Route du Rock Session : Dean Wareham, Tu Fawning et Ringo Deathstarr

par |
La Bretagne, c'est beau, mais c'est loin. En plus, en hiver, il fait super moche (alors qu'à Paris, c'est désormais bien connu, février est doux comme le cuir de ton perfecto).

Pourtant, en Bretagne, en février, se tient un festival qui a plutôt bonne réputation : la Route du Rock collection hiver. L’ occasion de découvrir des nouvelles têtes et de manger des crêpes. Dilemme, donc. Que la Flèche d’Or permet astucieusement de résoudre avec la Route du Rock session – tout simplement, faire venir à Paris les mêmes groupes que ceux sélectionnés pour jouer à Saint-Malo. Seul le problème des crêpes n’est pas réglé, mais il y a pein de super kebabs dans le quartier.

Ce samedi, donc, trois groupes à l’affiche. Ringo Deathstarr d’abord, des texans pas tout à fait aussi rigolos que leur nom, et pas franchement Beatles dans l’âme, puisqu’ils proposent plutôt une shoegaze très sérieuse et parfois un peu agaçante. Certes, ils sont desservis par des gros problèmes de balance (on n’entend quasiment pas la chanteuse…), mais les larsens tous azimuts c’est visiblement leur idée, et c’est un peu too much. Dans leurs meilleurs moments, ils arrivent à évoquer The Raveonettes et la néo-new-wave des années 2000. Sinon, rien que de l’oubliable.

C’est tout le contraire avec Tu Fawning, dont on va se souvenir, c’est sûr, et suivre à la trace. Un groupe improbable de multi-instrumentistes de choc, porté par la très très belle voix de Corrina Repp, plein de cuivres, de percus, de claviers et de choeurs mystiques. Et avec des guitares, aussi, évidemment. Les rôles s’échangent sans cesse, les genres sont difficilement discernables, et pourtant on s’y retrouve: il y a d’abord le plaisir ludique évident, et la communion musicale, pour le groupe, formé au départ autour du duo Repp-Joe Haege, et qui a eu la bonne idée de s’adjoindre les services de Liza Rietz (claviers, etc.) et Toussaint Perrault (trompette, trombonne et plein d’autres choses). C’est plutôt nouveau et mine de rien, ça fait plaisir.

On termine sur une note plus minimaliste, avec Dean Wareham et Britta Philipps (ex-Luna) jouant des titres de Galaxie 500, l’ancien groupe de Wareham. Connu pour ses musiques de film ou ses projets en lien avec le visuel, Wareham choisit ici de revenir à ses sources scéniques, et le duo prend des airs folk : un crooner middle-aged, une jolie blonde, et ça marche. Ça tourne un peu à la répétition, mais c’est idéal avant d’aller dormir, et sans doute plus sympa à écouter dans une salle urbaine que dans une ambiance de festival.

Crédits photo : Philippe Abdou

Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Tu Fawning @ FDO - 19-02-2011Ringo Deathstarr @ FDO - 19-02-2011Ringo Deathstarr @ FDO - 19-02-2011Galaxie 500 @ FDO - 19-02-2011Galaxie 500 @ FDO - 19-02-2011Galaxie 500 @ FDO - 19-02-2011Galaxie 500 @ FDO - 19-02-2011Galaxie 500 @ FDO - 19-02-2011Galaxie 500 @ FDO - 19-02-2011Galaxie 500 @ FDO - 19-02-2011Galaxie 500 @ FDO - 19-02-2011

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Live from Paris

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article