré tout. Les déductions du détective supérieurement intelligent sont bien rendues, surtout dans les combats (montage parfait : ralentis, arrêts sur image, accélérés). De plus, rien à dire sur les décors : le 221B, Baker St. est joliment pensé et réaménagé. Piccadilly Circus a bien changé de nos jours, c’est noté.

Mais le Tower Bridge. Historiquement et scientifiquement, on veut bien croire que ça colle. Le Tower Bridge a été réalisé à la fin du 19e siècle, certes. Mais alors, à la scène où Miss Adler se rend comme une fleur du Parlement au sommet de ce pont encore en construction, à pied, en 2 minutes et en étant à peine essoufflée, il nous faut répondre : « Non, Monsieur Ritchie, non. Que vous cédiez à la pression de la production sur certaines choses, passons. Mais amputer Londres de quelques kilomètres !!! »

Globalement, on se sent pris pour des buses et ça n’est jamais agréable. Encore moins que dès le film sorti, on comprend qu’une suite est déjà prévue. Tremblez, Holmésiens, Jeremy Brett va continuer à se retourner dans sa tombe. Masochistes cinéphiles, soyez heureux, Guy Ritchie s’éloignera bientôt un peu plus de son style habituel dans Sherlock Holmes, the sequel ! Hurray !

Partager !

En savoir +

Sherlock Holmes, de Guy Ritchie

Dans les salles depuis le 03 février 2010

Avec Robert Downey Jr., Jude Law, Mark Strong, Rachel McAdams, Kelly Reily

2h08

Film d’aventure américain, britannique, australien, 2008.

http://www.imdb.com/title/tt0988045/ » href= »http://www.imdb.com/title/tt0988045/ »>AlloCiné->http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=127179.html] | [Imdb

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18932752&cfilm=127179.html » href= »http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18932752&cfilm=127179.html »>Bande-Annonce

A propos de l'auteur

Image de : Miss Cinéma de Discordance et chroniqueuse hétéroclite since 2005. [Blog] [Twitter]

15 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Vendredi 5 février 2010
    Godot a écrit :

    Film le plus canonique selon quelques membres ( et pas des moindres) de la société Sherlock Holmes de France.

  2. 2
    le Samedi 6 février 2010
    Armelle a écrit :

    Je ne suis pas du tout d’accord.
    J’ai moi-même vu ce film, et je l’ai trouvé parfait. Le personnage de Watson est magnifiquement joué, celui de Holmes l’est certes un peu moins, mais il ne démérite surement pas.
    La scène de l’explosion fut ma favorite, je l’ai trouvée remplie d’humour noir : on se souvient du début du film ou Holmes sauve la vie de Watson en l’empêchant d’attaquer Lord Blackwood et donc de provoquer une explosion suite au fil astucieusement placé juste a coté de lui.
    Il y a certaine répliques qui sont a mourir de rire; et le fait de préparer un 2eme film dans le 1er est une excellente idée-le professeur qui discutait avec la belle Irène. Bref, pour moi ce film est un vrai chef-d’oeuvres, je félicite le réalisateur et les acteurs qui ont fait un travail formidable et j’attends impatiament une suite.

  3. 3
    le Samedi 6 février 2010
    Louisette a écrit :

    Ce film est fantastique, j’ai adoré Watson !
    C’est vraiment un des meilleurs films que j’ai jamais vu, je vous conseille a tous d’aller le voir !

  4. 4
    le Samedi 6 février 2010
    riff a écrit :

    Je pleure de joie à la lecture de cet article. Je pensais être le seul spectateur (holmésien ou non) à avoir trouvé ce film stérile, fatigant et aussi éloigné du Sherlock de Conan Doyle que de celui de l’imagerie populaire.

  5. 5
    le Samedi 6 février 2010
    misscess a écrit :

    moi j’ai adoré.. Un film haletant, hilarant, oppressant, stressant, etc… On ne s’ennuie pas une seule seconde et la fin qui présage une suite nous laisse assez sur notre fin pour que la suite soit vraiment liée à ce premier opus. Les répliques sont assassines, le jeu d’acteurs subtil et amusant, on ne tombe jamais dans le grossier ni dans la caricature, les décors sont fantastiques et la musique magistrale et entraînante grâce au grand Hans Zimmer. Ritchie nous prouve que James Cameron n’est pas le seul à pouvoir faire de bons films. En effet, j’ai été émerveillée par Avatar mais ce film m’a procuré 1000 fois plus de sensations. C’est un des meilleurs films que j’aie jamais vu.

