Scott Matthew | Point Ephémère | 10.10.11

par |
Emotions douces. Ces mots ont pris tous leur sens ce lundi au point Ephémère avec le concert de Scott Matthew.

Image de  L’auteur compositeur australien était en effet de passage à Paris pour présenter son troisième album Gallantry’s Favorite Son, un recueil musical intimiste et nostalgique qui ne pouvait que toucher les fans européens accourus sur les quais de seine pour l’occasion.

Drôe de phénomène d’ailleurs que cette adoration collective pour un artiste encore peu connu  du grand public si ce n’est pour son apparition dans le film Shortbus, de John Cameron-Mitchell,  (également auteur du cultissime Hedwig & the angry inch).

Le barbu romantique  qui  désormais vit à Brooklin a pourtant une toute autre dimension que cette seule apparition au cinéma, avec ses trois albums  atmosphériques. Le dernier est un vrai travail d’orfèvre pop et rock où l’influence de New York semble omniprésente, comme un souffle de tristesse délicate qui traverse sa voix et ses histoires d’amour.

C’est paradoxalement sur scène que cette ambiance si intimiste vous saisit le plus avec cette voix si présente qui nous berce d’histoires d’amours non partagés, d’errances solitaires, de poésies inachevées, de bonheurs si courts. Instants de vie qui sont aussi les nôtres et qui ont envahi la scène du Point Ephémère, l’espace d’un moment. Troublant.

Crédit photos : Mauro Melis.

Scott Mathew au Poit EphémèreScott Mathew au Poit EphémèreScott Mathew au Poit EphémèreScott Mathew au Poit EphémèreScott Mathew au Poit EphémèreScott Mathew au Poit EphémèreScott Mathew au Poit EphémèreScott Mathew au Poit EphémèreScott Mathew au Poit EphémèreScott Mathew au Poit Ephémère

Partager !

En savoir +

A propos de l'auteur

Image de : Live Music & Social Photographer. http://www.mauromelis.fr.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article