  6. 6
    le Samedi 6 février 2010
    420 a écrit :

    Choqué par ce que l’on en dit, j’ai passé un bon moment et je ne suis pas fan des blockbusters, non pas que j’en suis allergiques. C’est fou comment ceux qui critiquent se prennent la tête, c’est normal de trouver tout les petits gag pourris quand on va le voir avec de gros à prioris… C’est fou ça, vu les acteurs fallait pas s’attendre à une reconstitution de l’oeuvre de Conan Doyle, si c’est ce que vous cherchez regardez TCM. De plus la critique sur la distance entre le pont et le parlement, euuuhhh t’es allé la chercher loin ta critique car là c’est du chippotage…C’est un film et non la série 24h, bien sur qu’il y a des notions de distorsions de temps. C’est à cause de ces critiques de merde que j’y suis allé à contre-coeur, vous m’auriez privé d’une bonne partie de plaisir

  7. 7
    le Dimanche 7 février 2010
    gepetto a écrit :

    ce film est tout simplement éblouissant d’intelligence, de finesse, de complicité avec le spectateur, l’entrainant de surprises en surprises avec une maitrise rarissime. Il est fait de connivences de second degré d’un humour ( ce bateau en construction qui coule à cause d’une bagarre déraisonnable ) je l’ai vu deux fois, salles pleines, spectateurs conquis. N’écoutez pas les faux gardiens d’un temple creux qui voudraient se croire dépossédés. Courrez y vous vous sentirez tout neufs de tant de réjouissances.

  8. 8
    le Dimanche 7 février 2010
    Mmmm a écrit :

    Est-ce que les sociétés de prod engagent des gens pour défendre des films sur le net ou koi?

  9. 9
    le Dimanche 7 février 2010
    sissi a écrit :

    moi aussi, j ‘ai adoré le film : musique, effets, ralenti, prise de vue, décors tout m ‘a plu.féliciatations à Guy Ritchie.De toutes façons, certaines personnes ne sont jamais satisfaites, quelles aillent au théâtre en ce cas!

  10. 10
    le Lundi 8 février 2010
    Pat a écrit :

    je sors de ce film, merveilleusement réalisé, avec un sens des images éblouissant, Bien sûr quelques scènes dont on se demande ensuite l’utilité dans l’intrigue, mais on replonge dans la grande aventure de nos adolescences. Sans aucun doute assez infidèle au charme british de Conan Doyle, mais voilà un excellent moment.

  11. 11
    VIOLHAINE
    le Lundi 8 février 2010
    VIOLHAINE a écrit :

    @Mmmm : Ca expliquerait beaucoup de choses, en effet !

  12. 12
    le Lundi 8 février 2010
    Julia a écrit :

    je me faisais la même réflexion…

  13. 13
    le Mercredi 10 février 2010
    JulienVachon a écrit :

    Je ne vois en ce film qu’une super production. Et pas de qualité artistique. Les acteurs sont avalés par les demandes frénétiques des producteurs « Plaire » et « Faire des entrée »

  14. 14
    le Mardi 4 janvier 2011
    Nastasia a écrit :

    Je suis à la fois d’accord et à la fois en désaccord avec cet article et les commentaires.
    Dire que ce film n’a aucune valeur artistique, tout d’abord, c’est se foutre de la gueule du monde. Même si il est assez loin du style que l’on a pu voir dans le passé chez Guy Ritchie, il reste tout de même très travaillé esthétiquement.
    Mais je dois reconnaître qu’en regardant ce film, je n’ai pas eu la sensation de « voir » le Sherlock de Conan Doyle évolué dans les rue de Londres (excepté dans quelques scènes, rares). Disons que le jeu des acteurs aurait pu être tout simplement parfait… pour d’autres personnages, peut-être.

    Mais globalement, cela reste un film que j’affectionne, bien que je trouve qu’une suite serait en « faire trop »

  15. 15
    le Mardi 5 juillet 2011
    Willi a écrit :

    j’ai trouvé ce film vraiment plein d’action avec beaucoup d’humour dans la complicité entre les deux protagoniste … j’attends le deux !!

Réagissez à cet article